Publicité

Pectocalmine® N, sirop

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Pectocalmine N et quand doit-il être utilisé ?

Pectocalmine N contient une combinaison de substances qui calment les accès de toux, suppriment le spasme et atténuent la congestion des bronches, contribuent à faciliter l’expectoration et rendent la respiration plus aisée.

Il est utilisé en cas de toux aiguës et chroniques accompagnant certaines maladies des voies respiratoires telles que bronchites, trachéites, laryngites.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Le tabagisme contribue à la formation de mucosités bronchiques et à provoquer la toux, celle-ci pouvant devenir chronique («toux des fumeurs»). En renonçant à fumer, vous pouvez soutenir l’action de Pectocalmine N.

Quand Pectocalmine N ne doit-il pas être utilisé ?

Pectocalmine N ne doit pas être utilisé dans les situations suivantes:

– Les médicaments à base de codéine pour traiter la toux et le refroidissement ne doivent pas être utilisés chez les enfants âgés de moins de 12 ans en raison du risque d’effets secondaires graves, y compris des troubles respiratoires.
Pectocalmine N ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 14 ans.

– Les patients de tout âge, qui sont connus pour être des «métaboliseurs ultrarapides», pouvant par conséquent convertir très rapidement la codéine en morphine, ne doivent pas utiliser la codéine pour traiter la toux et le refroidissement, car ils présentent un risque plus élevé d’effets indésirables graves liés à la codéine.

– Les femmes qui allaitent ne doivent pas prendre de codéine. La codéine peut nuire au nourrisson, car elle est excrétée dans le lait maternel.

Pectocalmine N ne doit pas être pris par les personnes souffrant:

– d’hypersensibilité à l’un des composants (en particulier à l’agent conservateur E218);

– d’intolérance au fructose, une rare maladie héréditaire du métabolisme des sucres;

– d’une sécrétion abondante de mucosité bronchique;

– de difficultés respiratoires (p.ex. d’accès aigus d’asthme bronchique);

– d’une maladie sévère du coeur, du foie ou des reins;

– d’une pression sanguine trop élevée (appelée hypertension);

– d’une activité trop élevée de la thyroïde ou

– de dépendance aux opiacés.

Votre médecin sait ce qu’il convient de faire dans de telles situations.

Le sirop Pectocalmine N contenant 10,25 g de sucre (saccharose) par dose de 15 ml, il est contre-indiqué aux diabétiques.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Pectocalmine N ?

La codéine est déconseillée aux adolescents âgés de 12 à 18 ans qui souffrent de troubles respiratoires, car cette population de patients est plus sensible aux troubles respiratoires induits par la codéine dans certaines circonstances. Pectocalmine N ne doit pas être utilisé chez les enfants âgés de moins de 14 ans.

Une prudence particulière est nécessaire chez les patients atteints de maladies graves des vaisseaux sanguins, d’un fonctionnement réduit de la thyroïde, d’un agrandissement de la prostate ou d’épilepsie. Votre médecin vous renseigne au sujet des précautions à observer.

Ne pas utiliser de manière prolongée en cas de constipation chronique.

Le produit peut renforcer l’action et les effets secondaires de nombreux médicaments s’ils sont pris simultanément. Il convient de ne pas administrer Pectocalmine N à haute dose pendant une période prolongée, afin d’éviter l’accoutumance à la codéine.

En cas d’apparition de réactions allergiques (voir ci-dessous «Quels effets secondaires Pectocalmine N peut-il provoquer ?»), arrêter immédiatement le traitement et aviser le médecin.

Pectocalmine N peut restreindre la capacité à conduire un véhicule ou à utiliser des machines. Cet effet est renforcé par la consommation simultanée d’alcool.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique ou si vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication !).

Pectocalmine N peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Les femmes qui allaitent ne doivent pas prendre de codéine. La codéine peut nuire au nourrisson, car elle est excrétée dans le lait maternel.

Par mesure de précaution, vous devriez renoncer si possible à prendre des médicaments durant la grossesse et l’allaitement, ou demander l’avis du médecin.

En ce qui concerne Pectocalmine N, vous ne devez pas prendre ce médicament pendant la grossesse et la période d’allaitement, car il peut porter préjudice à la santé de l’enfant à naître ou au nourrisson.

Comment utiliser Pectocalmine N ?

Sauf avis contraire du médecin (utiliser la mesurette jointe à l’emballage):

Adultes et enfants dès 14 ans: 15 ml de sirop 4 fois par jour, entre les repas.

Si la toux ne cesse pas après 5 à 7 jours de traitement ou s’aggrave, vous ne devez en aucun cas augmenter les doses recommandées ci-dessus, mais consulter votre médecin afin qu’il recherche l’origine des troubles et exclue une maladie plus grave qui demanderait un traitement spécifique.

Veuillez vous conformer au dosage figurant sur la notice d’emballage ou prescrit par votre médecin. En cas d’oubli d’une dose, vous pouvez poursuivre le traitement sans modification.

Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels effets secondaires Pectocalmine N peut-il provoquer ?

La prise de Pectocalmine N peut provoquer les effets secondaires suivants:

On peut fréquemment observer des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements, constipation) et des maux de tête. Dans ce cas, veuillez interrompre le traitement et consulter votre médecin.

Plus rarement, possibilité de troubles du rythme cardiaque et de palpitations, de troubles de la vue ou de l’ouïe, de sécheresse de la bouche, d’insomnie et de troubles psychiques (excitation, euphorie, hallucinations).

Dans de rares cas peuvent survenir des réactions d’hypersensibilité (allergie). Elles se manifestent par l’apparition d’un ou plusieurs des symptômes suivants: prurit, éruptions cutanées, rougeur du visage, sueurs.

Dans des cas isolés, les réactions allergiques peuvent aller jusqu’au choc allergique avec accélération du pouls, malaise, difficultés respiratoires et perte de connaissance. Une telle situation exige une assistance médicale immédiate.

Dans des cas isolés peuvent survenir des vertiges, une sensation de chaleur ou un rétrécissement des bronches accompagné de difficultés respiratoires (appelée bronchospasme).

La codéine peut provoquer une dépendance et de légers symptômes d’abstinence.

La prise de doses trop élevées augmente le risque des effets indésirables et, de plus, peut provoquer des convulsions et une détresse respiratoire. Les enfants, surtout en bas âge, réagissent de façon particulièrement sensible à l’ingestion de doses trop élevées.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Conserver Pectocalmine N hors de portée des enfants, à température ambiante (15–25 °C).

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Pectocalmine N ?

15 ml de sirop contiennent comme principes actifs 300 mg de guaifénésine, 20 mg d’hydrogénophosphate de codéine, 15 mg d’éphédrine-HCl et 31,5 mg d’extrait liquide de polygala.

Le sirop Pectocamine N contient des arômes (avec vanilline), de la saccharine, comme conservateurs du benzoate de sodium (E211) et du parahydroxybenzoate de méthyle (E218), le colorant caramel (E150d) et d’autres excipients.

Teneur en sucre: 10,25 g par dose de 15 ml.

Numéro d’autorisation

12874 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Pectocalmine N ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sans ordonnance médicale.

Flacon de 200 ml, avec mesurette.

Titulaire de l’autorisation

VERFORA SA, Villars-sur-Glâne.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en février 2016 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 19.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 20.04.2021

Publicité