Prunier d’Afrique

Résumé

Plante médicinale ou plutôt arbre utilisé en phytothérapie principalement lors d’hyperplasie bénigne de la prostate chez l’homme sous forme d’extrait d’écorce.

Publicité
Noms

Noms français : prunier d’Afrique
Nom scientifique : Prunus africana (Hook.f.) Kalkman, 1965
Nom anglais : Pygeum, African cherry
Nom allemand : Prunus africana
Nom italien : Prunus africana

Famille

Rosacées

Constituants

–  Phytosterols comme le beta-sitosterol

Parties utilisées

– Ecorce (partie utilisée en phytothérapie). En anglais bark (écorce)
– Feuilles
– Graines
– Fruits

Effets

– Anti-inflammatoire, antidouleur (en médecine populaire)

Indications

Hyperplasie bénigne de la prostate (avec une amélioration notamment du flux urinaire et une diminution de la miction la nuit)
– Troubles urinaires chez l’homme

Effets secondaires

Nausées, diarrhées, troubles digestifs, maux de tête.

Contre-indications

Grossesse et lactation.

Interactions

Aucune connue (à notre avis)

Préparations – Sous quelle forme ?

–  Extrait (en général à prendre 100 mg par jour d’écorce de prunier d’Afrique, dose possible jusqu’à 200 mg par jour. Privilégiez des extraits standardisés qui contiennent normalement du beta-sitosterol)

– Tisane

Où pousse le prunier d’Afrique ?

Le prunier d’Afrique pousse notamment en Afrique, y compris sur l’Île de Madagascar. Le principal pays cultivateur du prunier d’Afrique est le Cameroun.

Remarques

– Le prunier d’Afrique est un arbre important dans la culture de nombreux pays d’Afrique. Il permet notamment, en plus d’une utilisation médicinale, de fabriquer des outils ou de brûler son bois (qui fume peu).

– Le médecin français Jacques Debat a introduit le prunier d’Afrique comme plante médicinale en Europe dans les années 1960. Depuis cette époque, le prunier d’Afrique est utilisé sous forme d’extrait chez l’homme lors d’hyperplasie bénigne de la prostate.

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Creapharma.ch

Dernière mise à jour : 
09.05.2019

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 09.05.2019