Diéthyltoluamide (DEET)





Publicité

Le diéthyltoluamide (DEET) associé à d’autres molécules comme des alcools forment un excellent répulsif en déposant un film sur la peau empêchant l’adhérence des insectes comme les moustiques ainsi que les arachnides. Le DEET est particulièrement efficace contre les moustiques. Contre les guêpes et abeilles, le DEET est très peu efficace. Le DEET est l’un des répulsifs les plus efficaces et une référence dans la prévention de maladies infectieuses tropicales (gold standard).

Noms de la molécule :
Diéthyltoluamide (DEET), N,N-diethyl-3-methylbenzamide.

Molécule (formule chimique) : C12H17NO

Durée efficacité et concentration :
La durée d’action du DEET dépend de la concentration de la formulation et peut aller jusqu’à 8 heures contre les moustiques (jusqu’à 12 heures selon le fabricant) et 2 à 4 heures contre les tiques1. L’effet maximal d’une préparation comme un spray à base de DEET contre les piqûres d’insectes est atteint avec une concentration de 50% de DEET, mais souvent une concentration de 10% à 30% est suffisante2.

Effets :
Son effet n’est pas encore totalement compris. On estime toutefois que son effet repose sur un blocage des récepteurs dans les arthropodes.

Indications :
– Prévention des piqûres d’insectes (en général)
– Prévention des piqûres de moustique
Prévention des piqûres de tiques (le DEET dans la prévention des tiques n’est pas confirmée scientifiquement en 2020)
– Prévention de la malaria (paludisme)
– Prévention de la fièvre jaune
– Prévention de la dengue
– Prévention de la fièvre du Nil occidental

Posologie :
Appliquez une ou plusieurs fois par jour notamment en spray dans la prévention de piqûres d’insectes. Appliquez une 2ème fois par 24 heures notamment lors de transpiration ou après une baignade.

Effets secondaires :
A haute concentration de DEET, les effets secondaires sur la peau peuvent être :
– Urticaire
– Éruptions cutanées
– Dermatite de contact
– Nécroses

En cas d’ingestion de DEET par erreur ou d’application sur une très grande surface de DEET, effets secondaires possibles :
– Encéphalite toxique (risque possible de mort, symptômes possibles de l’encéphalite toxique : crises d’épilepsie, psychose, coma ou d’autres symptômes neurologiques).
– Complications cardiovasculaires (hypotension, bradycardie)

Contre–indications :
Le DEET ne doit pas être appliqué au niveau des yeux, muqueuses et sur des plaies. Le DEET est contre–indiqué chez les enfants de moins de 2 mois (en tout cas en Suisse, lire ci–dessous pour plus d’informations).

Interactions :
Il n’existe pas d’interactions, selon nos informations.

Utilisation chez les enfants
Attention, chez les petits enfants (moins de 2 ans) ces sprays sont contre-indiqués, car leur peau est beaucoup plus fine et un risque d’effets secondaires peut survenir. Pour les enfants en bas âge, privilégiez d’autres techniques : bien habiller l’enfant, utiliser une moustiquaire. Cela dit, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) mentionnaient sur leur site Internet en juillet 2018 que les répulsifs étaient contre-indiqués chez les bébés de moins de 2 mois et pas de moins de 2 ans, il existe donc des différences entre régions ou pays. Demandez conseil à votre pharmacien et lisez la notice d’emballage. En 2014, l’EPA (Environmental Protection Agency) américaine estimait que le DEET ne posait pas de risques pour la santé humaine ou l’environnement.

Utilisation pendant la grossesse
Selon le livre suisse en allemand de référence “100 wichtige Medikamente” – Infomed publié en 2020 le DEET peut être utilisé en usage externe (ex. spray) pendant la grossesse. Aucun risque pour l’enfant à naître n’a été constaté.

Remarques :
– Le diéthyltoluamide (DEET) a été autorisé par la FDA américaine en 1946.

– Les sprays anti-moustiques contenant du DEET diminuent l’efficacité des crèmes solaires, raison pour laquelle il est conseillé d’appliquer d’abord la crème solaire et d’attendre 15 à 30 minutes avant d’appliquer le spray anti-moustique.

– Comme le DEET attaque les plastiques, il est conseillé de ne pas en appliquer sur des téléphones portables ou montres. Par contre, les tissus (ex. nylon, laine, coton) ne sont pas modifiés ou détruits par le DEET.

Etude scientifique sur le DEET, comparaison avec la citronnelle 
Le produit le plus efficace pour prévenir les piqûres d’insectes et notamment les piqûres de moustique est le DEET (diéthyltoluamide), selon une étude américaine. Même si l’étude date de plusieurs années, publiée en 2002 dans le New England Journal of Medicine (DOI : 10.1056/NEJMoa011699), elle reste toujours actuelle selon le Prof. Stephen Gluckmann de l’Université de Pennsylvanie. Pour le professeur américain et spécialiste des maladies infectieuses qui a été interrogé en juillet 2018 par le Wall Street Journal (WSJ), il s’agit de l’étude comparative la plus complète. Dans cette étude, des volontaires ont appliqué sur la peau de leur bras 16 produits vendus comme produits anti-moustiques. Puis ils ont mis leur bras dans une cage remplie de moustiques. Le meilleur produit était celui qui contenait 24% de DEET, protégeant les volontaires pendant 301 minutes. Par comparaison, le meilleur produit contenant un produit naturel, l’huile essentielle de citronnelle, protégeait les volontaires pendant 20 minutes.
Dans l’interview accordée au WSJ en juillet 2018, le Prof. Gluckmann relève encore un point intéressant sur la sécurité d’utiliser le DEET, selon lui il n’y a eu aucune étude crédible publiée jusqu’à ce jour qui a montré un effet secondaire du DEET autre qu’une réaction allergique.

Autres répulsifs que le DEET
Selon les autorités européennes, il existe 3 autres substances que le DEET agissant comme répulsifs cutanés pour éloigner les moustiques de façon efficace. Il s’agit de l’icaridine (picaridine aux Etats-Unis ou KBR 3023), de l’EBAAP (éthyl-butyl-acétyl-amino-propionate ou IR3535) et du citriodiol (PMDRBO, obtenu à partir de l’Eucalyptus citriodora, appelée aussi aux Etats-Unis para-menthane-diol ou PMD ou encore oil of lemon eucalyptus).
On estime que ces 4 répulsifs (avec le DEET) font effet pendant une durée comprise entre 2 et 5 heures après l’application, avec des variations en fonction de la concentration du produit actif et de la température extérieure. Aux Etats-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) mentionnent sur leur site Internet une 5ème molécule, le 2-undecanone, comme répulsif efficace.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020), Centers for Disease Control and Prevention (CDC), The Wall Street Journal.

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien suisse)

Dernière mise à jour : 
22.08.2020

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Pharmawiki.ch, site consulté le 28.06.2020
  2. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020),

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 22.08.2020