Publicité

Minoxidil

Le minoxidil est un médicament vasodilatateur et hypotenseur indiqué en usage interne après l’échec d’autres antihypertenseurs pour lutter contre l’hypertension artérielle. De nos jours, le minoxidil est surtout utilisé en usage externe sous forme topique pour lutter l’alopécie (chute de cheveux) autant chez l’homme que chez la femme. Il est aussi prescrit par certains médecins à travers le monde en off label (hors indication officielle) à faible dose en prise interne contre la chute de cheveux (plus d’informations ci-dessous sous Remarques).

Noms :
Minoxidil, Minoxidilum PhEur (nom latin)
Code ATC : D11AX01

Molécule :
C9H15N5O

Effets :
Contre la chute des cheveux, le mécanisme exact du minoxidil est inconnu1. Une explication possible de l’effet pourrait toucher la croissance du cheveu. Le cheveu passe progressivement de la phase de repos (télogène) à la phase de croissance (anagène). La phase de croissance est prolongée et le diamètre de la tige du cheveu est augmenté grâce à la prise de minoxidil pendant une longue période (mois ou années). La molécule semble aussi améliorer la microcirculation au niveau du cuir chevelu.
Forme active :
Lors d’application sur le cuir chevelu, par exemple en spray ou mousse, le minoxidil est transformé dans sa forme active, le sulfate de minoxidil. Cette transformation se fait grâce à l’enzyme sulfotransférase. Il est donc important d’appliquer le produit directement sur le cuir chevelu et non pas sur les cheveux pour que le traitement soit efficace.

Indications :
En usage externe :
Chute excessive de cheveux d’origine hormonale héréditaire et de la calvitie naissante (alopécie androgénétique) chez l’adulte autant chez l’homme que chez la femme âgé de 18 à 65 ans
En usage interne :
Hypertension artérielle (après l’échec d’autres antihypertenseur)

Remarque lors de chute de cheveux (utilisation en usage externe) :
– Sauf indication contraire, le minoxidil n’est pas indiqué lors de calvitie complète (plus ou presque plus aucun cheveu), de chute de cheveux provoquée par la prise de médicaments, de carence alimentaire, de chimiothérapie ou de maladies menant à une chute de cheveux2.

Effets secondaires :
Seulement les effets secondaires pour un usage topique sont mentionnées ci-dessous (pour les effets secondaires des comprimés, veuillez lire la notice d’emballage, en Suisse : Loniten®)
Mal de tête, léger eczéma, apparition d’une pilosité faciale (semble plus fréquent avec une préparation dosée à 5% plutôt qu’à 2%).

Contre-indications :
Allergie, grossesse, allaitement.
Liste non exhaustive, veuillez lire la notice d’emballage.

Formes galéniques :
– En usage topique (flacon avec vaporisateur, pipette compte-gouttes, spray à pompe ou embout) lors de chute de cheveux excessive aux dosages de 2% ou 5% (voir liste de médicaments vendus en Suisse ci-dessous). Aux Etats-Unis minoxidil est disponible en général sous forme de liquide ou de mousse3.
– En usage interne en comprimé aux dosages de 2,5 mg ou 10 mg de minoxidil.

Posologie :
– En usage topique il faut appliquer 1 ml du médicament 2 fois par jour sur la zone voulue (absence de cheveux ou cheveux fins). En général 6 sprays (nébulisations) correspondent à 1 ml du produit.
– En usage interne en comprimé, veuillez lire la notice d’emballage.

Médicaments vendus en Suisse (selon Compendium.ch, état : août 2022)
En usage externe (application topique) :
Original :
Regaine® 2%
Regaine® 5%
Remarque : aux Etats-Unis le médicament original se nomme Rogaine® (l’idée est de jouer avec le verbe regain, regagner [des cheveux] en français).
Génériques :
Alopexy® 2%
Alopexy® 5%
Minorga 2%
Minorga 5%
En usage interne (comprimé) :
Original :
Loniten® (le médicament ne semble plus disponible en Suisse, selon Compendium.ch)

