Publicité

Culture des plantes médicinales dans votre jardin, conseils pratiques

menthe poivrée phytothérapie mal de ventreVous êtes nombreux à vous soigner par les plantes médicinales, mais avez-vous déjà pensé à les cultiver dans votre jardin, balcon ou terrasse, bref à tout faire du début à la fin ? Creapharma vous apporte en exclusivité quelques conseils précieux pour augmenter la productivité et notamment la concentration en principes actifs de ces plantes médicinales.  Comme vous allez le voir, certaines recommandations ne sont pas intuitives. Nous avons récolté ces précieux conseils auprès de spécialistes, jardiniers ou agronomes, et vous les proposons ci-dessous sous forme de résumé.

1. Les jolies plantes contiennent moins de principes actifs, utilisez le moins possible de pesticides

A retenir : Un jardin potager n’est pas égal à un jardin de plantes médicinales !

Les plantes médicinales à l’apparence moches (ex. feuilles non lisses, fleurs non symétriques) contiennent souvent plus de principes actifs que celles avec un bel aspect.  En effet, la plante produit beaucoup de principes actifs lorsqu’elle est soumise à une situation de stress. Dans cette condition elle prend souvent une apparence plus moche.  Il s’agit aussi de ne pas traiter les plantes médicinales ou si c’est le cas, exclusivement avec des produits d’origine biologique (organique au Canada).

Métabolisme primaire

tomate

Pour mieux comprendre cette recommandation, il faut savoir qu’une plante (médicinale) présente un métabolisme dit primaire. Ce métabolisme permet la croissance de la plante et en particulier la production de nutriments comme les lipides, protéines et glucides. Lorsqu’on prend soin de la plante en la traitant, lui garantissant une bonne hydratation et un bon ensoleillement, elle va surtout être “en mode métabolisme primaire” et produire tous ces nutriments. Autrement dit, si vous voulez produire des tomates ou autres légumes pour votre jardin potager, ce sont des conditions idéales de culture mais pas pour un jardin de plantes médicinales.

Métabolisme secondaire

Une plante médicinale peut aussi être en “mode secondaire”. Dans ce métabolisme secondaire, la plante va produire différentes molécules (principes actifs) lui permettant de se protéger contre les agresseurs (ex. insectes, soleil, etc.). La plupart des principes actifs utilisés en phytothérapie proviennent justement du métabolisme secondaire. Et pour que la plante produise le maximum de ces métabolites, elle doit être dans une condition de stress. Autrement dit, si vous cultivez une plante médicinale dans une condition parfaite, idéale pour le métabolisme primaire, vous risquez d’avoir une très jolie plante en apparence mais pauvre en principes actifs.

Les principes actifs en général ont une fonction spécifique pour la plante, comme pour aider à la pollinisation, se défendre contre les  insectes et autres organismes considérés comme nuisibles, etc.

C’est notamment le cas des flavonoïdes, pour la plante ces molécules très importantes en phytothérapie servent principalement à se protéger des rayons UV du soleil. C’est pourquoi on les retrouve en concentration importante dans la peau des fruits par exemple.

Ex. avec les alcaloïdes

Les alcaloïdes qu’on retrouve dans de nombreuses plantes médicinales proviennent aussi du métabolisme secondaire. Pour bien illustrer la différence entre un jardin potager et un jardin de plantes médicinales, de nombreuses plantes font un choix entre le métabolisme primaire ou secondaire. Cela signifie que si vous cultivez la plante dans de bonnes conditions, elle va privilégier le métabolisme primaire et produire surtout des protéines, si par contre vous la cultivez dans une situation de stress, comme elle va privilégier le métabolisme secondaire, elle pourra produire davantage d’alcaloïdes (ex. caféine).

2. Choisissez l’endroit idéal pour cultiver vos plantes

aromathérapieComme la plupart des plantes médicinales ont besoin du soleil pour se développer, il est important que vos plantes soient exposées au soleil du matin, de mai à septembre (hémisphère nord au-dessus du tropique). Le soleil du matin est plus efficace que le soleil de l’après-midi pour notamment prévenir la contamination par des organismes considérés comme nuisibles (ex. insectes).
Il s’agira aussi de choisir une terre de votre jardin adaptée à la culture de vos plantes. Une terre humide favorise par exemple la croissance d’espèce de menthes alors qu’une terre plus sèche est idéale pour le romarin. Un jardinier ou agronome pourra vous aider à choisir l’endroit parfait pour créer votre jardin de plantes médicinales.

3. Protégez vos plantes du vent

Construisez un petit mur ou un mur naturel à base d’arbre ainsi que d’arbustes pour protéger vos plantes médicinales du vent, attention toutefois à ne pas construire ce mur trop haut, en général 1 m suffit, pour bien laisser passer les rayons du soleil, surtout ceux du matin et donc éviter trop d’ombre.

4. Hydratation adéquate

Dans notre ouvrage “50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin ou sur votre balcon”, voir les références en bas de l’article, nous avons à l’aide d’un jardinier apporté des conseils d’hydratation pour 50 plantes médicinales fréquentes dans nos régions (romarin, sauge, thym, etc.). Comme on peut le voir, chaque plante a un besoin en eau différent. Parfois, modifier un peu l’hydratation de la plante (lire point no1 aussi) peut augmenter ou au contraire diminuer la production de certains principes actifs.

Un bon conseil pour éviter que l’eau s’évapore, surtout dans des pays au climat sec et chaud, est de déposer de la paille autour des plantes comme le montre la photo ci-dessous.

jardin-plantes-medicinales-paille

5. Autres facteurs

D’autres facteurs peuvent encore influencer la production de vos plantes médicinales comme l’altitude (en montagne certaines plantes poussent moins bien ou pas du tout, et vice-versa), la température, l’humidité de l’air ou encore la latitude.

Finalement, un conseil sur la cueillette. Pour les plantes et fleurs, il est important de les récolter le matin et les racines ou rhizomes le soir.

Pour en savoir plus, ce sujet vous intéresse ?

50 plantes médicinales à planter dans son jardinCreapharma à publié un ouvrage sur ce sujet: “50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin ou sur votre balcon” par Xavier Gruffat, en vente en livre physique (Editions Favre) en libraire ou sur Amazon.fr ainsi qu’en ebook directement en vente sur Creapharma avec payement avec les différentes cartes de crédit

Article mis à jour le 13 mai 2017. Par Xavier Gruffat (Pharmacien)

Lire aussi : Culture du basilic en pot

infographie 50 plantes médicinales

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.02.2018