Publicité

Benylin® à la Codéine, sirop contre la toux

Information destinée aux patients en Suisse

SELON PHARMAWIKI.CH, MEDICAMENT HORS COMMERCE EN SUISSE (DES FIN AOÛT 2021)

Qu’est-ce que Benylin à la Codéine et quand doit-il être utilisé ?

Le phosphate de Codéine, l’un des deux principes actifs contenus dans Benylin à la Codéine, calme la toux sèche.

La diphénhydramine, l’autre principe actif du Benylin à la Codéine, réduit la fréquence et l’intensité des accès de toux. Elle diminue en outre la sécrétion excessive de mucus dans le nez ainsi que le larmoiement, atténuant ainsi les symptômes qui accompagnent les refroidissements et le rhume.

Benylin à la Codéine est utilisé pour le traitement symptomatique de la toux irritative associée à diverses affections, par ex. infections grippales.

Sur prescription médicale, Benylin à la Codéine peut être pris dans la bronchite aiguë et chronique, pour calmer les accès de toux en cas de coqueluche, même lorsque la maladie est terminée et que des accès de toux coquelucheuse persistent, ainsi que contre la toux d’origine allergique.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Mise en garde pour les diabétiques: Ce médicament contient 3,7 g d’hydrates de carbone digestibles par dose simple (5 ml) (1,0 g de saccharose et 2,7 g de glucose).

Benylin à la Codéine N contient 5% vol. d’alcool. À la dose recommandée (5 à 10 ml), 0,2 à 0,4 g d’alcool sont ainsi absorbés à chaque prise.

Quand Benylin à la Codéine ne doit-il pas être utilisé ?

Ne prenez pas Benylin à la Codéine si vous souffrez de l’une des maladies suivantes:

– Crise d’asthme aiguë,

– Maladie particulière du foie (encéphalopathie hépatique),

– Diminution de la fonction respiratoire,

– Maladie s’accompagnant d’un rétrécissement de l’estomac (certaines formes d’ulcères) ou des voies d’évacuation de la vessie,

– Hypertrophie de la prostate,

– Épilepsie,

– Affections accompagnées d’une forte production de mucus (p.ex. toux avec expectorations),

– Glaucome (à angle fermé),

– Dépendance aux opiacés,

– Hypersensibilité à l’un des principes actifs ou à l’un des adjuvants, aux colorants azoïques (E 124), à l’acide acétylsalicylique (Aspirine®) ou à un autre inhibiteur de la synthèse des prostaglandines,

– Insuffisance hépatique ou rénale grave,

– Certaines affections cardiaques (troubles du rythme cardiaque, insuffisance cardiaque),

– Maladie particulière de la médullosurrénale (phéochromocytome),

– Hyperactivité thyroïdienne,

– Troubles de la vidange urinaire,

– Carence en magnésium (hypomagnésémie) ou en potassium (hypokaliémie),

– Après une opération des intestins.

De même, Benylin à la Codéine ne doit pas être administré en même temps que:

– des médicaments contre les troubles du rythme cardiaque;

– des antidépresseurs (inhibiteurs de la monoamine-oxydase);

– de l’alcool.

La préparation contient du sucre de canne (saccharose), qui est transformé en fructose au cours de la digestion. Vous ne devez donc pas prendre cette préparation si vous souffrez d’un trouble rare du métabolisme du sucre (appelé intolérance au fructose).

Pendant la grossesse et l’allaitement, vous ne devez pas prendre Benylin à la Codéine.

Les enfants de moins de 18 ans ne doivent pas prendre de médicaments à base de codéine pour le traitement de la toux et du refroidissement, car ils risquent de développer des effets secondaires graves et engageant leur pronostic vital, y compris des troubles respiratoires. Les patients de tous âges qui sont connus pour être des «métaboliseurs ultra-rapides», pouvant par conséquent convertir très rapidement la Codéine en morphine, ne doivent pas utiliser la Codéine pour traiter la toux et le refroidissement, car ils présentent un risque plus élevé d’effets indésirables graves liés à la Codéine.

Discutez de la conduite à adopter avec votre médecin ou votre pharmacien si vous êtes concerné par l’une de ces affections ou si vous présentez l’un de ces états.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise du Benylin à la Codéine ?

