Opiacés

Publicité



Les opiacés sont des substances utilisées en général contre la douleur. Elles provoquent un sentiment d’euphorie et d’anesthésie.

Publicité

Risque de dépendance (étude de la Mayo Clinic)
Selon une étude de la Mayo Clinic datant de 2015, un patient se voyant prescrire des opiacés contre la douleur pour la première fois a environ 1 probabilité sur 4 de passer à une consommation d’opiacés sur une période de plusieurs mois, parfois plus. Dans cette étude publiée dans la revue spécialisée Mayo Clinic Proceedings en juillet 2015, les chercheurs ont analysé des données provenant de 293 patients se voyant prescrire en 2009 pour la première fois des antidouleurs opiacés (en anglais: opioid painkiller) comme l’oxycodone, la morphine, l’hydromorphone, l’oxymorphone, l’hydrocodone, le fentanyl, la meperidine, la codéine ou la méthadone.
Ils ont découvert que 21% de ces 293 patients, ou 61 personnes, sont passés d’une consommation  d’opiacés sur une courte période vers une prescription médicale durant entre 3 et 4 mois, et 6%, ou 19 personnes sont passés à une prescription durant plus de 4 mois. Les personnes qui fumaient et présentaient un historique de dépendance à d’autres substances présentaient un risque supérieur de dépendance aux opiacés, selon cette étude. Davantage d’informations sur cette étude (en anglais)

Nombre de morts effets secondaires opiacés
Seulement aux Etats-Unis, 44 personnes meurent tous les jours d’effets secondaires de ces médicaments, suite par exemple à une overdose.
En 2017, environ 50’000 Américains sont morts d’overdose d’opiacés, selon les CDC américaines. Le total d’overdose aux Etats-Unis était de 72’000 en 2017. Autrement dit, une majorité des overdoses est lié aux opiacés.

Publicité

Nombre de personnes dépendantes aux Etats-Unis
Selon l’institution Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA), environ 2,1 million d’Américains souffriraient de dépendance (addiction) aux opiacés aux Etats-Unis, comme le relève The Economist en février 2019.

Causes possibles 
Une origine possible de cette épidémie d’overdose par opiacés, souvent avancée par les journalistes et spécialistes, est un certain laxisme des autorités sanitaires américaines comme la FDA dans la mise sur le marché des opiacés. Un autre facteur est l’influence de l’industrie pharmaceutique qui s’est montrée très agressive notamment au début des années 2000 en ciblant notamment de nombreux médecins, de famille par exemple. Les opiacés ont souvent été prescrits à des personnes qui auraient pu être traitées avec des antalgiques classiques comme le paracétamol ou les corticoïdes. Pendant l’année 2012, le nombre de prescriptions d’opiacés aux Etats-Unis s’est élevé à 255 million, selon The Economist (une édition de février 2019).
Traitement
La naloxone semble être un traitement efficace chez les personnes dépendantes aux opiacés, cette molécule permet de réduire le risque d’overdose.

Sources : 
The New York Times, CDC, The Economist
Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.03.2019