Publicité

Le froment rampant, contre les rhumatismes ?

Le froment rampant, contre les rhumatismes ?Le froment rampant, vous savez, c’est cette mauvaise herbe qui envahit nos jardins. Mais pas seulement. Autrement appelé chiendent, cette plante aux feuilles linéaires possède de nombreuses propriétés médicinales. Explications. 

En phytothérapie, c’est le rhizome qui est récolté. Après l’avoir bien lavé, on le découpera en morceaux pour ensuite, le soumettre à une étape de séchage rapide, au soleil et aux courants d’air.

Il est utilisé en tisane pour son effet diurétique, contre les troubles rénaux,. Mais ce n’est pas tout. Le froment rampant serait également efficace pour soulager les rhumatismes et la goutte. Il interviendrait également comme un complément phytothérapique efficace dans la prise en charge du diabète. A condition toutefois d’en parler à son médecin. En applications externes, la décoction de froment rampant est utilisée contre les éruptions cutanées et les hémorroïdes.

A noter que la phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d’espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche. Ajoutons que compte tenu des risques éventuels d’effets indésirables, d’interactions médicamenteuses voire de toxicité de certaines plantes, informez toujours votre médecin, si vous recourrez régulièrement à la phytothérapie.

Source : Plantes médicinales, Gründ

© 1996-2012 Destination Santé SAS – Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s’expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.08.2017

Publicité