Benylin à la Codéine ne doit être utilisé qu’avec prudence chez les patients souffrant:

– de maladies pulmonaires chroniques obstructives (p.ex. asthme ou inflammations chroniques des voies respiratoires, telle que bronchite chronique), troubles de la fonction pulmonaire et insuffisance respiratoire, dépression respiratoire,

– d’insuffisance hépatique ou rénale,

– de myasthénie grave,

– de constipation sévère,

– d’affections intestinales (affections intestinales obstructives, risque de paralysie intestinale, diverticulite),

– de baisse de la tension artérielle,

– risque de conséquences sur le système nerveux central avec crises convulsives d’épilepsie, blessures à la tête, troubles de la conscience, augmentation de la pression cérébrale ou forte perte de sang.

– surcharge pondérale

– apnée obstructive du sommeil

La codéine est déconseillée aux enfants et adolescents de moins de 18 ans qui souffrent de troubles respiratoires, car cette population de patients est plus sensible aux troubles respiratoires induits par la Codéine dans certaines circonstances.

Benylin à la Codéine peut rendre somnolent, de sorte que la capacité de réaction, l’aptitude à conduire et la capacité d’utiliser des outils et des machines sont réduites. La consommation simultanée d’alcool renforce cet effet.

Aux premiers signes d’intoxication, p.ex. d’extrême fatigue, de confusion ou de faible respiration, lesquels peuvent engager le pronostic vital, il faut arrêter d’utiliser Benylin à la Codéine et demander un avis médical.

Aux premiers signes de douleurs abdominales ou de problèmes respiratoires, il faut immédiatement arrêter d’utiliser Benylin à la codéine. Avant de prendre Benylin à la codéine, veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous avez souffert d’apnée du sommeil par le passé, ou présentez actuellement des symptômes de cette pathologie, tels que des arrêts respiratoires pendant le sommeil constatés par une autre personne.

Benylin à la Codéine peut renforcer l’effet de certains médicaments, notamment celui des somnifères, des analgésiques y compris des analgésiques opioïdes, des tranquillisants, ainsi que de l’alcool. Vous devriez par conséquent renoncer à consommer de l’alcool tant que vous prenez ces médicaments.

La codéine appartient au groupe des substances opioïdes. L’augmentation de la dose d’opioïdes peut entraîner une augmentation de la sensibilité à la douleur. Si vous prenez déjà des opioïdes dans le cadre d’un traitement anti-douleur, consultez votre médecin avant de prendre Benylin à la codéine.

Si vous souffrez d’asthme ou d’urticaire chronique, ou si vous avez tendance à développer des réactions d’hypersensibilité, vous ne devriez utiliser Benylin à la Codéine qu’avec prudence, car le risque de voir apparaître de telles réactions est élevé.

En cas de toux durant plus de 7 jours ou s’aggravant, ou bien de nouveaux symptômes, il faut arrêter d’utiliser le médicament et consulter un médecin. Ce médicament est uniquement prévu pour la prise à court terme. Ne pas prendre en continu sans examen médical.

La prise prolongée du sirop peut entraîner une habituation et une dépendance.

Ne pas utiliser avec d’autres préparations contenant de la diphénhydramine (ni avec des préparations destinées à une application externe ou locale).

Ne pas utiliser contre une toux persistante ou chronique, comme en cas d’asthme, ou contre une toux productive avec importante production de mucus, sauf sur prescription d’un médecin.

Si vous souffrez d’une maladie du foie ou des reins, ou s’il était prouvé qu’en raison d’antécédents familiaux, votre organisme élimine le principe actif Codéine plus lentement que chez la plupart des autres gens, vous ne devez, par prudence, prendre le sirop Benylin à la Codéine que quelques jours seulement sans prescription médicale.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication!).

Excipients revêtant un intérêt particulier

Si vous avez été diagnostiqué(e) avec une intolérance au sucre, parlez-en à votre médecin avant de prendre Benylin à la codéine.

Ce médicament contient 5 % vol. d’alcool, soit jusqu’à 200 mg pour 5 ml, ce qui équivaut à 5 ml de bière ou 2,1 ml de vin.

Risque pour la santé des patients souffrant d’alcoolisme.

Une attention particulière est requise chez les patients présentant un risque élevé en raison d’une hépatopathie ou d’une épilepsie.

Ce médicament contient moins d’1 mmol de sodium (23 mg) pour 5 ml, c.-à-d. qu’il est essentiellement « sans sodium ».

Benylin à la codéine peut provoquer des réactions allergiques.

Benylin à la codéine contient 8,4 mg de benzoate par dose unitaire (5 ml).

Benylin à la Codéine peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Vous ne devez pas prendre Benylin à la Codéine pendant la grossesse ni pendant l’allaitement, car la Codéine passe dans le lait maternel et peut nuire au nourrisson.

Comment utiliser Benylin à la Codéine ?

