Ginkgo

Résumé

Plante médicinale sensée améliorer les performances du cerveau comme la mémorisation et la vascularisation, mais plusieurs études se sont montrées critiques par rapport à son efficacité. Le ginkgo se présente souvent sous forme de gélules ou comprimés standardisés.

Publicité
Ginkgo
Noms

Noms français : ginkgo, ginkgo biloba, arbre fossile, “arbre aux 40 écus”, “arbre à mille écus”, “arbre aux mille écus”, “l’arbre du grand-père et du petit-fils” (au Japon)
Nom scientifique: Ginkgo biloba L.
Le terme biloba signifie deux lobes.
Nom anglais : Ginkgo
Nom allemand : Fächerblattbaum, Ginkgo, “Mädchenhaarbaum”, “Tempelbaum”
Nom italien : ginkgo, ginko, ginco
Nom portugais : Ginkgo biloba

Famille

Ginkgoaceae (Ginkgoacées)

Constituants (principes actifs)

– Flavonoïdes
– Ditérpènes : ginkgolides A, B, C…
– Glycosides flavoniques
– Lactones terpéniques
– Proanthocyanidine

Parties utilisées

– Feuilles, grains (lire sous Remarques)

Effets

– Anti-oxydant, inhibition de l’agrégation plaquettaire, régulateur de la vascularisation et oxydation du cerveau, amer, adstringent, antifongique, antibactérien.

Indications

En usage interne (comprimés ou solutions buvables) :
– Pour lutter contre les pertes de mémoires par exemple chez des sujets âgés (éventuellement contre Alzheimer, lire aussi sous Remarques ci-dessous, études critiques sur son efficacité), troubles de la concentration, troubles vasculaires périphériques, bourdonnements d’oreilles ou acouphènes, vertiges, anxiété, sensation de froid dans les extrémités, ulcères variqueux comme chez les diabétiques.

Grâce à ses molécules, le ginkgo exerce également un effet antioxydant et protecteur. Cette plante aurait par exemple des vertus préventives contre les tumeurs et l’athérosclérose.

Effets secondaires

Possibles effets secondaires de type gastro-intestinal comme maux d’estomac ou constipation, maux de tête, étourdissements, palpitations de coeur, réactions allergiques cutanées.
Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Contre-indications

Femmes enceintes, allaitement, personnes hémophiles (lire aussi ci-dessous sous interaction), 48 h avant une intervention chirurgicale.
Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Interactions

Warfarine et autres anti-coagulants (clopidrogel, aspirine, héparine), il peut s’en suivre une augmentation des saignements surtout lors de consommation quotidienne. Alprazolam (Xanax) : réduction possible de l’effet du Xanax. Médicaments contre l’épilepsie : diminution possible des effets des médicaments contre l’épilepsie. Antidépresseurs (ex. fluoxétine, imipramine) : diminution possible des effets des antidépresseurs. Certaines statines comme la simvastatine ou l’atorvastatine : réduction possible des effets des statines. Ibuprofène : peut augmenter le risque de saignement. Médicaments contre le diabète : peut modifier l’effet des antidiabétiques.
Veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste. En savoir plus sur notre dossier spécial sur les interactions médicamenteuses

Noms des préparations

En Suisse : *Tebofortin® (Tebofortin® uno 240), *Symphona® (en capsules notamment), *Arkocaps® Ginkgo (gélules), *Sanapens®, *Ginkgo Sandoz (40 ou 120), *Tebokan 120 Schwabe, *Tebokan 240 Schwabe, Rezirkane de Zeller Medical en comprimé (vendu sous liste B en Suisse, donc sous ordonnance), etc.

*Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’une liste en aucun cas exhaustive et à titre purement indicative. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Préparations – Sous quelle forme ?

– Comprimés, gélules ou capsule de ginkgo

– Tisane de ginkgo – comme par ex. en médecine traditionnelle chinoise (TCM)

– Décoction de ginkgo

– Teinture de ginkgo (par exemple à utiliser sous forme de goutte)

– Teinture mère

– En spagyrie

Remarque : évitez de manger des graines de ginkgo crues ou grillées, qui peuvent être toxiques.

