Publicité

Accueil » Plantes médicinales » Pulsatille

Pulsatille

Résumé

Plante médicinale surtout utilisées en homéopathie par exemple lors de migraine. La plante fraîche est toxique.

Noms

Noms français : pulsatille, pulsatille commune, anémone pulsatille, coquerelle
Nom scientifique : Anemone pulsatilla L. (=Pulsatilla vulgaris Mill.)
Nom anglais : pasque flower, pasqueflower
Nom allemand : Gemeine Kuhschelle

Famille

Renonculacées

Constituants

Tanins
– Saponosides triterpéniques
– Lactone

Parties utilisées

– Plante entière

Effets

– Antibactérien, antispasmodique

Indications (de nos jours surtout en homéopathie, presque plus utilisée en phytothérapie)

Migraine (en homéopathie)

Effets secondaires

Irritation si consommée fraîche. Troubles du rythme cardiaque.

Contre-indications

– Grossesse, plaies ouvertes (saignantes)

Interactions

Aucune connue (à notre avis)

Préparations – Sous quelle forme ?

– Tisane

– Cataplasme (à base de plante broyée, contre les douleurs)

– Alcoolature

– Préparations homéopathiques et en spagyrie

Où pousse la pulsatille ?

La pulsatille pousse en Europe et en Asie. Elle apprécie les endroits secs. La pulsatille atteint une hauteur comprise entre 10 et 30 cm.  La floraison a lieu en Europe de mars à juin. Elle pousse jusqu’à 1200 m d’altitude dans les Alpes suisses.

Remarques

–  La pulsatille est une plante potentiellement toxique qu’il faut utiliser avec prudence.

Références : 
Lire de Claude Roggen – Le secret des druides 2 – édition bois carré

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Creapharma.ch

Dernière mise à jour : 
05.05.2019

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.03.2021
Publicité