Publicité

Sémaglutide (Ozempic®, Wegovy® et Rybelsus®)

Le sémaglutide est un antidiabétique appartenant à la famille des agonistes des récepteurs du GLP-1 (aGLP-1), indiqué à l’origine pour le traitement du diabète de type 2 mais utilisé actuellement de plus en plus contre l’obésité. Le sémaglutide et les autres agonistes du GLP-1 (ex. liraglutide) imitent le sentiment naturel de satiété et agissent aussi comme coupe-faim.

Publicité

Diabète
Ce médicament est disponible contre le diabète sous forme de stylo prérempli (Ozempic®) et en comprimés (Rybelsus®). Le sémaglutide est le premier agoniste des récepteurs du GLP-1 pouvant être administré par voie orale (Rybelsus®).
Obésité
Dans plusieurs pays comme les Etats-Unis, la Suisse ou la France (sous certaines conditions) le sémaglutide portant le nom de marque Wegovy®, avec une gamme de dosages plus ample et notamment plus élevée, est autorisé également pour le traitement du surpoids et de l’obésité. En Suisse, Wegovy® devrait être disponible sur le marché pour cette indication dans le courant de l’année 20231, mais selon les informations récoltées par Creapharma.ch le Wegovy® n’était toujours pas disponible à la mi-2023, à cause de difficultés d’approvisionnement. Dans beaucoup de pays du monde, l’Ozempic® est utilisé de facto souvent hors indication officielle (off label) dans le traitement du surpoids et de l’obésité.

Noms :
Sémaglutide, Semaglutide (nom anglais), Semaglutidum (nom latin), Semaglutid (nom allemand).

Molécule de sémaglutide (crédit photo : Adobe Stock)

Effets (lien avec le GLP-1) – Structure :
Le sémaglutide est une hormone synthétique, composées de 31 acide aminés, qui agit comme le “Glucagon-Like-Petptide 1” (GLP-1), une hormone naturelle. Le sémaglutide présente une homologie de séquence de 94% avec le GLP-1 (humain)2.
Effet du GLP-1 et sémaglutide : système digestif
Le GLP-1, hormone naturelle, et le sémaglutide stimulent dans le corps humain la synthèse et la sécrétion d’insuline et inhibe la libération de glucagon, notamment au niveau du foie. Le sémaglutide, tout comme le GLP-1, augmente la satiété dans le cerveau (lire davantage ci-dessous) et ralentit l’évacuation du bol alimentaire dans l’estomac. Pour résumer, le sémaglutide a un effet antidiabétique et agit contre la prise de poids. Une autre façon de résumer l’effet du GLP-1 est cette hormone ajuste le corps pour la digestion, ce qui a pour conséquence d’avoir l’envie d’arrêter de manger (effet coupe-faim). Au niveau du pancréas, le sémaglutide et le GLP-1 augmentent la production d’insuline.
Effet du GLP-1 et sémaglutide : cerveau
Pour la perte de poids, le mécanisme n’était pas encore complètement compris notamment au niveau du cerveau3. Mais certains spécialistes estiment que le GLP-1 ou le sémaglutide arrivent entrer dans le cerveau et agissent au niveau de l’hypothalamus, ce qui mène à une sensation de satiété.
Enorme différence du temps de demi-vie (entre GLP-1 et sémaglutide)
Il faut savoir que le corps humain produit naturellement deux vagues de production de l’hormone GLP-1, 15 minutes et 30 minutes après le repas4. Mais le temps de demi-vie du GLP-1 (naturel) est très court, d’environ 120 secondes. Après 30 minutes, il ne reste plus que 1% de la quantité de GLP-1. Des enzymes appelées DPP-4 de l’organisme sont responsables pour la destruction (métabolisme) du GLP-1. Mais le sémaglutide a été modifié en laboratoire, ainsi à la différence du GLP-1 naturel, le GLP-1 synthétique (sémaglutide) a un temps de demi-vie de 5 jours, soit 5000 fois plus long5. D’où aussi la possibilité d’une utilisation hebdomadaire et pas quotidienne comme le liraglutide (temps de demi-vie bien inférieur au sémaglutide).

Famille de médicaments (aGLP-1) :
Le sémaglutide appartient à la famille des agonistes ou analogues des récepteurs du glucagon-like peptide (GLP-1), on résume souvent cette famille avec l’acronyme aGLP-1.

