Un régime hypocalorique méditerranéen et de l’exercice quotidien maintiendraient la perte de poids

Un régime hypocalorique méditerranéen et un exercice quotidien maintiendraient la perte de poids (étude)BARCELONE – Il est actuellement recommandé aux patients obèses ou en surpoids, en particulier ceux qui souffrent du syndrome métabolique, de perdre du poids en modifiant leur mode de vie. Le but de ces recommandations est notamment de réduire le risque cardiovasculaire. Il n’existe cependant aucune preuve scientifique que cet effet bénéfique puisse être maintenu à long terme. Bien que les régimes faibles en gras et en glucides se soient avérés efficaces pour perdre du poids et améliorer le risque cardiovasculaire, les bienfaits ont tendance à diminuer après un an. L’étude Predimed-Plus, menée par des chercheurs de l’Université Rovira i Virgili, en Espagne, et publiée dans le journal scientifique Diabetes Care (DOI : 10.2337/dc18-0836) le 5 novembre 2018, a évalué plus de 600 patients souffrant d’embonpoint, d’obésité et de syndrome métabolique. Les résultats ont montré que les bienfaits pour la santé d’un mode de vie plus sain pouvaient toujours être présents après un an.

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs de l’Unité de nutrition humaine de l’Université Rovira i Virgili, en Espagne, en collaboration avec 23 autres groupes de recherche de l’étude PREDIMED-Plus, ont évalué les changements au niveau du poids corporel, de l’accumulation de graisse et différents facteurs de risque cardiovasculaire après un an chez 626 patients. Les résultats ont montré que les changements de mode de vie inclus dans l’étude sont efficaces pour maintenir une perte de poids cliniquement significative. En effet, après 12 mois d’intervention, 33,7% des patients suivant le régime hypocalorique méditerranéen et l’exercice quotidien ont montré une perte de poids minimale de 5%. Ces patients ont également montré une amélioration des paramètres liés au métabolisme du glucose et à certains marqueurs inflammatoires, contrairement à ceux qui n’ont pas suivi ce régime alimentaire. De plus, pour les patients diabétiques ou à risque de diabète, les avantages de ces changements de mode de vie étaient particulièrement élevés en termes de contrôle glycémique.

Perte de poids maintenue 

Les chercheurs soulignent que, dans cette étude, la perte de poids la plus importante a été observée après 12 mois, ce qui montre que la perte de poids a été maintenue dans le temps. À la lumière de ces résultats, les chercheurs s’attendent à ce que ce maintien de la perte de poids en réponse au programme de mode de vie PREDIMED-Plus puisse apporter à long terme des bénéfices identiques ou supérieurs pour les maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC ou mortalité par ces causes). C’est d’ailleurs l’objectif principal de l’essai PREDIMED-PLUS.

Le 08 novembre 2018. Par la rédaction de Creapharma.ch (supervision scientifique par Xavier Gruffat, pharmacien). Sources : Communiqué de presse de l’étude (en anglais). Référence : Diabetes Care (DOI : 10.2337/dc18-0836). Crédit photo : Adobe Stock

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 09.11.2018