Tétanos

Définition

Le tétanos est une maladie infectieuse, due à une bactérie (Clostridium botulinum). Cette dernière fabrique une toxine s’attaquant au système immunitaire et provoquant des paralysies.
Le tétanos est une infection grave qui peut être facilement évitée par la vaccination.

Publicité

La bactérie, présente dans la terre, pénètre dans le corps humain lors de blessures (coupures avec des objets souillés, rouillés, épines des roses).

Cette maladie peut être mortelle, si elle n’est pas prise en charge à temps. Elle provoque des spasmes violents, des paralysies pouvant affecter les systèmes respiratoires et cardiaques.

Le tétanos peut être évité par une vaccination systématique.

Causes

Tétanos virus

Bactérie
La bactérie responsable de cette maladie est le Clostridium botulinum. Cette dernière est présente dans la terre (sol), la poussière ainsi que les excréments des animaux. De façon plus précise, le tétanos est causé par une toxine produite par des spores de la bactérie Clostridium tetani.

Pénétration dans l’organisme
Lors de blessures, d’effractions cutanées (plaies, hémorragie, brûlure, morsure, piqûre de rosiers, ulcères variqueux chez les personnes âgées), la bactérie peut pénétrer dans le corps humain et y fabriquer sa toxine.
La bactérie se plaît dans les endroits dépourvus d’oxygène (anaérobie); elle prolifère mieux dans les plaies sales et profondes.

Transmission 
Le tétanos n’est pas contagieux et ne se transmet pas de personne à personne.

Publicité

Temps d’incubation
Le temps d’incubation varie entre 8 et 15 jours, après quoi les signes cliniques apparaissent.

Maladie presque disparue
Dans les pays occidentaux ou industrialisés, le tétanos a quasiment disparu grâce à la vaccination devenue obligatoire depuis 1939. Ainsi, les malades sont souvent des personnes âgées et vivant à la campagne.

Pays en voie de développement
Malheureusement, cette vaccination n’est pas obligatoire dans les pays en voie de développement. On la retrouve ainsi lors d’accouchements (tétanos obstétrical) faits dans des conditions peu hygiéniques.

Personnes à risque

  • Les personnes non vaccinées
  • Les personnes âgées (nées avant 1939)
  • Les jardiniers (qui travaillent beaucoup avec la terre)
  • Les diabétiques (car souvent elles ne savent pas qu’elles sont blessées)
  • Les enfants (jouant au jardin et se blessant)
  • Les personnes souffrant d’ulcères variqueux

Symptômes

Une fois que la bactérie pénètre dans la plaie, elle peut produire une toxine qui affecte la capacité des muscles à travailler. Cela peut entraîner un raidissement des muscles et une rigidité des muscles.

Les premiers signes du tétanos sont :
–  Une contracture de la mâchoire (trismus) avec une impossibilité de manger et de parler

Par la suite :
–  Les contractures s’étendent à la face, au cou, au tronc, aux membres supérieurs, puis aux membres inférieurs, accompagnées de crises de spasmes violentes. Le tétanos peut être une maladie très grave, surtout lorsqu’elle affecte les muscles de la respiration, menant dans ce cas parfois à la mort du patient.

Diagnostic

Le diagnostic est clinique ; il se fait chez le médecin.

Complications

Le tétanos provoque des contractures et des spasmes en alternance.

Les complications graves de la maladie sont des paralysies respiratoires et cardio-vasculaires (troubles du rythme cardiaque).

Ces complications sont la cause de la mortalité du tétanos.

Quand consulter son médecin ?

Nous vous conseillons de consulter dans tous les cas un médecin lors de tétanos.

Traitements

Comme le relève la Mayo Clinic, il n’existe aucune thérapie spécifique contre le tétanos. Le traitement classique consiste à soigner les plaies, à atténuer les symptômes et à offrir des soins de soutien.

Les médicaments et les soins contre le tétanos :
– Il est possible de prévenir et de soigner le tétanos. La prévention du tétanos passe par le vaccin. Pour les personnes dont on suspecte une infection, à cause de plaies sales et dont la couverture vaccinale date, il est possible de faire un vaccin de rappel ou d’administrer des immunoglobulines (pour aider le corps à mieux se défendre contre la toxine).
– Enfin, une fois la maladie déclarée, le médecin va également administrer des antibiotiques afin de lutter contre la bactérie.
– Lors d’apparition de spasmes violents, le médecin pourra prescrire des benzodiazépines à effets relaxants : diazépam (Paceum®, Valium®).
– Mais en premier lieu, lors de toute  blessure, il s’agira de nettoyer la plaie et de la désinfecter.

