Publicité

Syndrome du coeur brisé (Takotsubo)

Définition

Le syndrome du cœur brisé est une affection qui ressemble beaucoup aux symptômes de l’infarctus du myocarde (crise cardiaque) mais sans affecter les artères coronariennes. Autrement dit, les causes physiologiques sont différentes (lire davantage sous Causes ci-dessous).
Dans ce syndrome le cœur gonfle et ne se contracte plus.

Takotsubo et autre nom
Le syndrome du cœur brisé porte aussi le nom de syndrome de tako-tsubo ou takotsubo et fait référence au chagrin d’amour, justement au “cœur brisé”. Takotsubo est un vase japonais, lors de syndrome du cœur brisé le ventricule gauche malade (dans des radios ou imagerie médicale) se déforme et prend la forme de ce vase.
Ce syndrome a été identifié pour la première fois au Japon au début des années 1990. Avant il était, de facto, confondu notamment avec l’infarctus du myocarde. Aux Etats-Unis notamment, le syndrome du coeur brisé est parfois aussi appelé stress cardiomyopathy1 (en français cardiomyopathie d’effort).

syndrome-coeur-brise-fotolia

Bien que le chagrin d’amour soit une cause fréquente, ce n’est pas le seul facteur pouvant déclencher ce syndrome. Un stress émotionnel intense comme un deuil peut aussi être à l’origine d’une crise, ainsi que d’autres causes comme une insuffisance respiratoire et certains chocs physiques.

Epidémiologie

Etats-Unis
– Le syndrome du cœur brisé touche particulièrement les femmes post-ménopausées. Aux Etats-Unis, une étude de l’American Journal of Cardiology a montré que 6’230 Américaines ont été hospitalisées pour ce syndrome pendant l’année 2012. Environ 90% des personnes touchées sont des femmes.
On sait aussi que les femmes post-ménopausées sont particulièrement touchées par ce syndrome, car avant les hormones oestrogènes les protègent.
– Aux Etats-Unis, une étude américaine publiée le 19 octobre 2021 dans le Journal of the American Heart Association (DOI : 10.1161/JAHA.120.019583), basée sur les données hospitalières de plus de 135’000 personnes diagnostiquées avec le syndrome du cœur brisé entre 2006 et 2017, a montré que l’incidence a augmenté régulièrement pendant cette période.
France
– En France, un article du journal Le Parisien paru en février 2021 estimait que 1400 patients sont concernés chaque année par ce syndrome. La Covid-19 ayant fait augmenter le nombre de cas, toujours selon Le Parisien qui cite la cardiologue du CHU de Lille Prof. Claire Mounier-Véhier.

Publicité

Causes

Bien que les causes ne soient pas encore toutes connues, on sait que des événements stressants peuvent être à l’origine de cette crise, comme un chagrin d’amour, la perte d’un être cher (y compris un animal de compagnie), un divorce, etc. Mais un événement menant à une certaine euphorie et joie intense comme un mariage peut aussi provoquer un syndrome du cœur brisé comme l’a confirmé une étude suisse. Le facteur émotionnel semble être fondamental comme agent déclencheur.
Des causes physiques peuvent aussi déclencher de façon plus rare une crise comme un effort intense, par exemple une montée à vélo trop difficile. Même si c’est rare, des événements émotionnels heureux comme un mariage ou une fête surprise peuvent mener à ce syndrome2.
La Covid-19 a fait augmenter le cas de syndrome du cœur brisé (lire aussi sous Epidémiologie ci-dessus).

Origines physiologiques : 
Au niveau physiologique, les scientifiques estiment que dans des phases de stress intense le corps libère des hormones appelées catécholamines comme l’adrénaline ou la dopamine. Ces hormones peuvent perturber le coeur et les vaisseaux sanguins. Le cœur doit ensuite travailler plus fort que d’habitude, ce qui entraîne des douleurs thoraciques et un essoufflement.

Symptômes

Une personne souffrant de ce syndrome ressent dans la plupart des cas une forte douleur au niveau de la poitrine et parfois un essoufflement ou une perte de connaissance. La forte douleur ressemble à une douleur en étau dans la poitrine qui dure plus de 10 minutes, puis cette douleur se déplace dans la mâchoire et dans le bras. Une nausée est souvent accompagnée.
La similarité avec les symptômes de l’infarctus du myocarde (crise cardiaque) est une raison pourquoi la maladie est souvent mal diagnostiquée par les services d’urgence et les médecins.
On peut résumer en disant que le cœur gonfle et ne se contracte plus.
Le syndrome du cœur brisé peut être qualifié dans la plupart des cas d’insuffisance cardiaque aiguë.