Indications :
Diabète de type 2
Surpoids et de l’obésité (nom de marque : Wegovy®)
Lire davantage ci-dessous concernant des études sur son efficacité contre l’excès de poids.
Remarques sur utilisation contre l’obésité :
– Le médicament amaigrissant de Novo-Nordisk, Wegovy® (sémaglutide), a entraîné une perte de poids moyenne de 15% lorsqu’il était associé à des conseils sur le mode de vie, contre une perte de 2,5% pour un placebo et des conseils6. Pour une personne pesant à l’origine 70 kg, à la fin d’environ 1,5 ans (18 mois) de traitement la personne pesait seulement 59,5 kg (perte d’environ 10,5 kg)7. Le risque, toutefois, après l’arrêt du traitement est de pouvoir reprendre du poids (environ 11,6% du poids corporel après 1 an d’arrêt du sémaglutide), selon une étude internationale publiée en 20228.
– Une étude réalisée par la société commercialisant ce médicament (Novo Nordisk) a montré que sur une période de 56 semaines les patients qui prenaient une faible dose d’Ozempic® (sémaglutide) ont perdu en moyenne 4,3 kg et ceux prenant une dose élevée ont perdu 6,1 kg. L’étude a compté 1200 participants.
– Dans une étude d’évaluation publiée online le 27 octobre 2021 dans le BMJ Journal of Investigative Medicine (DOI : 10.1136/jim-2021-001952) le sémaglutide s’est révélé très efficace contre l’obésité en général. Les auteurs de cette étude ont comparé les trois programmes d’étude SUSTAIN (1 mg par semaine en s.c.), PIONEER (prise orale) et STEP (2,4 mg par semaine en s.c.). Les trois essais cliniques ont montré une efficacité supérieure du sémaglutide – injecté par voie sous-cutanée une fois par semaine ou pris par voie orale une fois par jour – par rapport aux placebos et aux autres médicaments contre le diabète.

Publicité

Effets secondaires :
Les effets secondaires possibles les plus courants sont les troubles gastro-intestinaux tels que nausées, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales et constipation. Environ 74% des patients se plaignent de ces troubles d’ordre digestif9. Toutefois, ces effets secondaires tendent à disparaître avec le temps. Les troubles d’ordre digestif peuvent aussi apparaître lors d’une augmentation de la dose du médicament.
Des douleurs au site d’injection (s.c.) sont également possibles. Rarement, des troubles du pancréas (ex. pancréatite) peuvent aussi apparaître.
Risque de cancer ?
Une étude réalisée en 2010 sur des rats avec cette classe de médicaments a montré que les aGLP-1 peuvent mener à un cancer notamment de la thyroïde10. Une étude d’études (méta-analyses) de 2012 incluant notamment des travaux sur des primates (et plus des rats) s’est montrée plus rassurante par rapport au risque de cancer de l’exenatide et du liraglutide, le risque de cancer notamment chez les primates traités de nombreux mois avec des agonistes du GLP-1 n’était pas augmenté par rapport à un traitement placebo11.
****
Analyse de Creapharma.ch sur le risque de cancer, notamment de la thyroïde, voire du pancréas – risques pour le moment bas (par Xavier Gruffat, pharmacien suisse – lire aussi la décharge juridique de Creapharma.ch)
En octobre 2023 à la mise à jour de ce paragraphe, la plupart des scientifiques et médecins (certains consultés par Creapharma.ch) pensent que la sémaglutide y compris si utilisée à long terme – plusieurs années – ne mène pas à plus de cancer chez l’être humain. Mais la notice d’emballage de l’Ozempic® aux Etats-Unis validée par la FDA émet des doutes (probablement pour se protéger d’éventuels procès) et affirme ne pas savoir si à long terme la sémaglutide augmente ou non le risque de cancer12. La notice américaine de l’Ozempic® expliquait (en 2023 en tout cas) que des bosses ou gonflements dans le cou, une voix rauque, une difficulté à avaler ou un manque de souffle peuvent être des symptômes d’un cancer de la thyroïde. Il faut dans ce cas immédiatement consulter un médecin. La notice affirme aussi ne pas savoir si ces symptômes de cancer de la thyroïde sont provoqués ou non par l’Ozempic®. Bref, un certain doute règne. Il faut savoir que dans la région de la thyroïde (cellules C notamment) il y a de nombreux récepteurs au GLP-1. Mais il faut savoir qu’il y a beaucoup moins de cellules C thyroïdiennes chez l’homme que le rat. De plus, pour ne rien rassurer, on peut citer une étude française publiée en 2023 13 qui a analysé 47’000 patients de l’exenatide ou du liraglutide entre 2006 et 2018. Leurs conclusions étaient que la prise de ces agonistes du GLP-1 pendant 1 à 3 ans était associé à une augmentation du risque des cancers de la thyroïde, de l’ordre de 58%. Le risque reste toutefois faible de souffrir de cancer, avec 10 cas sur 100’000 (contre 3 sur 100’000 dans le groupe placebo). Cette étude française est dite de case-control.
****
Une hypoglycémie peut se manifester surtout lors d’une prise concomitante avec de l’insuline ou une sulfonylurée.
Des effets secondaires de type psychologique (ex. dépression) semblent aussi possibles à cause d’une perturbation de la sérotonine, selon cet article américain datant de 2023 interrogeant des médecins.
Une chute des cheveux réversible (à l’arrêt du médicament) est aussi relativement fréquente (2,5% contre 1% sous placebo)14.
Veuillez toujours lire la notice d’emballage (lire médicaments disponibles en Suisse ci-dessous).

