Soleil & peau (risques)

Introduction sur les risques du soleil pour la peau

Soleil & Peau - IntroductionLa peau (16% du poids corporel total) est l’organe responsable de la protection du corps humain. De ce fait, elle est particulièrement sujette à des facteurs externes liés à l’environnement comme le soleil. Ce dernier émet des ondes électromagnétiques qui peuvent rentrer en contact avec la peau de façon intense et provoquer des lésions et brûlures (coups de soleil) de la peau.

En plus des fameux coups de soleil la principale complication d’une exposition solaire intense et répétée est l’augmentation du risque de cancer de la peau (y compris le redoutable mélanome).

Soleil & Peau - IntroductionCependant, l’exposition au soleil a aussi des effets bénéfiques. De façon modérée le soleil provoque un bronzage de la peau et favorise la synthèse de vitamine D. Cette vitamine est fabriquée au niveau de l’organisme seulement sous l’action des ondes électromagnétiques émises par le soleil et qui atteignent la peau. La vitamine D est une molécule essentielle pour la santé des os et du système immunitaire. Par conséquent, l’exposition quotidienne au soleil peut s’avérer nécessaire, mais elle doit être réalisée avec soin pour limiter ses effets néfastes et sur une durée contrôlée.

Des recommandations utiles pour profiter du soleil d’une manière saine sont par exemple le port de chapeaux et autres vêtements protecteurs ainsi que l’utilisation de crème solaire.

Définitions

– Bronzage : le bronzage de la peau se caractérise par une réaction des cellules de la peau : les mélanocytes, ces derniers libèrent de la mélanine sous l’effet des rayons UV. En fonction du type de peau certaines personnes auront une réaction rapide, lente ou parfois aucune réaction.

– Les rayons UV : Le soleil émet des rayons électromagnétiques qui se composent principalement d’UVA et d’UVB mais aussi d’infrarouge (IR).

– Les UVA agissent vite et la peau bronze rapidement, ils seraient responsables du veillissement de la peau, des allergies de la peau et participeraient aussi au développement du mélanome (forme la plus grave du cancer de la peau).

– Les UVB mettent plus de temps à agir et le bronzage va apparaître plus tard, ils agissent en modifiant l’ADN (risque de cancer) et de plus, peuvent plus lentement, après quelques heures, provoquer des érythèmes ou coups de soleil (pour type I  de peau après quelques minutes, pour type IV après quelques heures mais aussi influencés l’index UV). Les UVB, en provoquant des cancers de la peau (parfois aussi des mélanomes), sont potentiellement dangereux.

– Infrarouge: ce type de rayon provoque la sensation de chaleur, l’infrarouge atteint l’hypoderme, il peut diminuer la production de collagène (un élément qui donne une structure à la peau) et de ce fait peut favoriser le vieillissement de la peau.

soleil et peau infographie

Soleil et ses risques, la situation suisse

Le soleil est un véritable plaisir pour la plupart des gens, peut-être le meilleur médicament pour retrouver vitalité et joie de vivre. Il n’est malheureusement pas sans danger !

Un pays comme la Suisse, avec une classe moyenne au pouvoir d’achat très élevé, en comparaison internationale, connaît paradoxalement l’un des taux les plus élevés au monde de cancer de la peau ou mélanome, soit environ 1’900 nouveaux cas par année pour 8 millions d’habitants. Rien d’étonnant en effet puisque les pistes de ski sont en hiver très vite accessibles et en été les lacs et les piscines ainsi que les plages européennes ou mondiales ne sont jamais très loin. Cette “société de loisir” où le bronzage est une marque de bonne santé se doit donc d’être bien renseignée.

Il faut savoir que dans la neige par exemple, avec la réflexion ou sur une plage de sable avec l’eau, l’intensité des UV augmente de 30%. L’augmentation de la durée d’exposition et la fréquence font que la prévention et la connaissance de son type de peau, l’utilisation de la crème solaire avec le bon indice, et des bons conseils sont de l’ordre d’une urgence sanitaire.

