Publicité

Tamsulosine

La tamsulosine est une molécule appartenant au groupe des alpha-bloquants indiqués lors d’hypertrophie bénigne de la prostate.

Noms de la molécule :
Tamsulosine, tamsulosin (nom anglais), tamsulosinum, Tamsulosini hydrochloridum, Tamsulosinhydrochlorid

Formule de la molécule :
C20H28N2O5S

Temps de demi-vie et élimination
Le temps de demi-vie est de 5 à 10 heures, certaines sources parlent de 10 à 15h1. Il n’y a pas de métabolites actifs. L’élimination est principalement hépatique.

Effets :
La tamsulosine détend les muscles lisses de la prostate, de la vessie et de l’urètre. Cela augmente le débit urinaire, améliore la miction et les symptômes de remplissage. Il s’agit d’un antagoniste du récepteur alpha-1, d’où le terme d’alpha-bloquant. Il est sélectif à des récepteurs alpha situés dans la prostate.

Indications :
Hypertrophie bénigne de la prostate
– (Prostatite chronique non infectieuse)
– (Calculs urinaires dans l’urètre, favorise l’élimination de gros calculs d’un diamètre de 5 à 10 mm)

Remarque : l’effet sur la prostate survient quelques jours après le début du traitement.

définition hypertrophie de la prostate

Effets secondaires :
L’effet secondaire le plus courant est le vertige, provoqué par une hypotension orthostatique (le vertige survient dans environ 15% des personnes prenant ce médicament, il tombe à environ 6% lors d’un traitement à long terme, par contre la syncope provoquée également par l’hypotension orthostatique est très rare). Voici d’autres effets secondaires possibles : céphalée, diarrhée, nausée, troubles abdominaux, rhinite, éruption cutanée, oedèmes, fatigue, troubles de la sexualité : éjaculation précoce (surtout à dose élevée, ex. 0,8 mg par jour, une réduction du volume du sperme est aussi possible), troubles érectiles ou diminution de la libido.
Attention, 4 semaines après l’arrêt de la tamsulosine et en cas d’opération de la cataracte, des effets secondaires peuvent survenir (en anglais : floppy-iris-syndrome) menant à une complication de l’opération.
Pour la liste complète des effets secondaires, veuillez lire la notice d’emballage.

Contre-indications :
Hypersensibilité (allergie), tendance à l’hypotension orthostatique, insuffisance hépatique grave.
Ce médicament n’est pas indiqué chez la femme (par conséquent aucune information sur la prise pendant la grossesse ou l’allaitement).
Pour la liste complète des contre-indications, veuillez lire la notice d’emballage.

Interactions :
Les interactions sont plutôt nombreuses,car la tamsulosine est un substrat des cytochromes CYP2D6 et CYP3A4. Une interaction est possible par exemple avec la clarithromycine car substrat aussi du CYP3A4. Des interactions sont aussi possibles avec certains antidépresseurs, substrats pour certains du CYP2D6.
Les médicaments antihypertenseurs comme les autres alpha-bloquants peuvent entraîner une réduction accrue de la tension artérielle. Attention avec la prise d’inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (ex. sildénafil, tadanafil ou vardenafil).
Pour la liste complète des interactions, veuillez lire la notice d’emballage.

Sous quelle forme (forme galénique) ?
La tamsulosine est disponible sur le marché sous forme de comprimés retards (à 0,4 mg) et de capsules retards (à 0,4 mg).

Posologie :
Contre les troubles de la miction chez l’homme âgé (ex. lors d’hyperplasie bénigne de la prostate) la posologie habituelle est de 0,4 mg de tamsulosine par 24 h autant au début (dose d’initiation) que par la suite (dose d’entretien).
Si possible prendre la tamsulosine 30 minutes après un repas, en général conseillé le matin après le petit-déjeuner.

Remarques :
– En Suisse, la tamsulosine est disponible sur le marché depuis l’année 1996 (noms de marques : Pradif®, Pradif® T et génériques).
– Malgré son effet hypotenseur comme alpha-bloquant, la tamsulosine n’est pas indiquée pour le traitement de l’hypertension artérielle.
– Contre l’hypertrophie bénigne de la prostate les alpha-bloquants comme la tamsulosine agissent rapidement chez les hommes avec une prostate relativement petite.

Alternatives chimiques :
– D’autres molécules de la famille des alpha-bloquants sont l’alfuzosine, la silodosine ou la térazosine. On estime que ces 3 molécules ont une efficacité similaire à la tamsulosine.
– Les 5-alpha réductases comme la dutastéride et la finastéride peuvent aussi être utilisés contre certains troubles de la prostate, notamment lors d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) lorsque la prostate est plutôt grande. Les médicaments 5-alpha réductases agissent toutefois moins rapidement que les alpha-bloquants, parfois il faut compter 6 mois avant de constater les premiers effets avec un traitement à base des 5-alpha réductases contre l’HBP2.

Alternative naturelle :
Le palmier nain (palmier de Floride) aurait une efficacité proche de la tamsulosine et d’autres alpha-bloquants.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch., OFSP, Pharmavista.net, Mayo Clinic.
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien), Seheno Harinjato (relecture)

Dernière mise à jour : 
03.05.2021

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020)
  2. Newsletter de la Mayo Clinic, Mayo Clinic Health Letter, page 1, édition d’octobre 2020 parlant notamment de l’hyperplasie bénigne de la prostate

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 03.05.2021
Publicité
-----------------------
Lire aussi sur Creapharma