Contre-indications :
Allergie, cancer de la thyroïde ou cas dans la famille (lire ci-dessus sous Effets secondaires). Dans beaucoup de pays (juridictions), par manque d’études, le sémaglutide est contre-indiqué lors de grossesse et d’allaitement.
Veuillez toujours lire la notice d’emballage (lire médicaments disponibles en Suisse ci-dessous).

Publicité

Interactions :
Veuillez toujours lire la notice d’emballage (lire médicaments disponibles en Suisse ci-dessous).

Formes galéniques :
– Solution pour injection (il est possible d’effectuer les injections à la maison, la prise est hebdomadaire)15
– Comprimés (en prise quotidienne)

Posologie :
– Le médicament sous forme de solution est injecté par voie sous-cutanée une fois par semaine (la prise est aussi hebdomadaire aux Etats-Unis avec le nom de marque Wegovy pour lutter contre le surpoids et l’obésité).
– Les comprimés pour lutter contre le diabète sont pris une fois par jour avec de l’eau, au moins 30 minutes avant de manger.
Veuillez toujours lire la notice d’emballage (lire médicaments disponibles en Suisse ci-dessous).

Noms de médicaments vendus en Suisse (selon Compendium.ch, état en octobre 2023) :
Ozempic® FixDose, solution injectable dans un stylo prérempli (3 ml)
Ozempic® DualDose, solution injectable dans un stylo prérempli
Rybelsus®, en comprimé (lire aussi la posologie du médicament pour confirmer l’information ou allez directement sur le site compendium.ch)
Wegovy® FixDose (en juin 2023 – date de mise à jour de ce paragraphe, le Wegovy® n’était de facto pas encore disponible en Suisse, à cause de problèmes d’approvisionnements).