– En Suisse, pays de 8 millions d’habitants, 1’900 à 2’000 mélanomes seraient diagnostiqués chaque année. Moins de 20% de ces cas (soit moins de 300 cas) vont mourir des suites d’un cancer généralisé.

Types de peau

Il existe différents types de peau qui permettent de prévoir mieux les risques face à l’exposition solaire. En fonction de la concentration en mélanine, la peau peut-être classée en différents types:

Type de peau
Traits principaux
Bronzage / teint
Temps d’auto-protection de la peau (après coup de soleil)
*Indice de protection conseillé

I (1)

“type très au nord”

 Peau très claire
– Cheveux très clairs ou roux
– Taches de rousseur (éventuellement)
– Yeux clairs (bleus)
– Absence de bronzage (coup de soleil très fréquent sans crème solaire)
5 à 10 min.
>=40

II (2)

“type nord”

 Peau claire
– Cheveux clairs ou brun (châtain)
– Taches de rousseur (éventuellement)
– Yeux clairs
– Bronzage (très) léger (coup de soleil fréquent sans crème solaire)
10 à 20 min.
>=25

III (3)

“type européen”

– Peau normale à foncée
– Cheveux bruns
– Yeux bruns
– Bronzage normal à léger (coup de soleil moyennement fréquent sans crème solaire)
20 à 30 min.
>=20

IV (4)

“type méditerranéen”

– Peau foncée à très foncée
– Cheveux brun foncé ou noirs
– Yeux bruns ou noirs
– Bronzage important et en profondeur (coup de soleil rare)
40 min.
>=15

* : En fonction de l’endroit, par exemple à la mer (avec l’eau et le sable l’intensité des rayons augmente de 30%), de l’heure de la journée, de la saison et de la météo, cet indice de protection pour une crème peut varier.

Remarques :
– D’autres échelles rajoutent 2 types de peau avec les stades V et VI, qui sont respectivement des personnes mulâtres ou basanées et noires. Ces personnes devraient en général, surtout au bord de la mer ou en montagne, utiliser également de la crème solaire avec un indice de protection d’environ 15. Il faut savoir que des noirs peuvent aussi attraper un coup de soleil.

– Il est important d’utiliser une protection solaire même lorsque le ciel est couvert, surtout en été ou dans les pays tropicaux (y compris subtropicaux). La brume ou un siège nuageux peuvent être une cause importante de coups de soleil, même chez des personnes à la peau foncée.

– En Suisse, depuis avril 2014. La Ligue contre le cancer a adapté certaines de ses recommandations concernant la prévention du cancer de la peau pour tenir compte des connaissances actuelles. Les types de peau ont ainsi été remplacés par des conseils axés sur la saison.

Facteurs de protection solaire (FPS)

Soleil & Peau - Types de peau En fonction du type de peau, de l’index UV, du temps d’exposition et de l’heure, des crèmes solaires avec différents facteurs ou indices de protection sont en vente en pharmacie.
Le FPS (facteur de protection solaire) est comme son nom l’indique une échelle permettant de déterminer l’intensité de la protection d’un produit solaire.

Le FPS est normalement toujours mentionné sur l’emballage et varie en général d’un facteur 10 (parfois moins, dans certains cas 2) à 50 et plus.
En France, le FPS doit être indiqué sur l’emballage de tout produit solaire et la valeur maximale actuelle est de 50 (on parle de SPF 50+). Il n’est pas possible d’inscrire sur un produit solaire un indice supérieur à 50.

Plus l’indice est élevé et plus la protection solaire est importante (meilleure absorption des UV).

En anglais on parle de SPF (Sun Protection Factor) pour le FPS (facteur de protection solaire).

