Publicité

Une étude montre que les compléments alimentaires de vitamine D ne sont d’aucun bénéfice pour les plus de 70 ans

NEWCASTLE – Prendre des complément alimentaires de vitamine D à dose élevée ne présente que peu d’avantages pour les personnes de plus de 70 ans qui souhaitent améliorer leur solidité osseuse et réduire le risque de chutes. C’est ce que révèle une étude menée par l’Université de Newcastle et publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition (DOI : 10.1093/ajcn/nqy280) le 14 janvier 2019.

Une étude montre que les suppléments de vitamine D ne sont d'aucun bénéfice pour les plus de 70 ansLes personnes âgées sont souvent encouragées à prendre des compléments alimentaires de vitamine D pour garder les os, les dents et les muscles en bonne santé. Mais cette étude appuie des recherches antérieures qui montrent qu’il n’y a aucun gain pour les personnes âgées de prendre de la vitamine D.
But de l’étude
Près de 400 personnes, âgées de 70 ans ou plus, ont été réparties au hasard dans l’un des trois groupes, prenant des doses de vitamine D différentes, administrées une fois par mois pendant un an. Les doses étaient de 300 μg, 600 μg ou 1200 μg (ce qui équivaut à une dose quotidienne de 10 μg, 20 μg ou 40 μg).
L’objectif de l’étude – financée par Versus Arthritis – était de mesurer chez ces personnes âgées l’effet de la supplémentation en vitamine D sur le changement de la densité minérale osseuse (DMO), un indicateur reconnu de la solidité osseuse, et les changements des marqueurs du métabolisme osseux.
Peu de résultats sur la densité minérale osseuse
Les résultats ont révélé qu’il n’y a eu aucun changement dans la DMO sur 12 mois entre les trois doses. Cependant, l’étude a montré que des doses équivalant à 40 μg par jour sont sans danger dans une population plus âgée et qu’il y avait un effet bénéfique sur le métabolisme osseux jusqu’à la dose la plus élevée.
Le Dr Terry Aspray, maître de conférences clinique honoraire à l’Institut de médecine cellulaire de l’Université de Newcastle (Royaume-Uni), qui bénéficie du soutien du Centre de recherche biomédicale de Newcastle, a dirigé l’étude.
Selon lui « La carence en vitamine D est courante chez les personnes âgées et peut entraîner une perte osseuse, une altération de la fonction musculaire et un risque accru de chutes et de fractures ». Il ajoute que les résultats d’études antérieures évaluant l’effet de la vitamine D sur la densité minérale osseuse ont donné des résultats contradictoires, et que cette étude est une contribution importante pour répondre au débat actuel.

Effet bénéfique sur le métabolisme osseux

Le Dr Terry Aspray explique que même si les constatations ne corroborent pas les avantages des suppléments de vitamine D à dose élevée, du moins en ce qui concerne la densité minérale osseuse, les chercheurs ont toutefois noté que des doses plus élevées de vitamine D peuvent avoir des effets bénéfiques sur le métabolisme osseux et qu’elles sont sans danger pour les personnes âgées.

Il suggère ainsi que les personnes âgées se concentrent sur le maintien d’une alimentation saine et équilibrée, une exposition adéquate au soleil et fassent régulièrement de l’exercice pour garder leurs os aussi forts que possible.

« Bien que certains peuvent avoir besoin de prendre des suppléments de vitamine D, il y a peu d’avantages à en prendre plus de 10 μg par jour ». affirme le Dr Terry Aspray.

Études complémentaires

D’autres analyses sont en cours, notamment par un doctorant de l’Université de Newcastle, sur les effets de l’exposition au soleil sur les niveaux de vitamine D chez les personnes âgées et l’impact des suppléments de vitamine D sur la force musculaire.

Des experts étudient également l’impact des gènes et de la fonction rénale sur les taux de vitamine D et leur fonction dans le sang.

Benjamin Ellis, conseiller principal en politiques cliniques pour l’arthrite, a déclaré : « Les personnes âgées courent un risque accru de chutes et de fractures, qui sont débilitantes et qui ébranlent la confiance en soi des gens, les privant de leur indépendance. La vitamine D aide à construire et à maintenir des os et des muscles solides. Les personnes qui présentent une carence en vitamine D courent un risque accru de chutes et de fractures. Pendant les mois d’été, la vitamine D est fabriquée par le corps lorsque la lumière du soleil touche la peau. Nous pouvons également obtenir de la vitamine D à partir de certains aliments ou de suppléments alimentaires. Au cours de l’année de cette étude, les doses plus élevées de vitamine D n’ont pas amélioré les mesures de la solidité des os ni réduit les chutes chez les personnes âgées. L’orientation actuelle recommande que les personnes à risque, exposée au manque de vitamine D devraient envisager de prendre un supplément quotidien, ce qui est le cas de tout le monde durant les mois d’hiver. Il faut travailler à la mise en œuvre de stratégies efficaces pour prévenir les chutes et les fractures chez les personnes âgées et comprendre le rôle des médicaments et des suppléments alimentaires à cet égard ».

Lien entre faible niveau de vitamine D et sclérose en plaques

Le 15 janvier 2019. Par la rédaction de Creapharma.ch (supervision scientifique par Xavier Gruffat, pharmacien). Sources : Communiqué de presse de l’étude (en anglais). Référence : American Journal of Clinical Nutrition (DOI : 10.1093/ajcn/nqy280).

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 16.01.2019