Remarques :
– Le sémaglutide a été autorisé aux États-Unis et dans l’UE en 2017 et en Suisse en 2018 sous forme de solution injectable16 (Ozempic®, lire ci-dessus la liste des médicaments en Suisse). Depuis août 2020, le sémaglutide est disponible sur le marché suisse sous forme orale (en comprimés), il porte le nom de Rybelsus®. Le Rybelsus® était le premier analogue en prise orale du GLP-1 (aGLP-1) à avoir reçu une autorisation en Suisse.
Indication dans la perte de poids – Wegovy® :
– En Suisse, le sémaglutide avec le nom de marque de Wegovy® (idem qu’aux Etats-Unis) n’est pas encore disponible sur le marché dans son indication pour lutter contre le surpoids (IMC supérieur ou égal à 27 avec d’autres maladies chroniques comme l’hypertension) et l’obésité (IMC supérieur ou égal à 30) même s’il a déjà été enregistré par Swissmedic en février 2022, il devrait être disponible en pharmacie dans le courant de l’année 2023 (en juin 2023 toujours non disponible)17. La quantité de sémaglutide dans le Wegovy® (pouvant aller de 0,25 mg à 2,4 mg – dose hebdomadaire maximale) est plus élevée que dans l’Ozempic® (en général de 0,25 mg à 0,5 mg).
Avec une injection hebdomadaire de sémaglutide18 le patient en excès de poids peut perdre jusqu’à 17% du poids corporel, beaucoup plus que les environ 5% de perte de poids qu’une personne peut perdre suite à un régime ou une pratique régulière d’exercice physique19. La moyenne de perte de poids souvent admise avec le sémaglutide est d’environ 15,8% (contre 6,4% avec le liraglutide)20.
– En France, la Haute Autorité de Santé a accordé au Wegovy en août 2022 une autorisation d’accès précoce « en complément d’un régime hypocalorique et d’une augmentation de l’activité physique dans le contrôle du poids y compris perte de poids et maintien du poids, chez des adultes ayant un indice de masse corporelle initial ≥ 40 kg/m² (obésité morbide) en présence d’au moins un facteur de comorbidité lié au poids. »
– L’effet contre la perte de poids s’arrête ou s’estompe fortement à l’arrêt du traitement à base de sémaglutide21, ce qui peut être pour certains spécialistes un frein à une utilisation sérieuse à long terme en tout cas pour les personnes non diabétiques. Une possibilité pourrait être de faire des pauses ou interruptions pendant un traitement à long terme à base sémaglutide, demandez à votre médecin ou pharmacien pour des conseils personnalisés. Une étude publiée en 2022 (DOI : 10.1111/dom.14725) a révélé que la plupart des personnes qui ont arrêté de prendre du sémaglutide ont repris la majorité de leur poids en un an.
Etats-Unis – quelques informations utiles
Le Wegovy® a commencé à être vendu aux Etats-Unis en juin 2021. Aux Etats-Unis, un mois de traitement du Wegovy® revenait à 1’349 dollars (USD)22. Certaines assurances maladies remboursant ce médicament. Pendant une bonne partie de l’année 2022, le Wegovy® était en manque dans les pharmacies américaines, à cause d’une trop grande demande pour ce médicament23.
Réseaux sociaux :
La plateforme TikTok, Instagram ou encore des groupes Facebook regorgent d’influenceurs et personnes montrant leurs photos de type « avant/après » de perte de poids après avoir utilisé le sémaglutide. 
Chiffre d’affaires Ozempic® :
Pendant l’année 2022, le chiffre d’affaires annuel global de l’Ozempic® développé par le laboratoire danois Novo Nordisk était de 8,5 milliards de dollars (USD)24.
Très fort potentiel – énorme marché des médicaments contre l’obésité :
Selon un rapport de la grande banque américaine Morgan Stanley, les nouveaux médicaments contre l’obésité comme l’Ozempic® ou le Mounjaro® (tirzepatide) devraient générer un chiffre d’affaires annuel d’environ 77 milliards de dollars (USD) à partir de l’année 203025. Morgan Stanley avait dans un premier temps parlé d’un chiffre d’affaires annuel 54 milliards USD dès 2030. La banque a donc fortement revu à la hausse ses prévisions.
Prix Wegovy® aux Etats-Unis et en Europe :
Aux Etats-Unis, le Wegovy® coûtait en septembre 2023 environ 1350 dollars (USD) par mois. En Europe également en septembre 2023, le prix du Wegovy® variait de 170 euros à 357 euros par mois26. En septembre 2023, seulement 40 millions des 110 millions d’Américains obèses avaient accès au sémaglutide (notamment Wegovy®) à travers leur assurance maladie.

ALTENERATIVES – AUTRES MOLECULES :
– Il existait en Suisse, en tout cas à la fin 2019, en plus du sémaglutide quatre autres agonistes des récepteurs du GLP-1 : dulaglutide, exénatide (le premier mis sur le marché27), lixisénatide et liraglutide. Au total, ces cinq agonistes des récepteurs du GLP-1 diffèrent par rapport à leur durée d’action. Aux Etats-Unis, le Saxenda® (à base de liraglutide) a mené à des ventes modestes ces dernières années, selon un article du Wall Street Journal datant de début décembre 2022. A titre de comparaison, cela a pris seulement 5 semaines de prescription par les médecins concernant le Wegovy® pour arriver au même volume que le Saxenda® en quatre ans, selon M. Jørgensen (CEO de Novo Nordisk). Une étude clinique stratégique a montré que le Wegovy® permettait de diminuer le poids corporel d’en moyenne 15%, ce qui est un peu plus que le Saxenda®28.
Tirzépatide (agoniste GIP et GLP-1) – Mounjaro®
Le tirzépatide est un agoniste du récepteur du peptide insulinotrope dépendant du glucose (GIP) – on utilise aussi l’acronyme de aGIP – et du récepteur du peptide-1 apparenté au glucagon (GLP-1) – on utilise aussi l’acronyme de aGLP-129, il a montré dans un essai clinique une perte de poids d’environ 20% (étude publiée le 21 juillet 2022 dans le New England Journal of Medicine, DOI : 10.1056/NEJMoa2206038) lors d’une prise hebdomadaire. En juin 2023, le tirzépatide développé par le laboratoire américain Lilly n’était pas encore disponible sur le marché (aucun pays) dans son indication contre le surpoids et l’obésité. Mais il a été autorisé en mai 2022 dans son indication contre le diabète aux Etats-Unis et en Suisse en novembre 2022 (selon Swissmedic), sous le nom de Mounjaro®30. Des études appelées SURMOUNT ont montré une bonne efficacité du tirzépatide dans la perte de poids.
– La berbérine peut s’avérer être une alternative naturelle possible. Lire article à ce sujet (juin 2023)

