Publicité

Vitamine B3 – Niacine

Noms de la vitamine

Nom français : vitamine B3, niacine ou nicotinamide
Nom scientifique : vitamine B3 (vitamine PP) : niacine (acide nicotinique) ou nicotinamide
La vitamine B3 représente 2 molécules, la niacine (acide nicotinique) ou la nicotinamide, la forme amide de la niacine

Dans quels nutriments peut-on le trouver ?

– Volaille, viandes (rouges ou blanches), poissons, avocat, oeufs, riz.

Dose journalière recommandée

Dose journalière recommandée, nommé aussi AQR pour apport quotidien recommandé :
15 à 18 mg
On recommande parfois 14 mg chez la femme et 16 mg chez l’homme, pour un adulte.

Indications

– Aurait un effet préventif et curatif en cas de schizophrénie, pourrait avoir un effet préventif des migraines (voir aussi la vitamine B2 ou riboflavine), permet réduire le mauvais cholestérol (LDL), probable effet en cas de dépression (nécessite d’autres études), pourrait diminuer le risque de récidive de certaines formes de cancer de la peau (lire sous Remarques ci-dessous).

Maladie de Raynaud
La niacine ou vitamine B3 provoque la dilatation des vaisseaux sanguins, ce qui augmente la circulation du sang vers la peau. Par conséquent, les compléments alimentaires de niacine peuvent être utiles pour traiter la maladie de Raynaud. La niacine peut toutefois avoir des effets secondaires1.

Effets – mode d’action

– Composant du NAD+ , co-enzyme capitale dans différentes réactions métaboliques comme la synthèse des hormones sexuelles, fonctionnement du système nerveux,…

Problèmes en cas de carence

Carence en vitamine B3
– Pellagre (rare) : dermatose, diarrhées, démence.

Problèmes en cas d’excès

Excès de vitamine B3 – Effets secondaires vitamine B3
– A très haute dose (>120 mg de vitamine B3) : hyperglycémie (attention en cas de diabète), dépression, problèmes de peau (rougeurs, brûlures, démangeaisons), maux de tête, hypotension.

Remarques

– En général une personne qui mange suffisamment de protéines (viande par ex.) aura assez de niacine, car le tryptophane (un acide aminé) contenu dans la viande se convertit aisément en niacine.

– Selon une étude divulguée en mai 2015, la consommation de nicotinamide à raison de 500 mg 2 fois par jour réduirait le risque de récidive de développer un cancer de la peau de 23%. Ces bénéfices ne concernent pas la forme la plus grave du cancer de la peau, le mélanome, mais des formes moins agressives de la maladie comme le cancer de la peau basocellulaire. Cette étude a été réalisée par le Prof. Diona Damian de l’Université de Sydney en Australie.

Références & Sources :
Mayo Clinic

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma)

Date de dernière mise à jour du dossier :
06.11.2022

Crédits photos :
Creapharma.ch, Adobe Stock

Notes de bas de page et références :

  1. Livre en anglais : Mayo Clinic – Book of Home Remedies – Second Edition, Cindy A. Kermott, Martha P. Millman, 2017, Mayo Clinic

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.11.2022
Publicité