Publicité

Prostatite

Résumé

La prostatite appartient avec l’hyperplasie bénigne de la prostate et au cancer de la prostate aux trois principales maladies de la prostate. La prostatite est probablement la moins connue des trois, car elle est également la moins fréquente.

Définition

Forme aiguë ou chronique : 
La prostatite est une inflammation de la prostate (des tissus prostatiques), elle peut être aiguë ou chronique. La prostatite se manifeste à n’importe quel âge et n’est pas comme l’hyperplasie bénigne de la prostate une maladie qui touche surtout les hommes âgés. Autrement dit, des hommes plus jeunes peuvent en souffrir.

Si un homme est atteint de cystite, une conséquence ou complication de cette infection de la vessie est souvent l’apparition d’une prostatite aiguë.

Prostatite Définition

Epidémiologie

Environ 1% des hommes souffrent ou vont souffrir de prostatite. Cette maladie touche principalement les hommes âgés de moins de 50 ans.

Causes

La cause de la prostatite est en général infectieuse. Il s’agit par exemple de germes pathogènes (ex. bactéries) qui peuvent parvenir dans la prostate et provoquer une prostatite. Les voies de contamination sont notamment une ascension par l’urètre ou une contamination par le sang provenant d’autres organes infectés.
La bactérie chlamydia peut notamment mener à une prostatite.

La Mayo Clinic, institution américaine de référence, estime que dans de nombreux cas la cause de la prostatite n’est jamais identifiée.

Forme chronique 
La prostatite peut devenir récurrente ou chronique si les bactéries ne sont pas correctement éliminées, par exemple car les antibiotiques n’ont pas été capables de pénétrer assez profondément dans les tissus de la prostate pour détruire toutes les bactéries1. Il est également possible que l’antibiotique initial n’ait pas été efficace contre la bactérie spécifique à l’origine de l’infection. On parle dans ce cas de prostatite bactérienne chronique (en anglais : chronic bacterial prostatitis).

Symptômes

Prostatite aiguë :
fièvre élevée
– frisson
– douleurs au niveau du périnée
– devoir aller souvent aux toilettes sans uriner
– sensation désagréable à la miction
– douleurs ou brûlures au niveau de la miction ou de la défécation
– sang dans les urines possible
– douleurs lombaires (environ dans 1 cas sur 4)
– symptômes pouvant ressembler à la grippe (surtout lors de prostatite bactérienne)
– douleurs lors de l’éjaculation

Prostatite chronique :
Lors de prostatite chronique, les symptômes peuvent être des douleurs notamment au niveau de l’aine mais aussi dans les testicules. L’homme peut aussi souffrir de troubles urinaires, de troubles érectiles et des problèmes d’éjaculation.
D’autres symptômes peuvent être présents, de la même façon que la prostatite aiguë, comme de la fièvre.

Complications

– Si une prostatite se manifeste chez un homme âgé atteint d’hyperplasie bénigne de la prostate, les symptômes de cette dernière maladie peuvent être aggravés et provoquer jusqu’à une rétention d’urine.

– Développement d’un abcès (rare)

Diagnostic

Surtout lors de prostatite chronique vous pourriez avoir besoin d’un scanner ou d’une procédure permettant de voir l’intérieur de votre vessie et de votre urètre (cystoscopie) pour rechercher d’autres causes à vos symptômes. L’urologue est en général le médecin à consulter lors de prostatique chronique.

Traitements (médicaments)

Le traitement de la prostatite cible les symptômes. Il faut noter que le traitement peut être long et difficile. Le traitement varie aussi en fonction de la cause de la prostatite.

Prostatite TraitementComme pour la cystite, ce traitement repose en général sur la prise d’antibiotiques. Le problème est que les antibiotiques ont de la peine à atteindre l’intérieur de la prostate. Souvent les antibiotiques utilisés sont des quinolones (ciprofloxacine, ofloxacine, levofloxacine ou norfloxacine). Il est important de bien suivre les recommandations du médecin lors de prise d’antibiotiques, la durée du traitement est en général de plusieurs semaines (ex. 3 semaines).

Alpha-bloquants
Des alpha-bloquants (ex. tamsulosine) sont parfois prescrits par le médecin pour aider à relâcher certaines parties de la vessie et notamment à l’endroit où les fibres musculaires de la prostate rejoignent la vessie.  Le but est notamment de diminuer certains symptômes comme une miction douloureuse. Les alpha-bloquants comme la tamsulosine sont surtout indiqués lors de prostatite chronique non infectieuse.

AINS
Contre la douleur et l’inflammation, il est aussi possible de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène ou le naproxène.

Massage
Certains médecins ou spécialistes de la santé utilisent une procédure, qui est similaire à l’examen rectal manuel, afin de masser la prostate comme le relève la Mayo Clinic. L’institution  américaine précise que même si ce massage pourrait permettre de soulager certains symptômes, les médecins divergent sur son efficacité.

Traitement spécifique lors de prostatite chronique 
Lors de prostatite qui devient chronique, le médecin peut adopter différentes stratégies2 :
– Essayer un autre antibiotique. Un type d’antibiotique peut être plus efficace qu’un autre pour votre infection.
– Prendre un antibiotique à long terme. Vous pourriez avoir besoin d’un traitement antibiotique d’une durée de six semaines ou plus.
– Utiliser des médicaments supplémentaires pour aider à soulager les symptômes gênants. Par exemple, des médicaments appelés alpha-bloquants peuvent soulager les symptômes urinaires et des anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou le naproxène peuvent soulager la douleur.
– Parfois une prostatite n’est pas provoquée par une bactérie, il faudra donc instaurer un autre traitement que des antibiotiques.
Si vous avez des prostatites récurrentes qui ne s’améliorent pas avec un traitement, consultez si possible un urologue.

Bons conseils & Prévention

– Buvez beaucoup.

– Reposez-vous quand les symptômes de la prostatite sont importants et bien marqués (fièvre, frissons, etc).

– Prenez un bain chaud et restez au moins 15 minutes.

– Evitez de consommer de l’alcool, du café ainsi que des aliments épicés et acides.

– Evitez de vous asseoir trop longtemps pour ne pas mettre trop de pression sur votre  prostate. Si vous devez rester assis, utilisez un coussin.

– Evitez de faire de la bicyclette, car s’asseoir sur une selle de vélo peut mettre de la pression sur votre prostate.

Lire aussi:
Hyperplasie bénigne de la prostate (HBP)
Cancer de la prostate

Rédaction :
Xavier Gruffat (pharmacien)

Sources & Références : 
Mayo Clinic, “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Date de dernière mise à jour :
20.09.2021

Comment traduit-on la prostatite dans d’autres langues ?
  • Anglais : Prostatitis
  • Allemand : Prostatitis
  • Italien : prostatite

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Article de la Mayo Clinic datant du 4 septembre 2021, site accédé par Creapharma.ch le 20 septembre 2021 et le lien fonctionnait à cette date
  2. Article de la Mayo Clinic datant du 4 septembre 2021, site accédé par Creapharma.ch le 20 septembre 2021 et le lien fonctionnait à cette date

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 20.09.2021

Publicité