Publicité

Quatre situations dans lesquelles les antibiotiques sont inutiles (ou presque)

3-mai-grandPPARISA l’approche de l’hiver, les maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures mais aussi les otites sont déjà en augmentation. Certains patients ont la mauvaise idée de faire pression sur le médecin pour repartir dans presque tous les cas avec des antibiotiques. Il est important de laisser le professionnel de la santé faire son choix librement sans l’influencer, car dans certains cas les antibiotiques sont tout simplement inutiles et comme on le sait une utilisation trop fréquente augmente le risque de résistance. C’est notamment le cas avec les infections d’origine virale, les antibiotiques n’agissent pas contre eux mais seulement contre les bactéries.

Seulement aux Etats-Unis plus de 23’000 personnes meurent chaque année à cause des cas de résistance aux antibiotiques (plus que le nombre de mort violente par arme à feu, voir infographie en bas de l’article), l’utilisation des antibiotiques doit absolument être modérée et indiquée seulement si nécessaire.
Plus on utilise des antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire et plus on augmente quantitativement et statistiquement le nombre de bactéries pouvant développer une résistance à ces médicaments. En effet, les bactéries peuvent trouver des parades et devenir insensibles à l’action des antibiotiques.

Ci-dessous découvrez 4 situations médicales qui n’ont à priori pas besoin d’un traitement antibiotique.
Remarque : il s’agit d’un article général et à but informatif exclusivement, seulement votre médecin pourra décider en fonction de vos symptômes du traitement le plus adapté, que cela soit un antibiotique ou non.

1. Sinusite

La sinusite est la plupart du temps d’origine virale, dans ce cas les antibiotiques sont inutiles.

Résumé sur la sinusiteEt même pour la sinusite aiguë d’origine bactérienne les antibiotiques s’avèrent peu utiles, notamment car cette forme de sinusite disparaît par elle-même en général en 1 semaine. Une étude américaine publiée en février 2012 dans le Journal of the American Medical Association a montré le manque d’efficacité des antibiotiques en cas de sinusite bactérienne aiguë pour soulager ou diminuer les symptômes de la sinusite. Suite à cette étude, beaucoup de médecins recommandent désormais lors de sinusite bactérienne aiguë légère ou modérée de ne pas utiliser d’antibiotiques et de prescrire les mêmes traitements qu’en cas de sinusite virale aiguë (décongestionnants, eau physiologique). Toutefois, en cas de sinusite bactérienne aiguë grave ou qui dure longtemps, par exemple plus de 10 jours, votre médecin décidera du meilleur traitement (antibiotique ou non).

2. Bronchite et toux

La plupart des cas de bronchite et de toux sont d’origine virale, dans ces situations aussi les antibiotiques s’avèrent inutiles.

Il est toutefois possible et parfois recommandé d’utiliser des antibiotiques si la toux ne disparaît pas après 14 jours. Le médecin effectuera les examens d’usage.

3. Otite

Chez les enfants, en moyenne 80% des otites se soignent naturellement en quelques jours (env. 3 jours) sans avoir besoin d’utiliser des antibiotiques.

En France, les médecins recommandent de ne pas traiter l’otite moyenne aiguë pendant les 72 premières heures. Le médecin prescrira des antibiotiques en cas de complications et surtout chez les enfants de 6 mois à 2 ans, groupe d’âge plus à risque de souffrir de complications.

4. Maux de gorge et angines

Selon une étude américaine parue en octobre 2013 dans la revue spécialisées JAMA Internal Medicine, les médecins américains prescriraient à tort trop d’antibiotiques en cas de mal de gorge. Cette étude, qui a examiné des données médicales de 1996 à 2010, montre que le médecin prescrit un antibiotique à un patient souffrant de mal de gorge dans 60% des cas.
Lors de mal de gorge, les antibiotiques ne sont efficaces que contre les angines d’origine bactérienne comme les angines à streptocoque. Selon les chercheurs, seulement 10% des personnes souffrant de mal de gorge présentent une angine bactérienne. Il y a donc clairement une surprescription d’antibiotiques.

Résistance aux antibiotiques

Le 14 novembre 2015. Par Xavier Gruffat (Pharmacien). Sources mises dans l’article.

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.09.2017