Publicité

Liraglutide

Le liraglutide est un antidiabétique appartenant à la famille des agonistes des récepteurs du GLP-1, indiqué sous forme injectable pour le traitement du diabète de type 2. Le liraglutide est également autorisé pour le traitement du surpoids et de l’obésité. Le liraglutide est un polypeptide génétiquement modifié qui agit comme l’incrétine. Les incrétines sont des hormones peptidiques sécrétées naturellement lors du passage des nutriments au niveau des intestins qui potentialisent l’effet du glucose sur la sécrétion d’insuline. 

Noms :
Liraglutide (nom en français et anglais), Liraglutid (nom en allemand), Liraglutidum (nom en latin), Lira
Code ATC : A10BJ02 

Métabolisme :
Le liraglutide a un temps de demi-vie d’environ 13h. Il n’existe pas de métabolites actifs. L’élimination est en partie rénale.

Effets :
Le liraglutide agit comme le “Glucagon-Like-Petptide 1” (GLP-1). Le GLP-1 stimule la synthèse et la sécrétion d’insuline et inhibe la libération de glucagon. Le Le liraglutide, tout comme le GLP-1- agit aussi sur la satiété, en augmentant le sentiment de satiété. Pour résumer, le liraglutide a un effet antidiabétique et agit contre la prise de poids.

Indications :
Diabète de type 2 (en Suisse avec les médicaments Victoza® et Xultophy®).
Remarque : le liraglutide est utilisé avec d’autres médicaments pour traiter le diabète, lorsque ceux-ci ne suffisent pas à contrôler le taux de sucre dans le sang (glycémie). Ceux-ci comprennent des antidiabétiques oraux (tels que la metformine, des sulfonylurées et des inhibiteurs du cotransporteur sodium-glucose de type 2 [inhibiteurs du SGLT2]) et/ou une insuline.
Surpoids/obésité (en Suisse dans le médicament Saxenda®).

Effets secondaires :
Les effets secondaires les plus fréquents sont les nausées, la diarrhée, les vomissements, la constipation, les douleurs abdominales, la dyspepsie, les maux de tête, les infections des voies respiratoires supérieures et l’hypoglycémie (surtout en association avec les sulfonylurées). Les effets secondaires de type gastro-intestinal sont fréquents (chez environ 10% à 20% des personnes traitées) et apparaissent surtout au début du traitement. Des troubles du pancréas (ex. pancréatite) peuvent aussi apparaître.

Contre-indications :
Maladie de la thyroïde, y compris des nodules, ou un élargissement de la thyroïde, grossesse. Pour la liste complète, veuillez lire la notice d’emballage (ex. Victoza®).

Interactions :
Comme le liraglutide retarde légèrement la vidange gastrique, ce médicament peut affecter l’absorption des médicaments administrés de façon concomitante.

Posologie :
– Diabète type 2 : la posologie pour un adulte de liraglutide en administration s.c. est comme dose d’initiation de 0,6 mg par 24h et comme dose d’entretien de 1,2 mg à 1,8 mg par 24h (la dose ne peut être augmentée de 0,6 mg au plus tôt après 1 semaine de traitement).
– Surpoids/obésité : la posologie pour un adulte de liraglutide en administration s.c. est comme dose d’initiation de 0,6 mg par 24h et comme dose d’entretien de 1,2 mg à 3,0 mg par 24h (la dose ne peut être augmentée de 0,6 mg au plus tôt après 1 semaine de traitement).

Formes galéniques :
– En stylo prérempli.

Remarques :
– Le liraglutide a été autorisé en Suisse en 2009 sous forme de solution injectable dans un stylo pré-rempli (Victoza®).
– En Suisse il existe une association fixe avec l’insuline dégludec (une insuline basale à durée d’action prolongée), médicament vendu sous le nom de Xultophy®. Ce médicament est utilisé en association avec des médicaments hypoglycémiants prescrits par le médecin avec un régime alimentaire et de l’exercice physique pour contrôler la glycémie chez les patients adultes atteints de diabète sucré de type 2 insuffisamment contrôlé.
Alternatives :
– Fin 2019, il existait en Suisse quatre autres agonistes des récepteurs du GLP-1 : dulaglutide, exénatide (le premier mis sur le marché1), lixisénatide et sémaglutide (également en comprimés, lire ci-dessous). Ces cinq agonistes des récepteurs du GLP-1 diffèrent par rapport à leur durée d’action.
– Depuis août 2020, il existe sur le marché suisse un autre médicament de la famille des agonistes des récepteurs du GLP-1 à base de sémaglutide sous forme orale (en comprimés), il porte le nom de Rybelsus®. Le Rybelsus® est le premier analogue oral du GLP-1 à recevoir une autorisation en Suisse.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch.
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
02.07.2021

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Livre en allemand : Taschenatlas Pharmakologie (Atlas de poche de pharmacologie), Lutz Hein – Jens W.Fischer, 8ème édition (8. Auflage), Thieme, 2020 – Remarque : une édition de ce livre existe aussi en français mais souvent il y a un retard dans les différentes mises à jour (éditions).
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 02.07.2021

Publicité