Publicité

Se lever pour aller aux toilettes la nuit serait un signe d’hypertension artérielle

Se lever pour aller aux toilettes la nuit serait un signe d'hypertension artérielleYOKOHAMA – Le besoin d’aller aux toilettes pendant la nuit constituerait un signe d’hypertension, selon les résultats de l’étude Watari présentés le 30 mars 2019 à la 83e réunion scientifique annuelle de la Japanese Circulation Society ou JCS 2019 (DOI : 10.1111/iju.13321). « Notre étude indique que si vous avez besoin d’uriner la nuit – ce qu’on appelle la nycturie – il se peut que vous ayez une tension artérielle élevée et/ou un excès de liquide dans votre corps », a déclaré le Dr Satoshi Konno, de la Division de l’hypertension, Tohoku Rosai Hospital, Sendai, Japon. « Si vous continuez à avoir la nycturie, demandez à votre médecin de vérifier votre tension artérielle et votre consommation de sel. »

JCS 2019 a eu lieu du 29 au 31 mars 2019 à Yokohama. Des sessions scientifiques conjointes ont été organisées par la Société européenne de cardiologie (ESC) et JCS dans le cadre du programme d’activités globales de l’ESC.

L’apport élevé en sel associé à la nycturie

Des recherches antérieures menées au Japon ont révélé qu’un apport élevé en sel est associé à la nycturie. Comparativement aux pays occidentaux, les Japonais mangent plus de sel et sont plus susceptibles d’être “sensibles au sel”, ce qui signifie que leur tension artérielle augmente davantage lorsqu’ils en consomment. Ensemble, ces deux facteurs signifient que les Japonais présentent un risque plus élevé de souffrir d’hypertension artérielle.

Cette étude a examiné le lien entre la nycturie et l’hypertension dans la population japonaise en général. Elle a été effectuée sur 3’ 749 résidents de Watari qui ont subi un bilan de santé annuel en 2017. La tension artérielle a été mesurée et des informations sur la nycturie ont été obtenues par questionnaire. Les participants ayant une tension artérielle de 140/90 mmHg ou plus ou des médicaments antihypertenseurs prescrits étaient considérés comme hypertendus.

La nycturie (un ou plusieurs épisodes de nycturie par nuit) a été associée de façon significative à l’hypertension après contrôle des facteurs de confusion possible. Le risque d’hypertension a augmenté de façon significative à mesure que le nombre de sorties nocturnes aux toilettes par nuit augmentait.

Augmentation de 40 % du risque d’hypertension

« Nous avons découvert que le fait de se lever la nuit pour uriner était lié à une augmentation de 40 % du risque d’hypertension, » déclare le Dr Konno. « Et plus on va aux toilettes, plus le risque d’hypertension est élevé. »

Sur les 1’ 882 participants qui ont répondu au questionnaire, 1’ 295 (69 %) avaient la nycturie. Le Dr Konno a expliqué que les résultats ne prouvaient pas l’existence d’un lien de causalité entre la nycturie et l’hypertension et qu’ils pourraient ne pas s’appliquer aux populations hors du Japon. Il a ajouté que : « La relation peut être influencée par divers facteurs, y compris le mode de vie, la consommation de sel, l’origine ethnique et génétique. »

Hypertension : une maladie nationale au Japon

Mutsuo Harada, coordinateur de presse pour JCS 2019, a déclaré : « L’hypertension est une maladie nationale au Japon. L’apport moyen en sel au Japon est d’environ 10 g/jour, soit plus du double de l’apport moyen mondial (4 g/jour). Cette consommation excessive de sel est liée à notre préférence pour les fruits de mer et les aliments à base de sauce de soja, de sorte qu’il est difficile de la limiter. La détection et la prise en charge précoces de l’hypertension sont très importantes pour prévenir les maladies cardiovasculaires. N’oublions pas que la nycturie n’est pas seulement causée par des problèmes d’organes urinaires, mais aussi par des maladies systémiques comme l’hypertension. »

Mme Barbara Casadei, présidente du CES, a déclaré : « Plus d’un milliard de personnes souffrent d’hypertension artérielle dans le monde. L’hypertension artérielle est la première cause mondiale de décès prématuré, avec près de dix millions de décès en 2015. Les lignes directrices de l’ESC recommandent la prise de médicaments pour réduire le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. Un mode de vie sain est également conseillé, y compris la restriction de sel, la modération de l’alcool, une alimentation saine, l’exercice régulier, le contrôle du poids et l’arrêt du tabac. »

Le 02 avril 2019. Par la rédaction de Creapharma.ch (supervision scientifique par Xavier Gruffat, pharmacien). Sources : Communiqué de presse de l’étude (en anglais). Référence : Japanese Circulation Society 2019 (DOI : 10.1111/iju.13321). Crédit photos : Adobe Stock

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 05.04.2019