Publicité

News (actualités) :
Le sémaglutide pourrait réduire le besoin en insuline en cas de diabète de type 1 nouvellement diagnostiqué (étude de septembre 2023)
Sémaglutide : des doses plus élevées en prise orale améliorent le contrôle de la glycémie et surtout la perte de poids (juin 2023)
– Le sémaglutide s’avère efficace pour la perte de poids (étude de la Mayo Clinic) – Congrès mai 2023
Perte de poids : comment fonctionnent l’Ozempic® et le Wegovy® ? (mars 2023)
Les pharmacies suisses attendent le Wegovy® (sémaglutide), tour de table – Article créé avec notre partenaire Pharmapro.ch
Médicaments pour maigrir comme le sémaglutide : interview avec la spécialiste de l’obésité Dre Dominique Durrer (janvier 2023)
USA : traitements de l’obésité recommandés aux enfants obèses de 12 ans et plus (janvier 2023)
Le point sur les médicaments pour maigrir (2022)
Orlistat (un médicament pour perdre du poids)

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch, Keystone-ATS (news du 5 novembre 2021), Mayo Clinic, NZZ, The Wall Street Journal (plusieurs éditions), The Economist.
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Dernière mise à jour : 
06.10.2023

Crédits photos :
Adobe Stock

Références scientifiques et bibliographie :

