Lamier blanc

Résumé

Plante médicinale avec un effet astringent, indiqué principalement en cas de pertes blanches (leucorrhée) ou de troubles gastro-intestinaux, se présente souvent sous forme de tisane ou en décoction.

Publicité
Lamier blanc - Lamium album
Noms

Noms français : lamier blanc, “ortie blanche”, “ortie morte”, “ortie lavonoïdes”
Nom scientifique : Lamium album L.
Nom anglais : white nettle
Nom allemand : Weiße Taubnessel
Nom italien : Falsa ortica bianca
Nom portugais : urtiga-branca
Nom espagnol : ortiga muerta, ortiga blanca

Famille

Lamiaceae (Lamiacées)

Constituants

– Glycosides monoterpéniques
– Tanins
– Mucilages
– Flavonoïdes

Parties utilisées

– Sommités fleuries

​Effets

– Astringent, expectorant.

Indications

Usage interne : 
– Troubles gynécologiques comme les pertes blanches ou pertes vaginales (leucorrhée) ainsi que les règles abondantes, troubles gastro-intestinaux comme la diarrhée, troubles urinaires.

Usage externe :
– Démangeaisons du cuir chevelu (en usage externe) comme en cas de pellicules.

Effets secondaires

Aucun connu.

Contre-indication

Aucune connue.

Interactions

Aucune connue.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Tisane de lamier blanc

Ortie (feuilles d'ortie) - Tisane d'ortie

– Décoction de lamier blanc (par ex. pour usage externe)

Lamier blanc - Plante Médicinale

Où pousse le lamier blanc ?

Le lamier blanc pousse surtout en Europe et en Asie.
Le lamier blanc atteint une hauteur comprise entre 20 et 80 cm. Il s’agit d’une plante vivace, c’est-à-dire qu’elle peut vivre plusieurs années.
En Europe, la floraison du lamier blanc a lieu en général  d’avril à novembre.

Quand récolter le lamier blanc ?

On récolte les sommités fleuries de lamier blanc en général en juin.
Il faudra éviter de confondre le lamier blanc avec l’ortie, une différence importante est que le lamier blanc a des fleurs blanches, ce n’est pas le cas de l’ortie. Aussi, le lamier blanc n’a pas de poils urticants comme c’est le cas de l’ortie.
De plus, le lamier blanc pousse souvent à l’ombre de l’ortie.

Publicité
​Remarques

Lamier blanc - en cas de troubles gynécologiques– Le lamier blanc est l’une des rares plantes médicinales (avec le chêne) utilisée pour soigner des pertes blanches ou pertes vaginales. Demandez conseil à votre pharmacien pour la posologie ainsi que la forme galénique la plus appropriée pour cette indication.
– Il existe d’autres espèces de lamier que le lamier blanc (Lamium album). Ces espèces prennent souvent une autre couleur que le blanc comme : lamier pourpre (Lamium pupureum), lamier jaune (Lamium galeobdolon), lamier tacheté (Lamium maculatum) ou encore le lamier amplexicaule (Lamium amplexicaule). Ces différentes espèces de lamier ont souvent un goût différent et ces plantes peuvent être consommées sous forme de légume.

Crédits photos : Creapharma.ch, Fotolia.com

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 18.10.2017