Formation de caillots 
Lors de syndrome du cœur brisé, le ventricule gauche du cœur (responsable du pompage du sang vers les tissus dans tout le corps), peut cesser de fonctionner normalement et gonfler. Il peut s’en suivre la formation de caillots sanguins. Dans certains cas, ces caillots peuvent se détacher et se déplacer jusqu’à la tête, provoquant un accident vasculaire cérébral (AVC).

Diagnostic

Pour être sûr qu’il s’agisse bien d’un syndrome du cœur brisé et non d’un infarctus du myocarde, le médecin effectuera notamment une angiographie. En cas de syndrome du cœur brisé, aucun signe de problèmes au niveau des artères coronariennes n’apparaît dans l’examen. Une échographie du cœur (échocardiogramme) permet aussi de vérifier le changement caractéristique de la forme du cœur et éventuellement diagnostiquer un syndrome du coeur brisé.

Complications

Le syndrome du cœur brisé peut tuer dans environ 5% des cas et mener parfois à des AVC.

Traitements

Médicaments
Des hypotenseurs sont souvent prescrits par les médecins comme des bêtabloquants ou des inhibiteurs de l’ECA, mais une étude suisse a remis en cause l’efficacité de ces traitements.
En effet, une étude de l’Université de Zurich (Suisse) publiée en septembre 2015 dans la revue scientifique New England Journal of Medicine a montré que l’utilisation de bêtabloquants s’avère inefficace. Actuellement les médecins prescrivent souvent des bêtabloquants pour la prévention de futures crises.

Traitement alternatif (méthode de relaxation)
Une petite étude réalisée en 2015 par le NYU Langone Medical Center aux Etats-Unis sur 10 femmes souffrant de ce syndrome a montré que chacune d’elles présentaient des troubles au niveau du système parasympathique, une partie du système nerveux responsable pour apaiser et calmer l’organisme. Au contraire du système sympathique qui “stresse” le corps en cas d’agression ou de danger, notamment en sécrétant de l’adrénaline.
Cette recherche menée par le Dr Renyolds suggère que l’utilisation de techniques de relaxation comme le yoga ou la méditation aiderait à prévenir ce syndrome. Pendant longtemps, les médecins et scientifiques ont estimé que le syndrome du cœur brisé provenait surtout de troubles du système sympathique, cette étude publiée en novembre 2015 dans la revue spécialisée American Journal of Cardiology amène sa pierre à l’édifice pour faire progresser la recherche sur cette affection toujours en partie mal comprise.

Publicité

Bons conseils & Prévention

– Faites régulièrement de l’exercice physique, un excellent moyen de réduire le stress qui est souvent à l’origine de ce syndrome. Suivre des programmes rattachés à une institution médicale à un hôpital pour gérer le stress peuvent être particulièrement utiles (ex. d’un programme aux Etats-Unis : Bensonhenryinstitute.org).

– Une pratique régulière d’exercice physique est très importante pour réduire le risque d’infarctus du myocarde, notamment la mortalité. Car pour certains spécialistes, le syndrome du cœur brisé est l’une des formes d’infarctus du myocarde.

News (actualités)

Le syndrome du coeur brisé, ce n’est pas un mythe
Le syndrome du coeur brisé peut aussi être déclenché par des événements heureux
Le cœur des femmes, plus fragile que celui des hommes

Sources & Références :
The Wall Street Journal, CBSNews, The Washington Post, New England Journal of Medicine,  The New England Journal of Medicine (DOI : 10.1056/NEJMicm1615835), Le Parisien, Harvard Medical School.

Ecriture dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Date de dernière mise à jour : 
08.02.2022

Photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Comment traduit-on le syndrome du coeur brisé dans d’autres langues ?
  • Anglais : Broken Heart Syndrome (Takotsubo Syndrome)
  • Allemand : Gebrochenes Herzsyndrom
  • Italien : sindrome del cuore rotto

Notes de bas de page et références :

  1. Newsletter de la Harvard Medical School, édition de février 2022
  2. Newsletter de la Harvard Medical School, édition de février 2022

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 14.03.2022
Publicité