Les crèmes solaires avec un FPS de 15 protègent contre environ 93,3% des rayons du soleil et les produits avec un FPS de 30 protègent contre 96,7% des rayons. Il n’est pas encore possible d’obtenir une protection à 100%, même avec des produits à FPS élevé.

Il est également important de vérifier le type de protection que propose le produit. Plusieurs crèmes solaires ne fournissent pas une protection suffisante contre les rayons UVA (une source importante de mélanomes). Privilégiez toujours une crème qui protège des UVB et des UVA.
Les meilleures molécules qui protègent contre les méfaits du soleil sont l’avobenzone, l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane.

Index UV

L’index UV (ou indice UV) est une échelle qui mesure le niveau de rayonnement solaire à la surface de la terre. Plus l’indice est élevé et plus les risque pour la peau (cancer) sont importants.

L’index UV, de la même manière que l’échelle de Beaufort qualifie la force du vent, exprime l’intensité du rayonnement UV solaire et le risque qu’il représente pour la santé. L’index UV est donné par différents médias, notamment l’Internet.

Description de l’échelle (index UV)
– Indice 9 et + = extrême
– Indice 7 et 8 = très fort
– Indice 5 et 6 = élevé
– Indice 3 et 4 = modéré
– Indice 1 et 2 = faible

Quel crème solaire faut-il utiliser ?

Légendes : type de peau (classement de la peau en fonction du risque d’exposition solaire), IPS (=indice de protection solaire), Index UV (index de “risque solaire”), >=40 signifie : utiliser une crème solaire avec un IPS supérieur à 40

Types de peau

IPS pour

Index UV 1 à 2 (faible)

IPS pour

Index UV 3 à

4 (modéré)

IPS pour

Index UV 5

à 6 (élevé)

IPS pour

Index UV 7 à 8 (très fort)

IPS pour

Index UV 9 et plus (extrême)

I

“type très au nord”

>=25
>=40
>=40
>=40
>=50

II

“type nord”

>=25
>=25
>=25 à 40
>=40
>=40

III

“type européen”

>=15
>=15
>=25
>=25
>=40

IV

“type méditerranéen”

>=15
>=15
>=15
>=25
>=25

Remarques:
– Une peau foncée (ex. type III ou IV) a une concentration en mélanine élevée, ce qui garantit une protection naturelle. Cependant, ces personnes devraient quand même appliquer de la crème solaire (voir tableau ci-dessus).

– Les types de peau claires (I surtout) devraient utiliser un écran total (produit avec un indice de protection solaire supérieur à 50), surtout si elle se rendent dans des pays tropicaux.

– Après quelques jours d’exposition au soleil, la peau devient plus foncée (bronzage). Toutefois il faudra continuer d’appliquer la crème solaire pour éviter tout risque pour la santé de la peau.

– Il est important que votre produit de prévention solaire (crème, stick à lèvre, etc) soit efficace à la fois contre les rayons UVA et les UVB, les deux peuvent être dangereux pour la santé.

– Dans les pharmacies et autres commerces spécialisés, vous trouverez différents produits pour une bonne protection contre les rayons du soleil, il existe des crèmes, lotions, stick à lèvre, produits pour les cheveux, etc.

Découvrez ci-dessous la règle de la cuillère à café pour connaître la quantité de crème à appliquer

choix-creme-solaire

Risques lors d’exposition de la peau au soleil

Le soleil peut provoquer les complications et les maladies suivantes :

Coups de soleil, très mauvais à long terme : car risque de mélanome.

Soleil & Peau Risques

Cancer de la peau et mélanome, forme la plus grave du cancer de la peau. Ce cancer peut parfois être d’origine génétique et donc non lié à l’environnement (plutôt rare).
Le risque augmente en cas d’exposition au soleil pendant une longue période et en particulier sans une protection solaire adéquate.

