Publicité

Les statines pourraient réduire le risque de mortalité de 4 cancers très fréquents

A partir de quel âge et à quelle fréquence faut-il effectuer une mammographie ?FLORENCE (CONGRES MEDICAL)La prise de médicaments contre les troubles cardiovasculaires, notamment les statines qui sont indiquées lors d’excès de cholestérol (hypercholestérolémie), auraient un effet positif sur le taux de mortalité de plusieurs cancers fréquents comme ceux du sein ou de la prostate. Une grande étude observationnelle réalisée sur plus de 900’000 patients en Grande-Bretagne est arrivée à cette conclusion. Ce travail a été présenté lors du congrès médical annuel de la Société Européenne de Cardiologie (European Society of Cardiology) qui a eu lieu du 8 au 10 juillet 2016 à Florence, en Italie. 

Cancers fréquents

cancer seinCette étude a pris en compte les types de cancer les plus fréquents : le cancer du sein, du poumon, de la prostate et le cancer colorectal. Elle a été réalisée sous la direction du Dr. Paul Carter du Aston Medical School à Birmingham au Royaume-Uni et a été présentée vendredi 8 juillet 2016 à l’occasion du congrès annuel  de la Société Européenne de Cardiologie. Les chercheurs ont étudié les données de 929’552 patients souffrant de cancer admis dans les hôpitaux britanniques entre 2000 et 2013.

Cette étude a porté sur un lien possible entre un taux élevé de cholestérol et la survenue des cancers les plus fréquents. Parmi ces environ 930’00 patients, 7’997 ont souffert du cancer du poumon, 5’481 femmes du cancer du sein, 4’629 hommes de cancer de la prostate et 4’570 du cancer colorectal.

Paradoxe en cas de taux de cholestérol élevé

Bien qu’il soit connu depuis longtemps que par exemple le surpoids et l’obésité augmentent le taux de cholestérol dans le sang et en conséquence le risque de développer un cancer, cette étude a montré un effet paradoxal : les personnes qui avaient un taux élevé de cholestérol (hypercholestérolémie) présentaient 22% en moins de risque de mortalité de cancer du poumon que celles avec un taux de cholestérol normal. Dans la même logique, le cancer du sein diminuait le risque de mortalité de 43%, de cancer de la prostate de 47% et du côlon/rectum de 30%.

Dr. Carter affirme : “Notre étude suggère qu’il y a quelque chose qui augmente la probabilité de survie de plusieurs cancers lors de taux de lipides (hypercholestérolémie) élevés. Son influence est importante pour 4 formes de cancer.”

Statines

Selon le scientifique anglais, des précédentes études réalisées par son équipe indiquent qu’il y a une forte probabilité pour que les statines soient à l’origine de cet effet positif sur la diminution du taux de mortalité par cancer. Les statines comptent parmi les médicaments les plus prescrits au monde, certaines estimations évaluent à 1 milliard le nombre de personnes qui prennent actuellement ces médicaments. L’atorvastatine et la simvastatine sont 2 statines très utilisées.

L’objectif principal de ces médicaments est de diminuer le risque de mortalité de certaines maladies cardiovasculaires comme l’infarctus du myocarde. Les statines peuvent toutefois mener à des effets secondaires qui se manifestent notamment sous forme de troubles musculaires chez environ 10% des patients.

Néanmoins, ces dernières années les scientifiques ont observé qu’en plus d’agir sur la diminution de la survenue de maladies cardiovasculaires les statines présentaient un effet anti-inflammatoire.

Autres études

En 2012, une étude avait montré en analysant les données de 18’721 Danois que ceux qui avaient pris des statines avant le diagnostic de cancer présentaient un taux de mortalité (par cancer) de 17% inférieur en comparaison aux patients ne prenant pas de statines.

statines réduction cancer foieDe plus, une étude parue en février 2015 a montré que les statines pouvaient permettre de réduire le risque de cancer du foie. Selon les chercheurs, la prise régulière de statines pourrait être utile notamment chez des patients à risque élevé de cancer du foie comme ceux souffrant de maladies chroniques hépatiques (hépatite B ou C par exemple) ou de diabète. Cette étude a été publiée le 26 février 2015 dans la version online Journal of the National Cancer Institute.

Essai clinique

Pour revenir à l’étude anglaise, les scientifiques affirment que ces résultats renforcent l’argument de réaliser un essai clinique évaluant l’effet protecteur possible des statines et d’autres médicaments du système cardiovasculaire couramment utilisés comme l’aspirine et les antihypertenseurs chez des patients souffrant de cancer. Autrement dit, au lieu d’effectuer une autre étude observationnelle, il serait plus utile de “construire” une étude clinique étudiant de façon spécifique ces médicaments et notamment les statines chez des patients souffrant de cancer.

Dans l’attente de la réalisation de cette vaste étude clinique, les chercheurs anglais ne recommandent pas aux médecins de prescrire des statines à toutes les personnes souffrant de cancer pour un éventuel effet préventif, mais seulement pour le moment à celles qui sont à risque de maladies cardiovasculaires, comme dans la population générale.

Le 11 juillet 2016. Par Xavier Gruffat (pharmacien dipl. EPFZ, dipl. MBA). Sources: communiqué de presse European Society of Cardiology, ATS (agence de presse suisse, avec notre site partenaire pharmapro.ch en allemand). Photos : Fotolia.com

Lire aussi : Les statines pourraient réduire le risque de cancer du foie

En savoir plus sur les statines

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 11.07.2016