Publicité

Jus de tomate : des propriétés antimicrobiennes naturelles contre les salmonelles (étude)

WASHINGTON, D.C. – Le jus de tomate peut tuer Salmonella Typhi et d’autres bactéries susceptibles de nuire à la santé des voies digestives et urinaires, selon une étude publiée le 31 janvier 2024 dans le journal Microbiology Spectrum (DOI : 10.1128/spectrum.03102-23), une revue de l’American Society for Microbiology. À noter que Salmonella Typhi est un pathogène mortel spécifique à l’homme et qui est à l’origine de la fièvre typhoïde.

Publicité

Deux peptides antimicrobiens efficaces

Le principal objectif de cette étude était de découvrir si la tomate et le jus de tomate pouvaient tuer les pathogènes entériques, y compris Salmonella Typhi, et quelles étaient les peptides microbiens impliqués. Il faut savoir que les maladies entériques, c’est-à-dire intestinales, sont provoquées par des germes pathogènes comme les virus, les bactéries et les parasites. Les chercheurs ont ainsi commencé par vérifier en laboratoire si le jus de tomate tuait réellement Salmonella Typhi. Une fois qu’ils ont confirmé que c’était bien le cas, l’équipe a examiné le génome de la tomate pour trouver les peptides antimicrobiens impliqués. Les peptides antimicrobiens sont de très petites protéines qui altèrent la membrane bactérienne qui les maintient en tant qu’organismes intacts. Les chercheurs ont choisi 4 peptides antimicrobiens possibles et ont testé leur efficacité contre Salmonella Typhi afin d’aboutir à deux peptides antimicrobiens les plus efficaces.

Jus de tomate : des propriétés antimicrobiennes naturelles contre les salmonelles (étude)

Salmonella Typhi, ses variants hypervirulents et d’autres bactéries

D’autres tests sur des variants de Salmonella Typhi qui apparaissent dans des endroits où la maladie est fréquente ont été aussi effectués par les chercheurs. De même, une étude informatique a été réalisée afin de mieux comprendre comment les peptides antibactériens tuent Salmonella Typhi et d’autres agents pathogènes entériques. Enfin, l’efficacité du jus de tomate contre d’autres agents pathogènes entériques susceptibles de nuire à la santé des voies digestives et urinaires a également été examinée. La découverte la plus importante est que le jus de tomate est efficace pour éliminer Salmonella Typhi, ses variants hypervirulents et d’autres bactéries qui peuvent nuire à la santé des voies digestives et urinaires. En particulier, 2 peptides antimicrobiens peuvent éliminer ces pathogènes en altérant la membrane bactérienne, une couche protectrice qui entoure le pathogène.

Suite à cette étude, les chercheurs espèrent que lorsque le grand public, en particulier les enfants et les adolescents, sera informé des résultats de l’étude, il voudra manger et boire plus de tomates et d’autres fruits et légumes, car ils offrent des avantages antibactériens naturels aux consommateurs.

Références & Sources :
– Journal Microbiology Spectrum (DOI : 10.1128/spectrum.03102-23)
– Communiqué de presse en anglais de l’étude (via Eurekalert.org)
– American Society for Microbiology

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies).

Date de dernière mise à jour du dossier :
01.02.2024

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2024 Pixabay

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.02.2024
Publicité