Soleil & Peau - complications

Le bon conseil
Contrôlez régulièrement votre peau (par exemple utiliser un miroir ou laissez-vous contrôler par quelqu’un) en regardant vos grains de beauté, en cas de changement de structure, couleur, taille… prière de consulter un médecin, il s’agit peut-être d’un début de mélanome. Plus un mélanome est dépisté tôt et meilleures seront les chances de guérisons !

Détail sur l’auto-examen pour dépister un cancer de la peau
Si vous observez une variation ou l’apparition d’une lésion (tache, grains de beauté) d’un ou plusieurs facteurs mentionnés ci-dessous (ABCDE) veuillez consulter rapidement un médecin (dermatologue de préférence):
– Asymétrie
– Bords irréguliers
– Couleur changeante, polychrome (plusieurs couleurs)
– Diamètre supérieur à 0,5 cm ou qui augmente
– Epaississement ou extension
– Vieillissement de la peau (après de nombreuses années).

Notons que les cabines de bronzage sont, selon certains scientifiques, plus dangereux que l’exposition au soleil, cela même sans protecteur solaire. Soyez donc très prudent avec ces méthodes de bronzage artificielles. Demandez conseil à votre médecin, dermatologue de préférence, pour connaître son avis sur cette question.
On sait que certains pays (comme le Brésil dès 2009) ont interdit ces pratiques ou sont fortement réglementées (interdiction aux mineures).

Bénéfices du soleil

Remarquons que le soleil et ses rayons peuvent aussi présenter quelques avantages pour la santé comme la synthèse de la vitamine D.

– De plus, une exposition intense aux rayons du soleil et notamment aux UVA peut abaisser la tension sanguine, comme le montre une étude britannique parue en janvier 2014 dans le « Journal of Investigate Dermatology ». Le monoxyde d’azote (NO) et ses métabolites présents dans la peau, modifiés par les UVA, seraient responsables de cet effet. On peut dire que le soleil favorise le transfert du NO et de ses métabolites de la peau vers la circulation sanguine. Le NO est stocké de façon importante dans la peau.
On savait avant cette étude que la tension sanguine était plus élevée en hiver qu’en été, dans les pays éloignés de l’équateur. Bien qu’une exposition excessive au soleil puisse mener à un cancer de la peau, les chercheurs britanniques des Universités de Southampton et Edinburg ayant participé à cette étude, relèvent que ne pas s’exposer du tout aux rayons du soleil augmente le risque d’accident cardio-vasculaire (AVC, infarctus), à cause d’un risque d’hypertension plus élevé. Lire aussi: Les rayons du soleil contre l’hypertension

Bons conseils lors d’exposition au soleil

– Appliquez de la crème solaire avec un indice de protection solaire approprié en fonction des conditions climatiques. Répétez l’application après quelques heures, surtout si vous vous êtes baignés (notamment avec des crèmes hydrophiles, aimant l’eau).

– Portez si possible des lunettes à soleil afin de protéger vos yeux de l’agression des rayons.

– Evitez de s’exposer au soleil entre 11 heures et 16 heures, surtout en été à la plage, privilégiez l’ombre.

– Utilisez si possible toujours des produits solaires (crèmes, stick,…) avec une protection à la fois contre les UVA et les UVB, comme on l’a vu dans ce dossier, les 2 types de rayons peuvent être nocifs pour la santé.

– Protégez vos lèvres avec un stick avec un indice de protection approprié : surtout pour les personnes atteintes d’herpès labial (facteur déclenchant) et les type de peau I à II.

– Aux heures chaudes portez un chapeau ou autre couvre-chef. Ce conseil est particulièrement recommandé chez les personnes qui travaillent dehors, comme par exemple les agriculteurs, personnel de chantier, vendeurs en extérieur, etc.

– Afin d’avoir un joli teint et d’améliorer votre protection au soleil (cela ne remplace toutefois pas l’application régulière d’une crème solaire), buvez chaque jour pendant 3 semaines avant l’exposition au soleil un jus de carotte.

