Publicité

6 tasses de café ou plus par jour augmenteraient le risque de maladie cardiaque

6 tasses de café ou plus par jour augmenteraient le risque de maladie cardiaqueADÉLAÏDE – Boire du café le matin est incontournable pour beaucoup de gens qui cherchent à bien démarrer leur journée. Mais si le café fait désormais partie de la routine quotidienne, quand faut-il parler d’excès ? De nouvelles recherches de l’Université d’Australie-Méridionale (UniSA), publiées le 10 mai 2019 dans le journal American Journal of Clinical Nutrition (DOI : 10.1093/ajcn/nqy297), révèlent que la consommation de six cafés ou plus par jour peut être néfaste pour la santé, augmentant le risque de maladie cardiaque de 22%.

L’hypertension artérielle, un précurseur des maladies du cœur

En Australie, une personne sur six est atteinte d’une maladie cardiovasculaire. C’est une cause majeure de décès, une personne mourant de la maladie toutes les 12 minutes. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès, mais l’une des plus évitables.

Les chercheurs de l’UniSA, le Dr Ang Zhou et la professeure Elina Hyppönen du Australian Centre for Precision Health, ont ainsi étudié l’association entre la consommation à long terme de café et les maladies cardiovasculaires et ont affirmé que leurs recherches confirment à quel point un excès de caféine peut provoquer une hypertension artérielle, un précurseur des maladies du cœur.

C’est la première fois qu’une limite supérieure est fixée pour une consommation sans danger du café et la préservation de la santé cardiovasculaire.

Le café est le stimulant le plus couramment consommé dans le monde – il nous réveille, stimule notre énergie et nous aide à nous concentrer – mais les gens se demandent toujours « Quelle quantité de caféine est considérée comme trop », selon le prof. Hyppönen.

« La plupart des gens conviendront que si vous buvez beaucoup de café, vous pourriez vous sentir nerveux, irritable ou même avoir des nausées – c’est parce que la caféine aide votre corps à travailler plus vite et plus fort, mais il est aussi probable que cela suggère que vous avez peut-être atteint votre limite pour le moment. Nous savons aussi que le risque de maladie cardiovasculaire augmente avec l’hypertension artérielle, une conséquence connue de la consommation excessive de caféine », ajoute-t-elle.

Moins de 6 tasses par jour

Afin de maintenir un cœur et une tension artérielle en bonne santé, les gens doivent limiter leur consommation de café à moins de six tasses par jour – d’après les données observées, six tasses étaient le point de basculement où la caféine a commencé à affecter négativement le risque cardiovasculaire.

En utilisant les données de la Biobanque du Royaume-Uni sur 347’077 participants âgés de 37 à 73 ans, l’étude a exploré la capacité du gène métabolisant la caféine (CYP1A2) à mieux traiter la caféine, identifiant les risques accrus de maladies cardiovasculaires en fonction de la consommation de café et des variations génétiques.

Selon le prof. Hyppönen, malgré le fait que les porteurs de la variation génétique à traitement rapide soient quatre fois plus rapides dans le métabolisme de la caféine, la recherche n’appuie pas la croyance que ces personnes pourraient consommer plus de caféine, plus fréquemment, sans effets néfastes pour la santé.

« On estime à trois milliards le nombre de tasses de café consommées chaque jour dans le monde. Connaître les limites de ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas est impératif. Comme pour beaucoup de choses, c’est une question de modération ; abusez et votre santé en paiera le prix,” explique le prof. Hyppönen lors de la présentation des résultats de l’étude.

Le 16 mai 2019. Par la rédaction de Creapharma.ch (supervision scientifique par Xavier Gruffat, pharmacien). Sources : Communiqué de presse de l’étude (en anglais). Référence : American Journal of Clinical Nutrition (DOI : 10.1093/ajcn/nqy297). Crédit photos : Adobe Stock

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.05.2019