Publicité

Métastase

Le terme métastase est surtout utilisé en cancérologie pour mentionner les cellules cancéreuses, mais il peut aussi être employé pour d’autres lésions que de type cancéreux et pas seulement des cellules mais aussi s’appliquer à des bactéries, virus, etc.

Une métastase représente la migration de cellules ou autres microbes (virus, bactéries) d’un endroit à l’autre du corps. Une métastase est l’implémentation de cellules cancéreuses à distance de la tumeur primaire. La migration peut s’effectuer par voie sanguine ou lymphatique.

Métastase en cancérologie

Migration et organes touchés
Une métastase cancéreuse représente des cellules provenant d’un foyer primaire d’une tumeur ayant migré vers un autre organe. La migration peut s’effectuer par voie lymphatique, par les ganglions lymphatiques, ou sanguine. Les organes atteints de métastase sont souvent le foie, le cerveau, les os, les poumons ou les ganglions lymphatiques. Chaque type de cancer primaire présente un risque de métastase vers un organe différent.
Par exemple une personne souffrant d’un cancer de l’oeil peut présenter un risque de métastases au niveau du foie, les cellules du foyer primaire du cancer se trouvant dans l’oeil s’étant déplacées également au foie. Un cancer colorectal peut former des métastases au niveau du foie.
La métastase est considérée souvent comme cancer secondaire, le foyer initial du cancer étant considéré comme cancer primaire ou primitif. Les métastases sont une phase grave et avancée du cancer, les médecins essayeront par diverses méthodes (chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie et de plus en plus l’immunothérapie) d’empêcher la formation de métastases ou de les soigner (par immunothérapie justement).
Causes propagation et formation de métastases
La propagation du cancer par les métastases est entraînée notamment par un ensemble de protéines mutantes appelées oncogènes qui provoquent une multiplication incontrôlée des cellules cancéreuses et favorisent leur capacité à se déplacer. Comment l’activité oncogène dirige spécifiquement ce mouvement accru et la métastase sont très complexes et restent largement inconnues. D’autres facteurs semblent jouer un rôle clé comme le VEGF ou le glucose (sucre) dans la formation de métastases.
VEGF
Pour qu’une tumeur croisse, lors de formation de métastase, elle doit être nourrie par des vaisseaux sanguins. Un facteur ou molécule messager appelé VEGF (de l’anglais : vascular endothelial growth factor) favorise la création de nouveaux vaisseaux sanguins permettant la vascularisation de la tumeur, notamment lors de métastase. Certains médicaments vont cibler le VEGF (par ex. le bevacizumab, connu sous le nom de marque d’Avastin®).
Sucre (glucose)
Le sucre (glucose) semble aussi jouer un rôle clé dans la formation de métastases, comme l’a montré une étude publiée en novembre 2022 dans le journal Cancer Research (DOI : 10.1158/0008-5472.can-22-0237).
En observant les cellules des organes souvent touchés par les métastases (ex. foie, poumons), l’équipe de scientifiques a constaté une augmentation du nombre de récepteurs de glucose au cours d’une activité aérobie de haute intensité, ce qui augmente l’absorption de glucose et transforme les organes en véritables machines à consommer de l’énergie, tout comme les muscles. Les chercheurs suggèrent que cela est dû au fait que les organes doivent rivaliser avec les muscles, connus pour brûler de grandes quantités de glucose pendant l’exercice physique, pour les ressources en sucre. Par conséquent, si un cancer se développe, la concurrence féroce pour le glucose réduit la disponibilité de l’énergie qui est essentielle aux métastases.
Lire davantage à ce sujet : Moins 72% de risque de cancer métastatique grâce aux exercices d’aérobie (étude)

Cancer de la peau
Le mélanome, une forme de cancer de la peau, peut assez souvent former des métastases. Pour éviter que la maladie s’avère la plupart du temps mortelle, il est important de soigner le mélanome justement avant qu’elle forme des métastases. L’immunothérapie qui utilise le système immunitaire comme arme permet toutefois de guérir toujours plus des mélanomes ayant formés des métastases.

Cancer de la peau définition

Taux de mortalité métastases 
Les métastases causent la mort de 90% des patients souffrant de cancer, selon un communiqué de presse de l’institution américaine University of Hawaii Cancer Center publié le 28 décembre 2017 suite à une étude sur les métastases publiée online le 26 décembre 2017 dans le journal scientifique PNAS (DOI : 10.1073/pnas.1708584115). Mais par exemple dans le mélanome, grâce à l’immunothérapie, le taux de mortalité a fortement diminué ces dernières années.

News sur métastase

Moins 72% de risque de cancer métastatique grâce aux exercices d’aérobie (étude de novembre 2022)

Sources & Références :
Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) (DOI : 10.1073/pnas.1708584115).
Lire aussi les références dans l’article, citée en bas de page.

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Dernière mise à jour : 
17.11.2022

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.11.2022
Publicité