Publicité

Victoza®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Victoza et quand doit-il être utilisé ?

Le principe actif de Victoza est le liraglutide, qui est similaire à une substance naturellement présente dans le corps. Victoza est un médicament injectable, à utiliser une fois par jour.

Victoza est utilisé pour le traitement des adultes, adolescents et enfants dès l’âge de 10 ans atteints du diabète sucré de type 2.

Victoza est utilisé seul lorsqu’un régime alimentaire et l’activité physique ne sont pas suffisants pour contrôler votre taux de sucre dans le sang, et que vous ne pouvez pas recevoir de metformine (un autre médicament contre le diabète).

Victoza est utilisé avec d’autres médicaments pour traiter le diabète, lorsque ceux-ci ne suffisent pas à contrôler votre taux de sucre dans le sang. Ceux-ci comprennent des antidiabétiques oraux (tels que la metformine, des sulfonylurées et des inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 [inhibiteurs du SGLT2]) et/ou une insuline. Même sous traitement avec Victoza, vous devez cependant veiller à votre alimentation ainsi qu’à une activité physique suffisante.

Victoza est utilisé pour prévenir les événements cardiovasculaires chez les patients atteints du diabète sucré de type 2 et d’une maladie cardiovasculaire.

Sur prescription du médecin.

Quand Victoza ne doit-il pas être utilisé ?

En cas d’allergie au liraglutide ou à l’un des autres composants de Victoza.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Victoza ?

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre Victoza:

– Si vous avez ou avez eu une maladie du pancréas

– Si vous êtes sous dialyse

– Si vous avez une maladie cardiaque grave

– Si vous souffrez de troubles intestinaux ou de l’estomac pouvant conduire à une vidange gastrique retardée (appelée gastroparésie) ou à une maladie inflammatoire de l’intestin

– Si vous présentez une maladie de la thyroïde, y compris des nodules, ou un élargissement de la thyroïde

– Si vous souffrez du diabète de type 1 (votre corps ne produit pas d’insuline) ou d’acidocétose diabétique (complication du diabète avec une glycémie élevée et des difficultés respiratoires accrues).

Si pendant le traitement avec Victoza vous ressentez des symptômes de pancréatite aiguë tels que des douleurs abdominales persistantes et sévères, vous devriez consulter votre médecin.

En cas de vomissements, de nausées et de diarrhée, une perte d’eau/une déshydratation peuvent survenir. Dans ces situations, il est important que vous buviez de grandes quantités de liquide. Veuillez consulter votre médecin si ces troubles se prolongent.

Si vous utilisez en même temps un médicament à base de sulfonylurée ou une insuline, votre médecin pourra éventuellement vous recommander de contrôler votre taux de sucre dans le sang. Cela aidera votre médecin à décider si la dose de sulfonylurée ou d’insuline doit être changée.

Votre médecin vous expliquera comment réduire la dose d’insuline et vous recommandera de surveiller plus régulièrement votre glycémie afin d’éviter de développer une hyperglycémie (glycémie élevée) et une acidocétose diabétique (une complication du diabète survenant lorsque l’organisme ne parvient pas à dégrader le glucose à cause d’une insuffisance d’insuline).

Si vous ne savez pas avec certitude si l’un de vos médicaments contient une sulfonylurée, posez la question à votre médecin, à votre conseiller/ère en diabétologie ou à votre pharmacien.

Si vous prenez un médicament destiné à fluidifier le sang, il peut être nécessaire de procéder à des contrôles sanguins plus fréquents afin de surveiller les capacités de coagulation de votre sang.

Enfants et adolescents

La sécurité et l’efficacité de Victoza n’ont pas été étudiées chez les enfants de moins de 10 ans, et c’est pourquoi ce médicament ne devrait pas être utilisé chez les enfants de moins de 10 ans.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique ou si vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication!).

Lorsque vous conduisez ou manipulez des machines ou des outils, vous devez veiller à ce que votre glycémie ne baisse pas trop (hypoglycémie), car cela pourrait réduire votre capacité de concentration.

Victoza contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose, le médicament est donc essentiellement «sans sodium».

Victoza peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Victoza ne doit pas être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement. Veuillez informer votre médecin si vous êtes enceinte, si vous prévoyez une grossesse ou si vous allaitez.

Comment utiliser Victoza ?

Utilisez toujours Victoza exactement selon les prescriptions du médecin. Si vous n’êtes pas tout à fait sûr(e) de la manière correcte d’utiliser ce médicament, veuillez demander l’avis de votre médecin, de votre conseiller/ère en diabétologie ou de votre pharmacien.