Sauf recommandation contraire, la posologie Benylin à la Codéine est la suivante:

Adultes: 5 à 10 ml 3 à 4 fois par jour.

Prenez la dose efficace la plus faible le moins longtemps possible.

La posologie maximale quotidienne de 40 ml ne doit pas être dépassée.

Comme le risque d’effets secondaires est plus grand chez les patients âgés, vous devez commencer par une faible dose que vous augmenterez progressivement si vous faites partie de cette tranche d’âge.

En cas de surdosage accidentel, les effets secondaires peuvent être amplifiés et alors engager le pronostic vital. Aux premiers signes de toxicité, p.ex. d’extrême fatigue, de confusion ou de faible respiration, pouvant engager le pronostic vital, arrêtez d’utiliser Benylin à la Codéine et demandez un avis médical.

En cas de toux durant plus de 7 jours, il faut consulter un médecin. Benylin à la Codéine ne convient pas aux enfants et aux adolescents ≤18 ans.

Pour prendre le sirop, veuillez utiliser le gobelet-doseur joint à l’emballage.

Veuillez vous conformer à la posologie figurant dans la notice d’emballage ou prescrite par votre médecin. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez-vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels effets secondaires Benylin à la Codéine peut-il provoquer ?

Les effets secondaires suivants peuvent survenir quand on prend Benylin à la Codéine:

– Modifications de la formule sanguine, baisse du nombre de globules blancs (agranulocytose)

– État de confusion, irritabilité, nervosité, hallucinations, humeur euphorique

– Somnolence, troubles du sommeil, fatigue matinale, hébétude, vertiges, maux de tête

– Agitation, excitation

– Crise convulsive, troubles de la coordination, gênes, tremblements

– Troubles visuels, glaucome à angle fermé, hypersensibilité à la lumière solaire

– Troubles auditifs (tinnitus)

– Troubles cardio-vasculaires (hypotension, hypertension, tachycardie, arythmies), battements cardiaques désagréables (palpitations)

– Bronchospasmes, dépression respiratoire, augmentation de la viscosité des sécrétions bronchiques et sécheresse des muqueuses dans la sphère ORL, douleurs dans la cage thoracique

– Constipations, nausées, vomissements, augmentation du tonus de la musculature lisse de l’intestin, sécheresse buccale, diarrhées, reflux gastro-œsophagien, troubles digestifs

– Augmentation de la tension de la musculature lisse des voies biliaires

– Problème au foie provoquant une coloration jaune de la peau ou des yeux (jaunisse)

– Réactions cutanées, p.ex. démangeaisons, rougeurs ou éruption

– Augmentation de la tension de la musculature lisse de la vessie, rétention urinaire

– Sensation générale de faiblesse (asthénie)

Après une utilisation à long terme, des troubles transitoires du sommeil sont possibles si l’on interrompt soudainement le traitement.

Le sirop peut déclencher des réactions allergiques et des réactions d’hypersensibilité de la peau et des organes respiratoires, surtout chez les patients asthmatiques, atteints d’urticaire chronique ou présentant une hypersensibilité à l’acide acétylsalicylique et à d’autres médicaments antirhumatismaux et analgésiques.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Benylin à la Codéine doit être conservé dans l’emballage original fermé, à température ambiante (entre 15 et 25 °C). Benylin à la Codéine doit être conservé hors de la portée des enfants, car les surdosages peuvent avoir des conséquences graves, en particulier chez les enfants en bas âge.

Néanmoins, en cas d’ingestion accidentelle de Benylin à la Codéine, il faut demander un avis médical sans attendre ou contacter le Centre Suisse d’Information Toxicologique.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui dispose d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Benylin à la Codéine ?

5 ml de sirop contiennent:

Principes actifs: 5,7 mg phosphate de codéine hémihydraté, 14 mg chlorhydrate de diphénhydramine.

Excipients: saccharose, sirop de glucose, glycérol, citrate de sodium dihydraté, acide citrique monohydraté, saccharine sodique, lévomenthol, eau purifiée, arômes (framboise), rouge cochenille (E 124), caramel (E 150a), benzoate de sodium (E 211), éthanol à 5 % V/V.

Numéro d’autorisation

55818 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Benylin à la Codéine ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

Disponible en pharmacie, sans ordonnance médicale, sur recommandation personnelle de votre pharmacien

Emballage:

Benylin à la Codéine sirop contre la toux: flacon de 125 ml.

Titulaire de l’autorisation

Janssen-Cilag AG, Zoug, ZG

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mars 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 06.05.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.10.2021
Publicité
}

News les plus lues (30 derniers jours)