Publicité

Risque de crise cardiaque et d’AVC doublé chez des patients souffrant de goutte

Risque de crise cardiaque et d'AVC doublé chez des patients souffrant de goutteLONDRESUne étude publiée en septembre 2013 dans la revue britannique Rheumatology a montré que la goutte double le risque d’infarctus du myocarde et d’AVC. Cette recherche a suivi l’état de santé de plus de 205 000 patients atteints de goutte à l’aide de données couvrant cinq décennies.

Publicité

Cette étude a été menée par des chercheurs de l’Université d’Oxford. Les chercheurs ont utilisé des données du NHS anglais (National Health System) et de l’Office national des statistiques (Office for National Statistics). Deux groupes de patients souffrant de goutte entre 1963 et 2011 ont été utilisés pour suivre leur état de santé et déterminer le lien avec la crise cardiaque et l’AVC en Angleterre.

Les résultats ont montré que les patients souffrant de goutte sont deux fois plus susceptibles de souffrir d’une crise cardiaque ou d’un AVC que les personnes ne souffrant pas de cette maladie. On pense que les niveaux élevés d’acide urique (caractéristique de la goutte) sont un facteur de risque important de crise cardiaque et d’AVC.

Ces nouveaux résultats soulignent la nécessité de traiter les comorbidités (présence de troubles associés à une maladie primaire, ici à la goutte) et inclure des mesures préventives dans le traitement de la goutte pour réduire les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux chez les patients souffrant de cette maladie métabolique.

Pas seulement la qualité de vie, mais aussi la quantité de vie

Le Prof. Rob Moots, rédacteur en chef de la revue Rheumatology a déclaré: “Cette importante étude nous apprend que la goutte est une maladie qui n’est pas uniquement une affection provoquant des douleurs intenses, mais elle est aussi une maladie qui doit être prise au sérieux et traitée efficacement pour prévenir les AVC et les crises cardiaques.”

Le Dr Chris Deighton, président de la British Society for Rheumatology (Société Britannique de Rheumatologie), a lui expliqué dans le communiqué de presse divulgué par la revue Rheumatology: “Cette recherche nous rappelle que la goutte doit être considérée dans un contexte beaucoup plus large que seulement une arthrite inflammatoire. L’immense majorité des soins pour la goutte se déroule dans les soins primaires. Les médecins généralistes ont besoin de savoir que la goutte n’est pas seulement une forme hautement guérissable de l’arthrite, mais ces patients ont également besoin de vigilance concernant leur risque accru de crises cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC). Des soins globaux ou holistiques de qualité peuvent non seulement améliorer leur qualité de vie, mais aussi la quantité d’années de vie”.

Olena Seminog, principal chercheur ayant participé à cette étude, a déclaré: ” En analysant un grand ensemble de données couvrant une longue période pour toute l’Angleterre, notre groupe a constaté que les patients souffrant de goutte ont deux fois plus de risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral. Ce résultat pourrait contribuer à améliorer les moyens concernant la santé cardiovasculaire pour les personnes souffrant de goutte, tout en suggérant que plus de recherches sont nécessaires pour comprendre les effets de l’acide urique sur notre santé”.

La goutte est la maladie articulaire inflammatoire la plus courante au Royaume-Uni, touchant 1,5% de la population. Elle est causée par l’augmentation du niveau d’acide urique dans le sang. L’ excès d’acide urique provoque la formation de cristaux dans les articulations qui provoquent de la douleur et une enflure sévère. Découvrez notre dossier complet sur la goutte pour mieux comprendre cette maladie.

26 septembre 2013, par Xavier Gruffat, pharmacien (ETH Zurich, Suisse)

Traduit et adapté de l’anglais, communiqué de presse de la revue Rheumatology, Royaume-Uni.

Informations sur l’étude (meta donnés)

Nom original de l’étude (en général en anglais) Date de publication Média Institution, université
Risk of heart attack and stroke doubles for patients with gout 30 septembre 2013 Rheumatology (Revue Britannique, il existe également une Revue américaine) Université d’Oxford (R.-U.)
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 08.09.2017

Publicité