Où pousse le ginkgo ?

On trouve l’arbre de ginkgo dans l’hémisphère nord comme par exemple à New York dans des endroits pollués, ainsi qu’en Suisse et en France. Mais la souche et l’origine de l’arbre se trouvent en Asie, surtout en Chine et au Japon. Les spécialistes estiment que le ginkgo est originaire de Chine puis a ensuite été introduit au Japon. L’arbre peut atteindre une hauteur de 30 à 40 m. Dans l’hémisphère nord en octobre, les feuilles vertes deviennent jaunes.
L’arbre de ginkgo est notamment cultivé en France dans le sud-ouest.

Découvrez notre ebook : “30 arbres et arbustes avec des propriétés médicinales” – vous y trouverez le ginkgo

Quand récolter les feuilles de ginkgo ?

On récolte les feuilles de ginkgo en automne. La floraison a lieu en mars et avril (Europe).

Ginkgo - Pour lutter contre les pertes de mémoires

Remarques

– Les préparations à base de ginkgo comptent parmi les médicaments à base de plantes les plus vendues au monde, mais dans les années 2010 le chiffre d’affaires a passablement baissé. Le New York Times estimait en juillet 2019 le chiffre d’affaires des produits à base de ginkgo à environ 250 millions de dollars par année aux Etats-Unis.

– Une étude française publiée en 2012 a montré que les extraits de Ginkgo biloba n’étaient d’aucune utilité contre la maladie d’Alzheimer. L’efficacité scientifique du ginkgo est donc remise en question en tout cas pour son action sur la mémoire et les démences. La Mayo Clinic, qui a publié un article sur leur site Internet en avril 2018 à propos du ginkgo, s’est montrée aussi critique par rapport à l’efficacité de cette plante contre les pertes de mémoire. Cette institution américaine de référence estime que l’effet du ginkgo sur l’amélioration de la mémoire a mené à des résultats contradictoires. Bien que certaines études ont suggéré que l’extrait de ginkgo pouvait modestement améliorer la mémoire chez les adultes en bonne santé, la plupart des études indiquant que le ginkgo n’améliore pas la mémoire, l’attention ou les fonctions cérébrales. Par rapport aux démences comme la maladie d’Alzheimer la Mayo Clinic estime qu’il n’y a pas assez de preuves pour appuyer l’utilisation du ginkgo pour prévenir la démence ou traiter les personnes atteintes d’une déficience cognitive légère.

– Les scientifiques estiment que les composants les plus utiles du ginkgo sont les flavonoïdes, qui ont de puissantes actions antioxydantes, et les terpénoïdes, qui aident à améliorer la circulation en dilatant les vaisseaux sanguins et en réduisant l’adhésivité des plaquettes.

– En Asie et notamment dans la médecine traditionnelle chinoise, on utilise surtout les grains alors qu’en Europe il s’agit principalement des feuilles. Le ginkgo est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise depuis le 15ème siècle.

– Comme le marronnier d’Inde, le ginkgo se trouve souvent comme arbre ornemental dans les lieux publics comme sur les places mais aussi dans les rues et avenues pour faire de l’ombre. Le grand avantage du ginkgo est sa grande résistance à la pollution, à des maladies ou encore au feu.

– L’écrivain et poète allemand Goethe a écrit un poème sur le ginkgo dans la ville de Weimar (Allemagne).

Découvrez notre ebook : “30 arbres et arbustes avec des propriétés médicinales” – vous y trouverez le ginkgo

Sources & Références : 
Mayo Clinic, PHARMA-INFO, Les secrets du Druide 2 (de Claude Roggen), éditions bois carré 2018, New York Times (édition online du 2 juillet 2019)

Rédaction du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Creapharma.ch, Fotolia.com/Adobe Stock

Dernière mise à jour du dossier : 
31.07.2019

Publicité

Ginkgo - Ginkgo biloba

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 31.07.2019