Soleil et peau : bons conseils

– Certains aliments peuvent améliorer l’apparence de la peau et améliorer votre bronzage de façon naturelle comme: la papaye, l’orange, la carotte, la mangue, le melon, la citrouille ou des légumes à feuilles vertes (comme le persil, le chou, le cresson, le chou frisé ou les épinards). Ces aliments sont riches en bêta-carotène, cette dernière se transforme en vitamine A et protège au niveau cellulaire des dommages causés par la lumière du soleil.

– Appliquez de la crème solaire partout, c’est-à-dire sur tous les endroits exposés au soleil, particulièrement sur les oreilles notamment en haut de l’oreille (endroit où on a tendance à oublier) et sur le bout du nez. Ces deux endroits, de par leur situation, qui sortent de la tête sont particulièrement exposés au soleil.

– Buvez beaucoup de liquide. Cela peut maintenir le bronzage plus longtemps. A cet effet il est aussi important d’appliquer des lotions hydratantes de façon régulière. Une saine alimentation, riche en fruits et légumes, permet aussi de maintenir le bronzage.

Bons conseils Soleil et peau

– Contrôlez régulièrement votre peau (par exemple utilisez un miroir ou laissez-vous contrôler par quelqu’un) en regardant vos grains de beauté, en cas de changement de structure, couleur, taille… prière de consulter un médecin , il s’agit peut-être d’un début de mélanome. Plus un mélanome est dépisté tôt et meilleures seront les chances de guérison !

– Évitez de fumer. Les nombreuses substances toxiques contenues dans les cigarettes peuvent changer la couleur de la peau (peau qui peut devenir jaunie) et la rendre plus épaisse.

– Certaines opérations ou traitements esthétiques comme l’épilation au laser, des peelings aux acides ou encore des traitements à base d’acide rétinoïque (et ses dérivés) ne sont pas recommandés en cas d’exposition au soleil, ils sont donc contre-indiqués, car ils rendent la peau plus sensible avec un risque de brûlures et de taches. D’autres opérations ou procédures comme la toxine botulique ou des peelings physiques (comme le cristal peeling) ne sont pas contre-indiqués en cas d’exposition solaire.

– Dans les pays tropicaux ou en été, choisissez des tissus appropriés pour vos vêtements. Des habits foncés sont certes plus chauds mais ils absorbent mieux les rayons du soleil, ils sont donc plus efficaces que les tissus plus clairs. Il existe même des vêtements avec une protection solaire incrustée dans les tissus.
Les habits à base de polyamide peuvent avoir un effet protecteur intéressant contre les rayons du soleil. Bien étendu, même avec des habits vous protégeant, il faudra toujours appliquer de la crème sur les parties du corps exposées aux rayons.

– Ne limitez pas complètement l’exposition au soleil. Ce dernier joue un rôle important dans la production de vitamine D (pour un système immunitaire renforcé, la santé des os et de la peau, etc). De plus quelques rayons de soleil chaque jour ont un excellent effet sur le moral. En été ou dans les pays tropicaux, il faudra toutefois éviter de s’exposer aux heures les plus chaudes de la journée.

– Evitez les solariums (cabines de bronzage). En Suisse l’OFSP (organe fédéral de santé publique) déconseille les solariums. Cet organe a communiqué sur ce point en avril 2011.

Soleil et peau bons conseils enfants– Evitez d’exposer les enfants de moins d’un an au soleil, pour les petits enfants, utilisez toujours un indice de protection élevé (IPS supérieur ou égal à 50).

Lire aussi :
Coup de soleilcancer de la peau10 bons conseils contre la canicule – taches de rousseur

Comment traduit-on soleil et peau dans d’autres langues ?
  • Anglais : sun and skin
  • Allemand : Sonne und Haut
  • Italien :  sole e pelle
Lire aussi :




Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.06.2018