Publicité

L’effet stimulant de la caféine s’arrête après 3 nuits de restriction de sommeil

cafe-femme-diminuerDARIEN (IL)Pour certaines personnes avec une prédisposition génétique, la caféine agit comme stimulant. On estime qu’environ 1 personne sur 2 est sensible à la caféine. Mais même pour les personnes qui n’arrivent pas à commencer la journée sans leur dose de caféine, cette molécule présente des limites dans certaines situations. En effet, une récente étude de l’armée américaine a montré que la caféine avait peu d’effet après 3 nuits de restriction du sommeil. Plus précisément, cette étude a montré qu’après une restriction de 5 heures de sommeil par nuit, la caféine n’augmentait plus le niveau d’alerte ou de performance après 3 nuits. Autrement dit, l’effet de la caféine semble atteindre un plateau à dose constante. Ces résultats peuvent être intéressants notamment pour l’armée, mais aussi pour la conduite de véhicule comme chez les routiers et même dans la préparation d’examens. 

Les résultats ont montré qu’en comparaison avec un placebo, la caféine augmentait significativement la performance de la Tâche de Vigilance Psychomotrice (PVT pour Psychomoteur Vigilance Task en anglais) pendant les 2 premiers jours, mais pas le 3ème jour après la restriction de sommeil. Le PVT est une méthode utilisée notamment pour évaluer l’attention en mesurant le niveau d’alerte visuelle.

Surprise

Boire davantage de café pourrait prévenir le diabète de type 2“Nous étions particulièrement surpris de constater que les avantages au niveau de la performance conférés par la prise de 2 doses quotidiennes de 200 mg de caféine étaient perdus après 3 nuits de restriction de sommeil,” a affirmé Dr Tracy Jill Doty. Il est l’auteur principal de cette étude et chercheur au Walter Reed Army Institute of Research, une institution rattachée au département de la Défense des États-Unis. Selon le Dr Doty: ”Ces résultats sont importants, parce que la caféine est un stimulant très utilisé pour lutter contre les déclins de performance suivant des périodes de restriction de sommeil. Cette étude suggère qu’une même dose quotidienne de caféine n’est pas suffisante pour prévenir le déclin de performance après plusieurs jours de restriction de sommeil.”

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont fait appel à 48 participants. L’étude était en double aveugle avec un contrôle placebo. Le sommeil était réduit à 5 heures par nuit pour un total de 5 jours. Les participants recevaient 200 mg de caféine ou un placebo 2 fois par jour. Les chercheurs ont ensuite effectué plusieurs tests pour évaluer notamment l’état d’alerte de chaque participant.

Cette étude a été publiée en 2016 dans un supplément du journal spécialisé Sleep.

Examen

L’étude ne le précise pas mais pour les personnes qui doivent notamment passer des examens et qui sont sensibles à la caféine, il est possible de compenser 1 à 2 petites nuits de sommeil en buvant plusieurs cafés pour rester en forme pendant la journée mais probablement pas plus. Après 2 petites nuits, il faudra pour être reposé et en forme simplement avoir une nouvelle bonne nuit de sommeil. Le “miracle” de la caféine n’est pas sans limite…

Le sommeil : un capital essentiel pour une bonne santé, notamment du cerveau

A retenir de cette étude :

– La caféine à une dose constante ne présente plus ou très peu d’efficacité après 3 jours de restriction de sommeil.

Le 15 juin 2016. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources: communiqué de presse de l’étude. Page sur le PVT du site Wikipedia.org en anglais

Lire aussi : Le café ne rend pas toujours nerveux ou agité, tout dépend des gènes

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 16.06.2016