Une nouvelle molécule provenant d’une plante africaine pourrait stopper la sclérose en plaques

Vitamine D et sclérose en plaques, la polémique du BrésilBRISBANEUne équipe internationale a découvert qu’une molécule provenant d’une plante médicinale africaine permettrait de bloquer la progression de la sclérose en plaques, une maladie touchant environ 2,5 millions de personnes dans le monde. Selon le Dr Christian Gruber de l’Université de Queensland en Australie qui a participé à cette étude, cette percée médicale pourrait être une avancée dans la prévention et le traitement de la sclérose en plaques ainsi que d’autres maladies auto-immunes.


Sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique auto-immune qui se caractérise au niveau physiologique et cellulaire par une destruction progressive de la structure des neurones et notamment des gaines de myéline. Ces dernières, qui entourent les neurones, sont essentielles pour une bonne transmission nerveuse des informations à travers le système nerveux. Comme ces gaines sont détruites progressivement, on observe avec l’avancée de la maladie des symptômes toujours plus marqués comme des troubles de la vision, des fourmillements, des paralysies, etc. Actuellement la maladie est considérée comme incurable.

mécanisme du sclérose en plaques


Percée médicale

“C’est vraiment une découverte fantastique parce que cela pourrait ouvrir une toute nouvelle qualité de vie aux patients souffrant de la maladie”, a affirmé le Dr Gruber. Ce nouveau médicament devrait pouvoir être pris par voie orale, une avancée par rapport à de nombreux médicaments actuellement sur le marché qui sont utilisés sous forme injectable.

Plante africaine

Cette nouvelle molécule, appelée T20K, a été extraite de la plante médicinale Oldenlandia affinis (photo ci-dessous). Cette plante est notamment utilisée dans la médecine traditionnelle africaine, par exemple en tisane au moment de l’accouchement pour favoriser le travail.

Peptide-plantPIC

Ce médicament s’est montré efficace sur un modèle animale (souris) et une demande de brevet a été déposée dans plusieurs pays.  Des essais cliniques de phase 1 pourraient commencer dès 2018, a affirmé le Dr Gruber dans un communiqué de l’université australienne, une institution réputée au niveau international.

Cyclotides

La substance T20K provient d’un peptide (pour simplifier un ensemble d’acides aminés) synthétisé par cette plante africaine, une classe de molécules qui porte le nom de cyclotides. Ces derniers sont présents dans un nombre importants de plantes et ont montré un potentiel significatif dans le traitement de maladies auto-immunes.

D’un point de vue chimique les peptides T20K montrent une extraordinaire stabilité, ce qui devrait permettre la mise sur le marché d’un médicament sous forme orale (ex. comprimé, gélule).

Une entreprise fondée en 2015 appelée Cyxone va être responsable du développement de cette classe de médicaments pour le traitement de maladies auto-immunes. L’objectif principal de Cyxone est d’effectuer des tests précliniques avec la molécule T20K.

Cette étude a été publiée dans la revue médicale spécialisée américaine de référence PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) dans sa version imprimée le 12 avril 2016.

A retenir de cette étude :

– Un nouveau médicament par voie orale devrait arriver d’ici quelques années sur le marché et améliorer de façon significative la qualité de vie des patients souffrant de sclérose en plaques (SEP).

– Ce médicament provient d’une plante médicinale Oldenlandia affinis, preuve que même en 2016 la phytothérapie reste encore une source potentielle de nouveaux médicaments efficaces dans le traitement de maladies incurables comme la SEP.  Rappelons que plusieurs médicaments célèbres proviennent de plantes médicinales comme l’aspirine (saule et reine-des-près) ou la digoxine (digitale).

Le 15 avril 2016. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources: Communiqué de presse de l’Université du Queensland, PNAS  – Photos : Université du Queensland (Australie), Fotolia.com

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.06.2016

Thèmes

Lire aussi :