Remarques sur le minoxidil :
– L’effet du minoxidil contre la chute des cheveux a été découvert par hasard comme effet secondaire lors du développement de la molécule contre l’hypertension artérielle. Le minoxidil en usage externe contre la chute des cheveux a été enregistré par la FDA (agence américaine de régulation des médicaments) en 1988 pour les hommes et en 1991 pour les femmes4.
– On peut voir la repousse de nouveaux cheveux environ 4 à 8 mois après le début du traitement5. Souvent déjà après 3 mois, les premiers cheveux repoussent6.
– Au début de l’application contre la chute de cheveux, quelques cheveux peuvent tomber. Après quelques mois ils devraient repousser.
– Les nouveaux cheveux résultant de l’utilisation du minoxidil peuvent être plus fins et plus courts que les cheveux précédents. Mais, pour certaines personnes, la croissance des cheveux peut être suffisante pour cacher les zones chauves et aider les nouveaux cheveux à se fondre dans les cheveux existants7.
– A l’arrêt ou à l’interruption du traitement les cheveux vont vraisemblablement recommencer à tomber. Par conséquent, le succès de l’efficacité de ce médicament est son application constante8.
– En général, la concentration de 2% mène à moins d’effets secondaires comme des irritations de la peau ou l’apparition d’une pilosité faciale que la concentration à 5%. Il est souvent recommandé aux femmes de commencer un traitement à 2% et non pas à 5%.
Minoxidil faiblement dosé en prise orale (off-label) :
Des médecins, notamment des dermatologues, prescrivent parfois à leur patients (hommes et femmes) qui perdent leurs cheveux du minoxidil en prise orale faiblement dosé. La prise est réalisée hors indication officielle (off-label), car le médicament en prise orale (comprimé) n’est enregistré dans aucun pays contre la chute des cheveux. Comme une étude clinique permettant un enregistrement par exemple de la part de la FDA américaine contre la chute des cheveux coûte des dizaines de millions de dollars et que le médicament minoxidil est très bon marché et tombé dans le domaine des génériques il est très peu probable que le minoxidil en comprimé soit un jour enregistré contre la chute des cheveux. Un traitement faiblement dosé de minoxidil représente un dosage de moins de 5 mg par jour pour un adulte. Le but d’un faible dosage est de diminuer les effets secondaires, parfois graves lors d’une prise quotidienne de 5 mg à 40 mg lors d’hypertension artérielle réfractaire. Les deux principaux effets secondaires avec la prise faiblement dosée de minoxidil contre la chute de cheveux sont hypertrichose (cheveux ou poils poussant sur le corps) et l’hypotension orthostatique, selon une étude datant de juin 20209. Chez 8 patients sur 10 prenant du minoxidil en prise orale (comprimé), les poils corporels fins deviennent plus foncés ou s’allongent après quelques semaines de traitement mais cette croissance anormale des poils cesse spontanément 1 à 6 mois après la fin du traitement10. Plus d’informations sur cet article en anglais datant de janvier 2022 (via Aad.org).
Alternative chez l’homme (pas la femme):
Chez l’homme seulement, la finastéride en prise orale (comprimé) peut s’avérer efficace lors d’alopécie androgénétique. Chez l’homme (pas chez la femme), il est possible de combiner les deux traitements, c’est-à-dire de la finastéride à 1 mg et du minoxidil à 5% ou 2%. L’efficacité en association de ces deux substances semble supérieure selon une étude publiée en 202011, par rapport à une prise en monothérapie.

Sources & Références : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch, [email protected] (journal de pharmaciens de l’Université de Bâle, Suisse), Anvisa, Mayo Clinic, Cleveland Clinic, The New York Times, Aad.org.

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
27.08.2022

Crédits photos :
Adobe Stock 

Notes de bas de page et références :

  1. Article du journal édité par l’Université de Bâle (Suisse), [email protected], édition d’octobre 2021
  2. Notice d’emballage du médicament Eniagor®, à base de minoxidil, vendu au Brésil. La notice est toujours contrôlée par l’agence de régulation des médicaments au Brésil, l’Anvisa. L’agence a mis à jour la notice le 22.08.2019
  3. Article de la Mayo Clinic datant du 2 mars 2012, site accédé par Creapharma.ch le 16 mai 2022 et le lien marchait à cette date
  4. Lemes LR, Melo DF, de Oliveira DS, de La-Rocque M, Zompero C, Ramos PM. Topical and oral minoxidil for hair disorders in pediatric patients: What do we know so far? Dermatol Ther. 2020 Jul 2:e13950. doi: 10.1111/dth.13950. Epub ahead of print. PMID: 32614119.
  5. Article du journal édité par l’Université de Bâle (Suisse), [email protected], édition d’octobre 2021
  6. Article de la Mayo Clinic datant du 2 mars 2012, site accédé par Creapharma.ch le 16 mai 2022 et le lien marchait à cette date
  7. Article de la Mayo Clinic datant du 2 mars 2012, site accédé par Creapharma.ch le 16 mai 2022 et le lien marchait à cette date
  8. Article de la Mayo Clinic datant du 2 mars 2012, site accédé par Creapharma.ch le 16 mai 2022 et le lien marchait à cette date
  9. Sharma AN, Michelle L, Juhasz M, Muller Ramos P, Atanaskova Mesinkovska N. Low-dose oral minoxidil as treatment for non-scarring alopecia: a systematic review. Int J Dermatol. 2020 Aug;59(8):1013-1019. doi: 10.1111/ijd.14933. Epub 2020 Jun 9. PMID: 32516434.
  10. Notice d’emballage du Loniten®, médicament vendu en Suisse (en tout cas jusqu’à 2022), à base de minoxidil en prise interne. Notice d’emballage datant d’octobre 2015 (via Swissmedicinfo.ch)
  11. The Efficacy and Safety of Finasteride Combined with Topical Minoxidil for Androgenetic Alopecia: A Systematic Review and Meta-analysis – No DOI : 10.1007/s00266-020-01621-5

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.08.2022
Publicité