Publicité

Le point sur les médicaments pour maigrir (2022)

Il existe de plus en plus de médicaments efficaces pour maigrir, en tout cas à court ou moyen terme. C’est toujours une bonne idée de manger sainement et de pratiquer régulièrement de l’exercice, mais parfois la bonne volonté ne suffit pas. Chez certaines personnes, par exemple, pour des raisons génétiques, perdre du poids est très compliqué. C’est pourquoi les médicaments peuvent être une option utile. La plupart des médicaments sur le marché fonctionnent en supprimant l’appétit ou aident à se sentir plus rassasié1. L’orlistat (Xenical et génériques), de moins en moins utilisé car peu efficace, agit cependant en réduisant l’absorption des graisses. Grâce aux nouveaux médicaments apparus ces dernières années pour lutter contre l’obésité comme le liraglutide ou le sémaglutide, certains patients peuvent perdre jusqu’à 20% du poids2.

Agonistes des récepteurs du GLP-1, vrais coupe-faim : liraglutide

Le point sur les médicaments pour maigrir

Les agonistes des récepteurs du GLP-1 qui sont des hormones synthétiques comme le liraglutide ou le sémaglutide jouent désormais un rôle très important pour perdre du poids, surtout chez des personnes obèses. Il s’agit de médicaments développés à l’origine contre le diabète, pris en général en injection, pour lutter contre l’obésité et sur prescription médicale stricte. Par exemple, certains patients traités avec le liraglutide ont perdu entre 20 et 25 kg ou plus de 20% du poids corporel et ont actuellement un poids normal, selon le médecin diabétologue Marc Donath de l’Université de Bâle qui s’exprimait dans le journal suisse NZZ le 25 juin 2022. On constate que c’est beaucoup plus que les environ 5% de perte de poids qu’une personne peut perdre suite à un régime ou une pratique régulière d’exercice physique3. Le liraglutide injecté quotidiennement fait qu’on se sent plus facilement rassasié, car l’évacuation du bol alimentaire au niveau de l’estomac est ralentie. Pendant les premières semaines de traitement avec le liraglutide, le patient a tendance à perdre beaucoup de poids puis une stabilisation du poids a lieu environ 24 à 28 semaines après le début du traitement4. Beaucoup de patients traités avec cette classe de médicaments relèvent qu’ils se sentent rassasiés déjà après une demi portion alimentaire.

Sémaglutide, injection plus qu’une fois par semaine

Par contre, le sémaglutide avec son nom de marque Wegovy n’est pas encore disponible sur le marché suisse même s’il a été enregistré en février 2022 par Swissmedic pour lutter contre l’obésité et le surpoids en 2022 comme c’est le cas aux Etats-Unis (nom de marque Wegovy) mais devrait l’être pendant l’année 20235. A la différence du liraglutide pris quotidiennement (injection ou comprimé), le sémaglutide suit une prise hebdomadaire, c’est-à-dire une injection par semaine.

Effets secondaires et contre-indications

Attention, les agonistes des récepteurs du GLP-1 peuvent mener à des effets secondaires comme des nausées, des vomissements, un manque d’appétit, de la constipation ou de la diarrhée (liste plus complète d’effets secondaires ici : liraglutide ou sémaglutide) mais aucun effet secondaire grave (sauf exception ou contre-indication) n’a été signalé jusqu’à présent6. Ces effets secondaires ont aussi tendance à diminuer avec le temps et les patients s’habituent progressivement.
Il y a aussi des contre-indications comme des cas spécifiques de cancer de la thyroïde. Grâce aux agonistes des récepteurs du GLP-1, on s’attend à moins d’opérations de l’obésité (chirurgie de l’obésité) dans le futur. Car ces chirurgies ne sont pas sans risque et conséquence pour le patient.

Orlistat (Xenical)

L’orlistat (Xenical et génériques) comptait parmi les premiers médicaments indiqués contre le surpoids et l’obésité, mais désormais cette molécule est de moins en moins utilisée à cause d’une efficacité faible et d’effets secondaires parfois pénibles comme l’augmentation de la fréquence des selles et des selles huileuses. Rappelons que l’orlistat n’agit pas sur l’appétit7. Avec la prise de ce médicament, les graisses « passent tout droit », c’est-à-dire qu’elles traversent le tractus gastro-intestinal sans être absorbées. Dans son rapport annuel des médicaments à écarter pour 2022, le magazine français Prescrire connu pour son indépendance de l’industrie pharmaceutique se montre critique envers l’orlistat et pense qu’il vaut mieux l’écarter.

Autres médicaments (Etats-Unis)

Dans certains pays, notamment aux Etats-Unis, il existe plusieurs médicaments indiqués pour lutter contre le surpoids et l’obésité. La Mayo Clinic, dans un article de juin 2022, relève que certains médecins prescrivent une association de bupropion (un antidépresseur et un médicament utilisé contre le sevrage tabagique) et de naltrexone (un médicament surtout utilisé lors de dépendance à certains opiacés). Cette association de deux molécules présente passablement d’effets secondaires, notamment au niveau gastro-intestinal. La phentermine, un dérivé de l’amphétamine, est utilisée comme médicament pour réduire l’appétit. La phentermine est un médicament enregistré par la FDA, l’agence de régulation des médicaments aux Etats-Unis, pour une utilisation à court terme contre l’obésité8. Attention au risque élevé d’effets secondaires et de dépendance avec la phentermine.

Article mis à jour le 25 août 2022. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources : Mayo Clinic, NZZ (journal suisse alémanique de référence), Prescrire (France), RTS (TV suisse). Relecture (Seheno Harinjato, rédactrice chez Creapharma.ch).

Notes de bas de page et références :

  1. Newsletter de la Mayo Clinic, Mayo Clinic Health Letter, pages 4 et 5, édition de juin 2022 parlant notamment des médicaments contre le surpoids et l’obésité
  2. Journal suisse NZZ.ch, journal zurichois en allemand, éditions papier du samedi 25 juin 2022 et du dimanche 7 août 2022
  3. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du dimanche 7 août 2022.
  4. Dre Lucie Favre, Responsable consultation obésité CHUV (hôpital suisse de référence mondiale), interrogée dans l’émission “36,9°” de la chaîne de télévision suisse RTS, émission diffusée le 24 août 2022
  5. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du dimanche 7 août 2022.
  6. Article de la NZZ (journal suisse de référence en allemand) du samedi 25 juin 2022.
  7. Newsletter de la Mayo Clinic, Mayo Clinic Health Letter, pages 4 et 5, édition de juin 2022 parlant notamment des médicaments contre le surpoids et l’obésité
  8. Newsletter de la Mayo Clinic, Mayo Clinic Health Letter, pages 4 et 5, édition de juin 2022 parlant notamment des médicaments contre le surpoids et l’obésité
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 26.11.2022
Publicité