Vaccin contre le tétanos :
– La vaccination se fait selon un schéma précis et dépend du vaccin utilisé. En général, la vaccination se fait en 3 fois, tous les 2 mois. Ensuite, il s’agit de faire une vaccination de rappel tous les 10 ans. Il existe des différences entre pays, lire ci-dessous par exemple sur la France et la Suisse.
– On doit effectuer un rappel, car l’immunité contre le tétanos n’est pas définitive.
– Relevons toutefois que si une personne se blesse 5 ans après la dernière injection (ex. rappel) et que la plaie est souillée, il faudra immédiatement effectuer un nouveau rappel.
– Par exemple si une personne a reçu son dernier rappel contre le tétanos en 2013, puis en 2019 se blesse et que la plaie est souillée, elle devra avancer le rappel prévu en 2023 (10 ans après) et immédiatement effectuer ce nouveau rappel immédiatement après la blessure.

Différents vaccins en Suisse : 
Il existe de nombreux vaccins contre le tétanos. Il peut être seul ou combiné (peut prévenir de nombreuses maladies). Les noms de marque sont à titre informatif et ne se veulent pas représentatifs des vaccins disponibles sur la marché.
– Vaccin tétanos unique : Tétanol®
– Vaccins tétanos combinés :
Diphtérie + Tétanos : Ditanrix®, Td-pur®
Dipthérie + Tétanos + Coqueluche : Boostrix®
Diphtérie + Tétanos + Poliomyélite : Revaxis®, Td-virelon®
Diphtérie + Tétanos + Coqueluche + Poliomyélite : Boostrix® Polio, Infanrix® DTPa IPV, Tétravac®
Diphtérie + Tétanos + Coqueluche + Poliomyélite + Influenza Haemophilus b : Infanrix® DTPa IPV + Hib, Pentavac®
Dipthérie + Tétanos + Coqueluche + Hépatite B + Polio + Influenza Haemophilus b : Infanrix Hexa®. Plus d’informations ci-dessous sur le paragraphe sur la Suisse.
Immunoglobulines contre le tétanos : administrée lors de blessures avec risques de tétanos (blessures profondes, souillées : rosiers, ustensiles rouillés) : Tetagam®

Vaccination tétanos France :
En France la vaccination contre le tétanos est obligatoire. Il est intéressant de noter que dès le 1er janvier 2018 le nombre de vaccins obligatoires en France pour les petits enfants est passé de 3 à 11. Avant cette date, seulement 3 vaccins étaient obligatoires contre les 3 maladies suivantes : diphtérie, tétanos et poliomyélite. Depuis début 2018, les Français et résidents français nés en 2018 ou après devront en plus des 3 vaccins mentionnés ci-dessus se faire vacciner obligatoirement contre : la rougeole, les oreillons, la rubéole, la coqueluche, l’hépatite B, le méningocoque, le pneumocoque et la bactérie Haemophilus influenza.

Vaccination tétanos Suisse :
En Suisse, le vaccin contre le tétanos chez les petits enfants est effectué avec un seul vaccin hexavalent (protégeant contre 6 maladies :  diphtérie, le tétanos, la coqueluche (petussis), la poliomyélite, l’Haemophilus influenzae de type B et l’hépatite B). Dans sa première année de vie le petit enfant aura reçu 3 doses de vaccin, aux mois 2, 4 et 12 mois (la dose à 12 mois est considérée comme un “booster”).
Selon le “Plan de vaccination suisse 2019”, le 1er rappel du vaccin hexavalent (qui inclut le vaccin contre le tétanos) est effectué entre 4 et 7 ans. Un second rappel peut être effectué plus tard, à l’adolescence (demandez conseil à votre médecin). 

Bons conseils & Prévention

– Il est recommandé aux enfants âgés et aux adultes de se faire vacciner à nouveau contre le tétanos tous les 10 ans (en anglais on parler de vaccination “booster”) pour s’assurer qu’un niveau d’immunité ou de protection est maintenu contre la toxine du tétanos.

– Nettoyage et désinfection des plaies. Chaque fois qu’une personne reçoit une blessure qui peut être contaminée par du sol ou de la poussière, elle risque de développer le tétanos.

– Injection d’Ig (immunoglobulines) lors de toutes plaies suspectes.

Sources et Références :
Mayo Clinic, OFSP

Ecriture de l’article : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Dernière mise à jour : 
25 mars 2019

Comment traduit-on tétanos dans d’autres langues ?
  • Anglais : tetanus
  • Allemand : Tetanus
  • Italien : tetano
  • Portugais : tétano
  • Espagnol : tétanos
Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 26.03.2019