  1. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du dimanche 7 août 2022.
  2. Article du journal édité par l’Université de Bâle (Suisse) : [email protected] (version française), aGLP-1 et aGIP/GLP-1 en cas d’obésité, édition no 11 de 2023, version du 15 juin 2023
  3. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du dimanche 7 août 2022.
  4. Magazine brésilien grand public avec un très fort tirage SUPERINTERESSANTE, édition de mai 2023
  5. Magazine brésilien grand public avec un très fort tirage SUPERINTERESSANTE, édition de mai 2023, le magazine mensuel cite cette étude : Mahapatra MK, Karuppasamy M, Sahoo BM. Semaglutide, a glucagon like peptide-1 receptor agonist with cardiovascular benefits for management of type 2 diabetes. Rev Endocr Metab Disord. 2022 Jun;23(3):521-539. doi: 10.1007/s11154-021-09699-1. Epub 2022 Jan 7. PMID: 34993760; PMCID: PMC8736331.
  6. Weight-loss drugs, revisited – AMERICAN CHEMICAL SOCIETY, article en anglais du 20 octobre 2021, le lien marchait à cette date
  7. Magazine brésilien grand public avec un très fort tirage SUPERINTERESSANTE, édition de mai 2023
  8. Wilding JPH, Batterham RL, Davies M, Van Gaal LF, Kandler K, Konakli K, Lingvay I, McGowan BM, Oral TK, Rosenstock J, Wadden TA, Wharton S, Yokote K, Kushner RF; STEP 1 Study Group. Weight regain and cardiometabolic effects after withdrawal of semaglutide: The STEP 1 trial extension. Diabetes Obes Metab. 2022 Aug;24(8):1553-1564. doi: 10.1111/dom.14725. Epub 2022 May 19. PMID: 35441470; PMCID: PMC9542252.
  9. L’Illustré, article en ligne : Wegovy: ce nouveau médicament pour aider les personnes obèses à maigrir, le 26 novembre 2022, accédé par Creapharma.ch le 1er décembre 2022
  10. Magazine brésilien grand public avec un très fort tirage SUPERINTERESSANTE, édition de mai 2023. Le magazine cite notamment cette étude de 2010 : Bjerre Knudsen L, Madsen LW, Andersen S, Almholt K, de Boer AS, Drucker DJ, Gotfredsen C, Egerod FL, Hegelund AC, Jacobsen H, Jacobsen SD, Moses AC, Mølck AM, Nielsen HS, Nowak J, Solberg H, Thi TD, Zdravkovic M, Moerch U. Glucagon-like Peptide-1 receptor agonists activate rodent thyroid C-cells causing calcitonin release and C-cell proliferation. Endocrinology. 2010 Apr;151(4):1473-86. doi: 10.1210/en.2009-1272. Epub 2010 Mar 4. Erratum in: Endocrinology. 2012 Feb;153(2):1000. Moerch, Ulrik [added]. PMID: 20203154.
  11. Alves C, Batel-Marques F, Macedo AF. A meta-analysis of serious adverse events reported with exenatide and liraglutide: acute pancreatitis and cancer. Diabetes Res Clin Pract. 2012 Nov;98(2):271-84. doi: 10.1016/j.diabres.2012.09.008. Epub 2012 Sep 23. PMID: 23010561.
  12. Magazine brésilien grand public avec un très fort tirage SUPERINTERESSANTE, édition de mai 2023
  13. Bezin J, Gouverneur A, Pénichon M, Mathieu C, Garrel R, Hillaire-Buys D, Pariente A, Faillie JL. GLP-1 Receptor Agonists and the Risk of Thyroid Cancer. Diabetes Care. 2023 Feb 1;46(2):384-390. doi: 10.2337/dc22-1148. PMID: 36356111.
  14. Article du journal édité par l’Université de Bâle (Suisse) : [email protected] (version française), aGLP-1 et aGIP/GLP-1 en cas d’obésité, édition no 11 de 2023, version du 15 juin 2023
  15. Newsletter de la Mayo Clinic, Mayo Clinic Health Letter, pages 4 et 5, édition de juin 2022 parlant notamment des médicaments contre le surpoids et l’obésité
  16. Site en allemand Pharmawiki.ch
  17. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du dimanche 7 août 2022.
  18. Communiqué de presse sur le site de la FDA américaine, FDA Approves New Drug Treatment for Chronic Weight Management, First Since 2014, le 4 juin 2021
  19. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du dimanche 7 août 2022.
  20. Article du journal édité par l’Université de Bâle (Suisse) : [email protected] (version française), aGLP-1 et aGIP/GLP-1 en cas d’obésité, édition no 11 de 2023, version du 15 juin 2023
  21. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du dimanche 7 août 2022, article citant le spécialiste en nutrition et médecin suisse David Fäh, de la Haute Ecole de Berne (Berner Fachhochschule).
  22. The Wall Street Journal, édition imprimée, le 4 décembre 2022
  23. The Wall Street Journal, édition imprimée, le 4 décembre 2022 – le journal citant notamment le CEO de Novo Nordisk Lars Fruergaard Jørgensen
  24. Magazine brésilien grand public avec un très fort tirage SUPERINTERESSANTE, édition de mai 2023
  25. The Economist, 30 septembre 2023
  26. The Economist, 30 septembre 2023
  27. Livre en allemand : Taschenatlas Pharmakologie (Atlas de poche de pharmacologie), Lutz Hein – Jens W.Fischer, 8ème édition (8. Auflage), Thieme, 2020 – Remarque : une édition de ce livre existe aussi en français mais souvent il y a un retard dans les différentes mises à jour (éditions).
  28. The Wall Street Journal, édition imprimée, le 4 décembre 2022
  29. Communiqué de presse de Lilly en français, Le tirzépatide mis au point par Lilly a entraîné une réduction significative du taux d’HbA1c et du poids corporel chez les patients atteints de diabète de type 2, le 14 décembre 2020, accédé par Creapharma.ch le 12 août 2022
  30. Communiqué de presse de Lilly en anglais, FDA approves Lilly’s Mounjaro™ (tirzepatide) injection, the first and only GIP and GLP-1 receptor agonist for the treatment of adults with type 2 diabetes, le 13 mai 2022, accédé par Creapharma.ch le 12 août 2022

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.11.2023
Publicité