En début de traitement, la dose habituelle est de 0.6 mg une fois par jour pendant au moins une semaine.

Ensuite, la dose sera augmentée à 1.2 mg une fois par jour.

Si la dose de 1.2 mg ne permet pas de contrôler votre glycémie de façon satisfaisante, votre médecin peut l’augmenter à 1.8 mg une fois par jour.

Vous n’êtes pas obligé(e) de mesurer votre glycémie tous les jours pour adapter la dose de Victoza.

Cependant, si vous utilisez en même temps un médicament à base d’une sulfonylurée ou une insuline, votre médecin pourra vous demander de contrôler votre glycémie au début du traitement. Cela l’aidera à décider si la dose de sulfonylurée ou d’insuline doit être changée.

Utilisation de Victoza

Victoza est injecté sous la peau (injection sous-cutanée). N’injectez pas ce médicament dans une veine ou un muscle.

Les meilleurs endroits pour l’injection sont la face antérieure de la cuisse, le ventre et le haut du bras.

Vous pouvez réaliser l’injection à n’importe quel moment de la journée, indépendamment des repas.

Votre médecin ou votre conseiller/ère en diabétologie vous montrera comment utiliser le stylo la première fois.

Si vous avez utilisé une quantité de Victoza supérieure à celle qui vous a été prescrite

Prévenez immédiatement votre médecin si vous avez utilisé plus de Victoza que la quantité prescrite. Vous pourriez avoir besoin d’un traitement médical. Une dose trop importante de Victoza peut entraîner des nausées, des vomissements, des diarrhées et une hypoglycémie (taux de sucre dans le sang trop bas). Pour les autres signes d’alerte d’une hypoglycémie, voir «Quels effets secondaires Victoza peut-il provoquer ?».

Si vous avez oublié d’utiliser Victoza

Si vous avez oublié une injection de Victoza, injectez-vous la dose habituelle le lendemain.

Ne faites pas d’injection supplémentaire et n’augmentez pas la dose le lendemain pour compenser la dose que vous avez oubliée.

N’arrêtez pas le traitement avec Victoza sans avoir consulté votre médecin au préalable. Si vous arrêtez de prendre Victoza, votre glycémie pourra augmenter.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, posez-les à votre médecin, à votre conseiller/ère en diabétologie ou à votre pharmacien.

Vous trouverez des instructions d’utilisation détaillées du stylo Victoza au verso de cette notice d’emballage.

L’utilisation et la sécurité de Victoza n’ont pas été établies à ce jour pour les enfants de moins de 10 ans.

Ne changez pas de votre propre chef la posologie prescrite. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Victoza peut-il provoquer ?

Ce médicament peut provoquer les effets secondaires suivants:

Très fréquents (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

Nausées. Elles disparaissent généralement avec le temps.

Diarrhées. Elles disparaissent généralement avec le temps.

Fréquents (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Taux de sucre dans le sang trop bas (hypoglycémie). L’apparition d’une hypoglycémie est plus probable si vous prenez en même temps un médicament antidiabétique contenant une sulfonylurée. Les signes d’alerte d’une hypoglycémie peuvent apparaître soudainement et peuvent inclure:

– sueurs froides, froideur et pâleur de la peau;

– maux de tête;

– accélération du rythme cardiaque;

– nausées;

– sensation de faim excessive;

– troubles visuels;

– somnolence;

– sensation de faiblesse, nervosité, anxiété ou confusion;

– difficultés de concentration;

– tremblements.

– Votre médecin vous dira comment traiter une hypoglycémie et ce que vous devez faire si vous remarquez ces signes annonciateurs. Ceci est plus probable si vous utilisez déjà un médicament à base de sulfonylurée ou une insuline. Votre médecin pourra réduire la dose de ces médicaments avant que vous ne commenciez à utiliser Victoza.

Maux de tête.

Vomissements.

Éructations.

Troubles digestifs.

Inflammation de la muqueuse de l’estomac (gastrite). Celle-ci provoque des troubles tels que maux d’estomac, nausées et vomissements.

Maladie de l’œsophage avec reflux d’acidité gastrique. Celui-ci se traduit notamment par des brûlures d’estomac.

Ventre douloureux ou gonflé.

Gênes abdominales.

Infection virale de l’estomac.

Constipation.

Ballonnements.

Diminution de l’appétit.

Pouls accéléré.

Infection des voies respiratoires supérieures.

Réactions au site d’injection comme des ecchymoses, douleurs, irritations, démangeaisons et une éruption cutanée.

Occasionnels (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

Modifications de la thyroïde comme des nodules, élargissement de la thyroïde (goitre), dysfonctions thyroïdiennes.

Calculs biliaires.

