Publicité

L’heure tardive des repas peut être associée à l’obésité

NOUVELLE-ORLEANS – Les repas tardifs peuvent favoriser la prise de poids, selon une nouvelle étude présentée le 23 mars 2019 à ENDO 2019, l’assemblée annuelle de l’Endocrine Society à La Nouvelle-Orléans.

Publicité

L’heure tardive des repas peut être associée à l'obésitéDes études antérieures ont suggéré que le fait de manger et de dormir plus tard était lié à l’obésité, a déclaré l’auteur principal Adnin Zaman, M.D., de l’Université du Colorado à Denver. « Cependant, peu d’études ont évalué le moment des repas et du sommeil chez les adultes obèses, et il n’est pas clair si le fait de manger plus tard dans la journée est associé à une durée de sommeil plus courte ou à un taux de graisse corporelle plus élevé », ajoute-t-elle.

Méthodes de mesure basées sur le sommeil, l’activité physique et les habitudes alimentaires
L’étude a utilisé trois types de technologie pour enregistrer le sommeil, l’activité physique et les habitudes alimentaires des participants. « Il a été difficile d’appliquer le sommeil et la science circadienne à la médecine en raison d’un manque de méthode pour mesurer les schémas quotidiens du comportement humain », selon Mme Zaman. Les chercheurs ont ainsi utilisé un nouvel ensemble de méthodes de mesure simultanée du sommeil quotidien, de l’activité physique et de l’horaire des repas pour identifier les personnes à risque de prendre du poids.
L’étude d’une semaine comprenait 31 adultes obèses et en surpoids, âgés en moyenne de 36 ans. Quatre-vingt-dix pour cent étaient des femmes. Ils ont participé à un essai de perte de poids continu comparant les restrictions caloriques quotidiennes à une alimentation limitée dans le temps, ce qui signifie qu’ils ne pouvaient manger que pendant certaines heures de la journée.
Les participants portaient un appareil électronique activPAL sur leur cuisse. Cet appareil mesurait le temps qu’ils consacraient à des activités physiques et sédentaires. Ils portaient également une Actiwatch, qui évalue les habitudes de sommeil et d’éveil. On a demandé aux participants d’utiliser une application téléphonique appelée MealLogger pour photographier et horodater tous les repas et collations de la journée.

Heure tardive des repas associée à un indice de masse corporelle plus élevé

Les chercheurs ont constaté qu’en moyenne, les participants consommaient de la nourriture pendant 11 heures pendant la journée et dormaient environ 7 heures par nuit. Les personnes qui mangeaient plus tard dans la journée dormaient plus tard, mais elles dormaient à peu près aussi longtemps que celles qui mangeaient plus tôt. L’heure tardive des repas était associée à un indice de masse corporelle plus élevé ainsi qu’à un taux de graisse corporelle plus élevé.

« Nous avons utilisé un nouvel ensemble de méthodes pour montrer que les personnes en surpoids ou obèses peuvent manger plus tard dans la journée », explique Mme Zaman. « Ces résultats appuient notre étude globale, qui vise à déterminer si le fait de limiter la période d’alimentation au début de la journée réduira le risque d’obésité ».

« Étant donné que les moniteurs d’activité portables et les téléphones intelligents sont maintenant omniprésents dans notre société moderne, il sera peut-être bientôt possible de tenir compte de la chronologie des comportements sur 24 heures dans notre approche de la prévention et du traitement de l’obésité », suggère-t-elle.

Le communiqué ne précise pas dans quel journal scientifique l’étude a été publiée, c’est souvent le cas lors d’une présentation en « avant-première » lors d’un congrès scientifique, ici à ENDO 2019 de la Endocrine Society à La Nouvelle-Orléans (États-Unis). Les résultats sont considérés préliminaires jusqu’à la publication dans un journal scientifique revu par les pairs.

Le 26 mars 2019. Par la rédaction de Creapharma.ch. Sources : communiqué de presse de l’étude en français : The Endocrine Society. Crédits photos : Adobe Stock

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 28.03.2019

Publicité