Publicité

Le popcorn, un aliment minceur ?

Le popcorn, un aliment minceur ?Qui n’a jamais grignoté du popcorn, au cinéma ou devant sa télé ? Voilà en effet, le mode le plus courant de consommation de cette friandise qui a si mauvaise réputation sur le plan nutritionnel… Pourtant si l’on en croit les résultats d’une étude… américaine naturellement, le maïs soufflé ne serait pas dénué de vertus. A condition de le consommer nature, car il y a un sérieux bémol : le sel ou le sucre caramélisé qui le recouvrent souvent, en font malgré tout un snack peu recommandable.

Le popcorn apparemment, contiendrait davantage de polyphenols que la plupart des fruits et légumes. C’est ce qu’affirme Joe Vinson, de l’Université de Scranton en Pennsylvanie. Il a présenté les résultats de ses observations au 243e congrès de l’American Chemical Society (ACS) à San Diego, en Californie. « Comme ils sont dilués dans une moins grande proportion d’eau (puisque le pop corn est un produit sec), les polyphenols sont plus concentrés », a-t-il expliqué. Le popcorn ne contient plus en effet que 4% d’eau en moyenne, contre 90% pour les fruits et légumes.

Ne pas en abuser

La partie du popcorn qui correspond à la peau du grain de maïs, possèderait une quantité encore plus importante de polyphenols et de fibres. Elle est parfaitement reconnaissable et c’est elle en fait qui reste souvent coincée entre les dents des consommateurs. Attention donc, à ne pas la recracher… « Le popcorn pourrait être le snack parfait. C’est le seul qui soit à 100% issu d’une céréale complète non modifiée », souligne Vinson.

De plus, lorsqu’ils sont simplement soufflés à l’air dans une casserole par exemple, les grains du maïs apportent deux fois moins de calories que lorsque le produit est cuit au micro-ondes. Pour autant, Vinson souligne que le popcorn « ne peut et ne doit pas remplacer la consommation de fruits et légumes frais ». Ces derniers apportent des vitamines et des nutriments qui ne se trouvent pas dans le maïs soufflé. Et un régime alimentaire équilibré doit être varié.

Autre bémol : l’assaisonnement. Salé ou sucré, recouvert de chocolat ou de caramel, il doit alors être consommé en moins grandes quantités. De plus « si le maïs est riche en antioxydants, le mode de cuisson en fait aussi un aliment riche en corps de Maillard, des produits qui sont à la fois cancérigènes et riches en glucides rapides », souligne le Dr Laurence Benedetti médecin micro-nutritionniste. A consommer avec modération donc.

Source : American Chemical Society, interview du Dr Laurence Benedetti, médecin micro-nutritionniste, 22 mars 2012

© 1996-2012 Destination Santé SAS – Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s’expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu’à deux ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende.

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 08.09.2017