Inflammation de la vésicule biliaire.

Rares (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10’000)

Gonflements de la peau et des muqueuses apparaissant soudainement au visage (œdème de Quincke).

Très rares (concerne moins d’un utilisateur sur 10’000)

Inflammation du pancréas (pancréatite). Une pancréatite peut être une maladie sérieuse, mettant potentiellement la vie en danger. Si vous remarquez l’un des effets indésirables graves ci-après, vous devriez cesser l’utilisation de Victoza et consulter immédiatement votre médecin: fortes douleurs persistantes abdominales pouvant se propager dans le dos, ainsi que des nausées et des vomissements, car ceux-ci peuvent être des signes d’une inflammation du pancréas (pancréatite).

Effets secondaires issus d’observations du marché

Depuis la mise sur le marché de Victoza, les effets secondaires ci-après ont également été rapportés. Étant donné qu’il s’agit d’annonces spontanées, aucune indication sur la fréquence ne peut être donnée:

Réactions d’hypersensibilité (p.ex. réactions anaphylactiques) avec symptômes supplémentaires comme une hypotension, des palpitations, une dyspnée, des œdèmes. Si vous notez l’un de ces symptômes, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Une perte de liquide, parfois accompagnée d’une diminution de la fonction rénale (voir sous «Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Victoza ?»), de l’urticaire, une éruption cutanée avec taches rouges et papules, une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons (prurit); malaise.

Si vous ressentez fortement l’un de ces effets secondaires, ou si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas décrits ici, vous devez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Conserver les médicaments hors de portée des enfants.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’étiquette et sur l’emballage. La date de péremption se réfère au dernier jour du mois.

Délai d’utilisation après ouverture

Dès utilisation, Victoza peut être conservé 1 mois au maximum à température ambiante (pas au-dessus de 30 °C) ou au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C).

Remarques concernant le stockage

Avant ouverture, conservez au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C), mais non à proximité du compartiment à glace. Ne pas congeler.

N’utilisez pas Victoza s’il a été congelé.

Conservez le stylo avec son capuchon de protection, afin de protéger le contenu de la lumière.

Protégez Victoza de la chaleur ainsi que de la lumière du soleil.

N’utilisez pas Victoza si son aspect n’est pas limpide et incolore ou presque incolore.

Après chaque injection, jetez l’aiguille d’injection et conservez votre stylo Victoza sans aiguille vissée dessus. Cela permet de prévenir tout risque de contamination ou d’infection, et empêche le médicament de couler. Un dosage correct est en outre ainsi garanti.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Victoza ?

1 stylo prérempli contient:

Principes actifs

18 mg de liraglutide.

Excipients

Dihydrate de phosphate disodique, propylène glycol, phénol, acide chlorhydrique, hydroxyde de sodium et eau pour préparations injectables.

Numéro d’autorisation

59329 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Victoza ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Victoza est disponible en emballages de 2 stylos.

Titulaire de l’autorisation

Novo Nordisk Pharma SA, Zürich.

Fabricant

Novo Nordisk A/S, DK-2880 Bagsvaerd.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en janvier 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Instructions d’utilisation du stylo Victoza

Veuillez lire attentivement ces instructions avant d’utiliser votre stylo Victoza.

Le stylo Victoza contient 18 mg de liraglutide. Vous pouvez sélectionner des doses de 0.6 mg, 1.2 mg et 1.8 mg.

Le stylo Victoza est conçu pour être utilisé avec des aiguilles jetables NovoFine® ou NovoTwist® d’une longueur maximale de 8 mm et d’un diamètre minimal de 32G (0.25/0.23 mm).

Préparation de votre stylo Victoza

A. Vérifiez le nom et la couleur de l’étiquette de votre stylo pour vous assurer que le stylo contient du liraglutide. L’administration du mauvais médicament peut causer des problèmes de santé graves. Retirez le capuchon du stylo.

B. Retirez l’onglet de protection en papier d’une aiguille jetable neuve. Vissez directement et solidement l’aiguille sur votre stylo.

C. Retirez le capuchon externe de l’aiguille. Ne le jetez pas.

D. Retirez l’embout de protection interne de l’aiguille et jetez-le.

Entretien de votre stylo Victoza

Votre stylo Victoza assure une administration précise et sûre, si vous le traitez avec les soins appropriés:

– Ne tentez jamais de réparer votre stylo ou de le démonter.

– Protégez votre stylo de la poussière, de la saleté et des liquides.

– Nettoyez le stylo avec un chiffon imbibé de détergent doux. N’essayez pas de le laver, de le tremper ou de le graisser – cela peut endommager le stylo.

