Publicité

Les jeux en plein air associés à une réduction des effets négatifs de l’écran chez les enfants (étude)

OSAKA – Les parents qui ont de jeunes enfants sont probablement inquiets du temps qu’ils passent devant l’écran, qu’il s’agisse d’une tablette, d’un téléphone, d’un ordinateur ou de la télévision. De nouvelles recherches menées au Japon indiquent que trop de temps passé devant un écran à l’âge de 2 ans est associé à de moins bonnes aptitudes à la communication et à la vie quotidienne à l’âge de 4 ans. Cependant, lorsque les enfants jouent également à l’extérieur, certains des effets négatifs du temps passé devant l’écran sont réduits. C’est le résultat d’une étude, qui sera publiée en mars 2023 dans JAMA Pediatrics (DOI : 10.1001/jamapediatrics.2022.5356).

Publicité

Jeux en plein air : effets positifs sur les aptitudes à la vie quotidienne

Les jeux en plein air associés à une réduction des effets négatifs de l’écran chez les enfants (étude)

Les chercheurs ont suivi 885 enfants de 18 mois à 4 ans. Ils ont examiné la relation entre trois éléments clés : la durée moyenne de temps passé à l’écran par jour à l’âge de 2 ans, la durée des jeux en plein air à l’âge de 2 ans et 8 mois, et les résultats du développement neurologique – en particulier, la communication, les aptitudes à la vie quotidienne et les scores de socialisation selon un outil d’évaluation standardisé appelé Vineland Adaptive Behavior Scale-II – à l’âge de 4 ans.

Bien que la communication et les aptitudes à la vie quotidienne soient moins bonnes chez les enfants de 4 ans qui avaient passé plus de temps devant un écran à l’âge de 2 ans, le temps de jeu en plein air a eu des effets très différents sur ces deux résultats neurodéveloppementaux selon Kenji J. Tsuchiya, professeur à l’université d’Osaka et auteur principal de l’étude. Les chercheurs ont aussi constaté que le jeu en plein air ne modifiait pas vraiment les effets négatifs du temps d’écran sur la communication, mais qu’il avait un effet sur les aptitudes à la vie quotidienne.

Plus précisément, près d’un cinquième des effets du temps d’écran sur les aptitudes à la vie quotidienne était atténué par le jeu en plein air, ce qui signifie qu’augmenter le temps de jeu en plein air pourrait réduire de près de 20 % les effets négatifs du temps d’écran sur les aptitudes à la vie quotidienne. Les chercheurs ont également constaté que, bien que cela ne soit pas lié au temps d’écran, la socialisation était meilleure chez les enfants de 4 ans qui avaient passé plus de temps à jouer dehors à l’âge de 2 ans et 8 mois.

Risques équilibrés

D’après la recherche, l’optimisation du temps d’écran chez les jeunes enfants est vraiment importante pour un développement neurologique approprié. Malgré le fait que le temps passé devant l’écran ne soit pas lié aux résultats sociaux, et que même si le temps d’écran est relativement élevé, encourager plus de temps de jeu en plein air pourrait aider à garder les enfants en bonne santé et à les faire se développer de manière appropriée.

Ces résultats sont particulièrement importants compte tenu des récentes fermetures liées à la Covid-19 dans le monde. En effet, le contexte de la pandémie a favorisé l’usage accru de l’écran chez les enfants tout en réduisant le temps passé en plein air. L’utilisation d’appareils numériques étant difficile à éviter, même chez les très jeunes enfants, on attend avec impatience d’autres recherches sur la manière d’équilibrer les risques et les avantages du temps passé devant un écran chez les jeunes enfants.

5 activités en plein air pour les jeunes enfants

Il existe beaucoup d’activités que les parents peuvent faire avec leurs enfants, mais voici 5 jeux très courants et faciles à mettre en place.

1. La promenade

Une simple promenade pour prendre l’air constitue déjà une activité intéressante à faire avec les enfants. C’est l’occasion de marcher, de courir, de respirer, de se reposer et d’être attentif aux différents sons qui animent un jardin, une forêt ou un endroit en pleine nature. Une fois rentré, chacun pourra raconter à partir d’un dessin ce qu’il a vu ou entendu, une manière de prolonger le plaisir.

2. Le “land art” (chef-d’œuvre artistique dans la nature)

Il s’agit d’un jeu qui ne demande aucun effort particulier à part la créativité. Il consiste simplement à ramasser différents éléments recueillis pendant une promenade ou une sortie en plein air et de créer un petit chef-d’œuvre artistique, par exemple un mandala, avec des feuilles, des galets, des glands ou encore des écorces et de la terre. Il serait amusant de revenir plus tard au même endroit pour voir ce qu’est devenue la création.

Publicité

3. La chasse au trésor

Activité ludique très appréciée des enfants, la chasse au trésor consiste à établir une petite liste et à demander aux enfants de les trouver dans la nature. Pour les tout-petits, la liste pourra être constituée de dessins ou d’images des objets à trouver. Ce jeu peut être associé à l’utilisation de petits jouets comme des jumelles, des seaux et une épuisette ou d’un appareil photo pour prendre en photo de petits insectes. Si les parents ont le temps, ils peuvent eux-mêmes organiser le circuit pour mener les enfants à des indices ou dessiner une carte pour les aider à trouver un trésor caché dans le jardin par exemple.

4. Le sport

Faire du sport ou des activités à l’extérieur permet aux jeunes enfants de quitter l’écran et de s’amuser. Ils peuvent jouer au foot, sauter à la corde, faire un jeu de quilles, des courses d’obstacles ou d’autres activités qui leur permettent de bouger, de faire du sport ou encore de développer leur motricité.

5. Des jeux de recyclage

Pas besoin d’être toujours bien équipé pour jouer ou faire des activités dehors, vous pouvez récupérer des bouteilles usagées pour jouer au bowling. Une balle de tennis suffit pour compléter l’équipement. De même, les petites filles pourront utiliser les vieilles casseroles et vaisselles ou sortir leur dinette pour cuisiner à la boue dans le jardin. Bien sûr, la surveillance des adultes sera toujours nécessaire pour établir des petites règles destinées à assurer la sécurité des enfants.

Références & Sources :
JAMA Pediatrics (DOI : 10.1001/jamapediatrics.2022.5356), communiqué de l’étude en anglais via Eurkekalert.org.

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Seheno Harinjato (rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies). Relecture : Xavier Gruffat (pharmacien).

Date de dernière mise à jour du dossier :
25.01.2023

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock, © 2022 Pixabay. Image d’illustration.

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch).

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 25.01.2023
Publicité