Publicité

Le syndrome du coeur brisé déclenché aussi par des événements heureux

syndrome-coeur-brise-fotoliaZURICHLe syndrome du coeur brisé, en référence au chagrin d’amour qui porte aussi le nom de syndrome de tako-tsubo ou takotsubo, est une maladie cardiaque provoquée souvent par un grand chagrin comme un deuil ou un divorce. Des chercheurs de l’Université de Zurich ont toutefois découvert que chez certains patients ce syndrome pouvait apparaître suite à un événement heureux comme un mariage. Dans certains cas ce syndrome peut tuer.  

De quoi s’agit-il ?

Les 15 médicaments les plus innovants de ces 25 dernières annéesUne personne souffrant du syndrome du coeur brisé ressent dans la plupart des cas une forte douleur au niveau de la poitrine avec parfois un essoufflement ou une perte de connaissance. La similarité avec les symptômes de la crise cardiaque rend le diagnostic difficile par les services d’urgence et les médecins. Les femmes, notamment après la ménopause, sont plus touchées que les hommes. Aux Etats-Unis, une étude a montré que 6’230 Américaines ont été hospitalisées pour ce syndrome pendant l’année 2012.

Nouvelle étude suisse

Des chercheurs, sous la direction de Christian Templin de l’Université de Zurich en Suisse, ont récolté des données au niveau international depuis 2011 de patients souffrant du syndrome du cœur brisé, cette banque de données porte le nom de “Broken Heart”.

Les scientifiques suisses ont analysé les données des 1’750 premiers patients inscrits à la banque de données “Broken Heart”.

Syndrome du “cœur heureux”

Le rhume chez les bébés a des conséquences sur le long termeSelon un communiqué, les chercheurs ont remarqué que pour 485 patients souffrant de syndrome du cœur brisé la cause était liée à un facteur émotionnel. Pour la majorité des patients, ces facteurs émotionnels étaient liés à un moment de grande tristesse, de colère ou d’anxiété. Mais pour la première fois les chercheurs ont observé que des moments heureux pouvaient aussi déclencher ce syndrome. Chez 20 de ces 485 patients, le syndrome du cœur brisé était provoqué par une fête d’anniversaire, un mariage, une fête surprise, la victoire de son équipe de sport préférée ou la naissance d’un petit-enfant. C’est pourquoi les auteurs de l’étude on renommé la maladie du cœur brisé par “cœur heureux” (happy heart en anglais).

Pour 465 patients (parmi les 485), l’origine était provoquée par la mort du partenaire, la perte d’un enfant ou d’un parent, la participation à un enterrement, un accident, des soucis provoqués par une maladie ou des troubles relationnels. Autrement dit pour la grande majorité des cas, un événement négatif était à l’origine.

Causes nombreuses

“Notre étude a montré que les causes du syndrome takotsubo (ndlr. syndrome du coeur brisé) étaient plus nombreuses que ce qu’on pensait jusqu’à présent”, a affirmé M. Templin dans un communiqué. Les médecins devraient être conscients que si des patients arrivent aux urgences avec des symptômes ressemblant à ceux d’une crise cardiaque après un heureux événement de penser éventuellement au diagnostic du syndrome du cœur brisé ou plutôt du “cœur heureux”.

Comme il s’agit d’une étude avec un nombre très faible de patients souffrant du syndrome du “cœur heureux”, il faudra réaliser d’autres travaux de recherche pour mieux comprendre les mécanismes qui se cachent derrière ce syndrome, selon M. Templin.

Cette étude a été publiée dans la revue spécialisée European Heart Journal le 2 mars 2016.

Techniques de relaxation

Fin 2015 une étude réalisée par le NYU Langone Medical Center aux Etats-Unis sur 10 femmes souffrant du syndrome du coeur brisé avait montré que chacune d’elles présentaient des troubles au niveau du système parasympathique, une partie du système nerveux responsable pour apaiser et calmer l’organisme. Au contraire du système sympathique qui “stresse” le corps en cas d’agression ou de danger, notamment en sécrétant de l’adrénaline.
Cette recherche menée par le Dr Renyolds suggère que l’utilisation de techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation aiderait à prévenir ce syndrome. Pendant longtemps, les médecins et scientifiques ont estimé que le syndrome du coeur brisé provenait surtout de troubles du système sympathique, cette étude publiée en novembre 2015 dans la revue spécialisée American Journal of Cardiology amène sa pierre à l’édifice pour faire progresser la recherche sur cette affection toujours en partie mal comprise.

Le 3 mars 2016. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources: Communiqué de l’étude, ATS et notre site partenaire Pharmapro.ch, The Wall Street Journal. Photos: Fotolia.com

Lire aussi : Le syndrome du coeur brisé, ce n’est pas un mythe – Le cœur des femmes, plus fragile que celui des hommes – Infarctus du myocarde, 5 conseils essentiels chez la femme – Chagrin d’amour : la science commence enfin à prendre ce problème au sérieux – la triste histoire de Kaena et Luís

Facteurs risque cardiaque chez la femme

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 25.10.2017