13Informations importantes

– Ne partagez pas votre stylo Victoza avec d’autres personnes.

– Gardez votre stylo Victoza hors de portée des autres personnes, en particulier des enfants.

Vérification de l’écoulement

Vérifiez toujours l’écoulement comme indiqué ci-dessous, avant de procéder à l’injection avec un stylo neuf. Si votre stylo est en cours d’utilisation, consultez l’étape H de la rubrique «Sélection de la dose»:

E. Tournez le sélecteur de dose jusqu’à ce que le symbole de contrôle de l’écoulement se trouve en face de l’indicateur.

F. Maintenez le stylo avec l’aiguille pointée vers le haut. Tapotez doucement la cartouche avec votre doigt plusieurs fois, de façon à ce que les éventuelles bulles d’air remontent vers le haut de la cartouche.

G. Gardez l’aiguille toujours pointée vers le haut et appuyez sur le bouton-poussoir jusqu’à ce que 0 mg se trouve en face de l’indicateur. Répétez les étapes E à G jusqu’à l’apparition d’une goutte de liquide au bout de l’aiguille. Si aucune goutte n’apparaît après avoir effectué six fois la procédure, remplacez l’aiguille et répétez les étapes E à G, jusqu’à six fois. Si vous ne voyez toujours pas de goutte de liquide, le stylo est défectueux et ne peut pas être utilisé.

Sélection de la dose

Vérifiez toujours que l’indicateur se trouve en face du 0 mg dans la fenêtre d’indication de la dose.

H. Tournez le sélecteur de dose jusqu’à ce que la dose dont vous avez besoin se trouve en face de l’indicateur (0.6 mg, 1.2 mg ou 1.8 mg).

Si vous avez sélectionné une mauvaise dose par erreur, changez-la simplement en faisant tourner le sélecteur de dose dans un sens ou dans l’autre jusqu’à ce que la dose correcte se trouve en face de l’indicateur. Prenez garde à ne pas appuyer sur le bouton-poussoir quand vous tournez le sélecteur de dose vers l’arrière car du liraglutide pourrait s’écouler.

Si le sélecteur de dose se bloque avant que la dose dont vous avez besoin se trouve en face de l’indicateur, cela veut dire qu’il n’y a pas suffisamment de liraglutide restant pour une dose entière. Dans ce cas, vous avez le choix entre deux solutions:

Fractionner la dose en deux injections:

Tournez le sélecteur de dose jusqu’à ce que la valeur 0.6 mg ou 1.2 mg se trouve en face de l’indicateur et injectez la dose.

Préparez un nouveau stylo pour injection puis injectez le nombre de mg restant pour compléter votre dose.

Vous ne devez diviser votre dose entre votre stylo actuel et votre nouveau stylo que si vous avez été formé(e) par votre médecin, ou s’il vous a indiqué de le faire. Utilisez une calculatrice pour calculer la répartition de la dose. Si vous divisez la dose de manière erronée, vous risquez d’injecter trop ou trop peu de liraglutide.

Injecter la totalité de la dose avec un nouveau stylo:

Si le sélecteur de dose se bloque avant que la valeur 0.6 mg ne se trouve en face de l’indicateur, préparez un nouveau stylo et injectez la totalité de la dose avec le nouveau stylo.

Réalisation de l’injection

Insérez l’aiguille dans votre peau selon la méthode d’injection indiquée par votre médecin ou votre conseiller/ère en diabétologie. Procédez ensuite de la façon suivante:

16

I. Appuyez sur le bouton-poussoir d’injection jusqu’à ce que le 0 mg s’aligne en face de l’indicateur. Prenez garde à ne pas toucher la fenêtre d’indication de la dose avec vos autres doigts et à ne pas appuyer sur le côté du sélecteur de dose quand vous effectuez l’injection. Cela pourrait bloquer l’injection. Maintenez le bouton-poussoir enfoncé et laissez l’aiguille sous la peau pendant au moins six secondes. Vous serez ainsi certain de recevoir la totalité de votre dose.

J. Retirez l’aiguille. Une goutte de liquide peut alors apparaître au bout de l’aiguille. C’est un phénomène normal et cela n’a aucune influence sur la dose que vous venez de vous injecter.

K. Placez l’extrémité de l’aiguille à l’intérieur du capuchon externe de l’aiguille sans toucher l’aiguille.

L. Quand l’aiguille est recouverte, emboîtez complètement et avec précaution le capuchon externe de l’aiguille. Dévissez alors l’aiguille. Jetez l’aiguille et remettez le capuchon sur le stylo. Quand le stylo est vide, jetez-le, sans l’aiguille attachée.

20-01

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 14.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 18.04.2021

Publicité