Maladie de Raynaud

Définition

La maladie de Raynaud, appelé aussi phénomène de Raynaud et dans certains cas syndrome de Raynaud (lire ci-dessous), affecte les petites artères (artérioles) de la circulation sanguine au niveau des extrémités, notamment les doigts et parfois les orteils. Ces extrémités deviennent froides, désagréables et inconfortables.

Publicité

La maladie est surtout présente dans les pays au climat froid, en hiver en tout cas.

“Primaire” vs “Secondaire” 
Certains scientifiques distinguent la maladie de Raynaud “primaire”, qui représente 80 à  90% des cas sans cause bien définies, de la maladie de Raynaud “secondaire” qui concerne 10% à 20% des cas. La maladie de Raynaud est dite “secondaire”, car elle est la conséquence d’une autre maladie, en général une maladie auto-immune.

Syndrome de Raynaud vs. maladie de Raynaud 
Si le phénomène peut être lié ou associé à une prise de médicaments, on parle de syndrome de Raynaud.
Par contre si la cause n’est pas clairement identifiée, on parle de maladie de Raynaud, c’est la forme la plus fréquente.

Origine du nom
La maladie doit son nom au médecin français Maurice Raynaud (1834-1881) qui l’a décrite en 1862.

Causes

Les causes ne sont pas encore totalement connues.
Les spécialistes estiment que le froid et le stress sont des facteurs déclencheurs. Des variations importantes de la température ainsi que l’humidité sont aussi des facteurs de risque connus.

Personnes à risques

Les jeunes femmes (moins de 30 ans) sont particulièrement concernées par la maladie de Raynaud “primaire”.  Après la première grossesse, la maladie a tendance à disparaître.

Symptômes

Pendant la crise, les doigts ou orteils deviennent blancs puis ensuite bleus. Les extrémités sont également froides et engourdies.

Puis quand les extrémités redeviennent à la normale, la couleur des doigts ou orteils peut devenir rouges. La personne peut aussi ressentir des tremblements, picotements ou gonflements.

En général, les 2 mains sont touchées par la maladie de Raynaud, mais la plupart du temps pas les pouces.

Traitements

La prévention du froid est un élément clé du traitement, en particulier pour éviter de souffrir de futures crises.  Il s’agira lors d’épisodes de grand froid de porter des moufles (lire davantage ci-dessous sous Prévention).

Dans des cas avancés, il est possible d’utiliser des médicaments.

Dans des cas très avancés, le médecin peut couper les nerfs sympathiques au niveau de la main ou du pied.

Le but des traitements est notamment de favoriser la circulation sanguine dans les artérioles.

Prévention & Bons conseils

– Bien réchauffer les extrémités (mains, pieds), surtout lors d’épisode de grand froid.

– Sortez avec des gants ou de préférence des moufles, surtout lorsqu’il fait froid.

– Utilisez des chaussettes bien chaudes.

– Evitez de fumer (le tabac augmente la vasoconstriction des extrémités).

– Evitez de boire du café ainsi que d’autres produits ou boissons riches en caféine. En tout cas limitez au maximum votre consommation quotidienne de caféine.

– Essayez d’éviter des chocs trop grands de température, comme passer d’un magasin froid (refroidi par l’air conditionné) à une température externe élevée.

– Attention à ne pas trop serrer les bijoux ou montres et évitez des chaussettes trop serrées.

– Evitez de porter des charges au niveau de la main.

Publicité

– Faites régulièrement de l’exercice physique, un bon moyen pour augmenter la circulation sanguine mais aussi pour lutter contre le stress (une cause fréquente de la maladie de Raynaud).

– Portez des chaussettes pendant la nuit.

Lire aussi : engelure, gelure

Sources : Mayo Clinic, Pharmavista.net (site suisse de référence sur les médicaments)

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 05.03.2018