Belladone

Publicité

Résumé

Plante médicinale et vénéneuse indiquée lors de problèmes du système nerveux ou de la digestion bien précis, prescrit sous strict contrôle médical, se présente en général sous forme de gouttes.

belladone
Noms

Nom français : belladone, “herbe du diable”, “belle dame”
Nom scientifique : Atropa belladonna  L.
Remarque : Atropa vient du grec atropos et signifie inévitable.
Nom anglais : belladonna, black cherry, devil’s herb
Nom allemand : Tollkirsche, Schlafkirsche
Nom italien : belladonna
Nom portugais : beladona
Nom espagnol : belladona

Famille

Solanaceae (Solanacées)

Constituants

– Alcaloïdes (scopolamine, hyoscyamine, atropine)
– Flavonoïdes
– Coumarine
Tanins

Parties utilisées

– Feuille séchée (parfois avec les fleurs qui ont la forme de cloche et les fruits)

Effets

– Parasympatholytique, spasmolytique, inhibiteur de la sécrétion, analgésique

Indications

– Traitement anticholinergique, crampes gastro-intestinales ou abdominales, asthme, constipation, dilatation des pupilles pour un examen oculaire.

Attention, ne pas utiliser les médicaments à base de belladone ou la plante elle-même en automédication. Les médicaments à base de belladone doivent être pris seulement sur ordonnance médicale. La belladone est une plante très toxique.

Effets secondaires

Plusieurs effets secondaires possibles (ex. hallucination, nausées, maux de tête, fièvre, etc.).
A l’achat d’un médicament veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Contre-indications

Nombreuses contre-indications (myasténie, mégacôlon,…).
A l’achat d’un médicament veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Interactions

A l’achat d’un médicament veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à un spécialiste.

Noms des préparations

En Suisse : sous forme de *médicaments prêts à l’emploi en vente sur ordonnance médicale (par ex. Bellafit® N en gouttes). Dans Buscopan® (à base de Scopolamini butylbromure) lors de crampes abdominales.

*Attention : la belladone doit être prise seulement sous forme de médicaments prêts à l’emploi (après un diagnostic médical et en cas de justification). Absorber de la belladone sans transformation et analyse par un laboratoire pharmaceutique peut s’avérer toxique et parfois même mortel (poison)

belladone - Atropa belladonna

Préparations – Sous quelle forme ? 

Préparations standardisée de belladone : 
– Teinture de belladone (par ex. sous forme de goutte)
– Poudre de belladone (Belladonae pulvis normatum)
– Extrait de belladone (Belladonae extractum siccum normatum).
– Remèdes homéopathiques et spagyriques à base de belladone

Attention, ne pas faire des tisanes ou infusion à base de belladone, car cela peut être très toxique (poison) et parfois mortel !

Où pousse la belladone  ?

La belladone pousse notamment en Europe, en Asie et en Afrique du Nord. La plante atteint une hauteur comprise entre 50 et 150 cm.
Elle fleurit en Europe surtout  de juin à août (été). Il s’agit d’une plante vivace pouvant vivre plusieurs années. On peut trouver la belladone par exemple aux bords des chemins ou dans les clairières.

Remarques

– Les médicaments à base de belladone doivent toujours être pris suite à une ordonnance médicale. Il prescrira la plupart du temps des préparations standardisées de belladone.

– L’atropine, un principe actif de la belladone, se forme seulement lorsque la plante est séchée.

– Les baies noires de la belladone sont particulièrement toxiques, il ne faut surtout pas les consommer. Il s’agira de faire particulièrement attention avec les enfants qui peuvent considérer les baies attractives.

Ecriture du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Date de dernière mise à jour : 
10 mars 2019

 belladone (système nerveux)
Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 10.03.2019