Publicité

Tamoxifène

Le tamoxifène est un médicament surtout utilisé contre le cancer du sein. Il s’agit d’un modulateur sélectif des récepteurs des œstrogènes.

Publicité

Noms de la molécule :
Tamoxifène, tamoxifen (nom anglais), tamoxifenum (nom latin), citrate de tamoxifène (en médicament, vendu sous forme de ce sel)

Formule de la molécule :
C26H29NO

Temps de demi-vie
Le temps de demi-vie, en fait aussi et surtout des métabolites actifs, est de 5 à 7 jours. Les métabolites actifs jouent un rôle important, notamment l’endoxifène (transformé grâce au CYP2D6, voir ci-dessous). L’élimination est surtout extra-rénale.
Le tamoxifène est un promédicament (pro-drug) et un substrat des cytochromes CYP2C9, CYP2D6 et CYP3A4.

Effets :
La liaison du tamoxifène aux récepteurs aux œstrogènes (RO) mène à une inhibition de la division cellulaire. Le tamoxifène a aussi d’autres mécanismes anti-tumoraux.

Indications :
– Adjuvant lors de thérapie hormonale après une chirurgie lors de cancer du sein avec présence prouvée de récepteurs aux œstrogènes (RO). Chez les femmes avant la ménopause, le tamoxifène est le médicament de premier choix. Pour les femmes après la ménopause, il s’agit d’une alternative ou option (notamment si un inhibiteur de l’aromatase comme l’anastrozole ne peut pas être utilisé). En cas d’absence de RO, le médicament n’est pas efficace.
Remarque : lors d’une prise pendant 5 ans de tamoxifène, la mortalité générale contre placebo à long terme peut être diminuée d’environ 22%. Une prise de plus de 5 ans permet de diminuer encore plus le taux de mortalité général1.
– En prévention (prophylaxie) du cancer du sein chez des femmes à risque élevé. Cette indication existe dans certains pays, d’autres l’indication est off-label (hors indication de la notice d’emballage).
– Parfois indiqué, dans certains pays, contre l’ostéporose chez des femmes après la ménopause.

Effets secondaires :
Les effets secondaires les plus courants sont les bouffées de chaleur (effet très fréquent variant en intensité d’une femme à l’autre, pourrait concerner jusqu’à 2 tiers des femmes traitées par ce médicament à un moment donné de la thérapie2), la fatigue, l’épuisement, la rétention d’eau, les éruptions cutanées, les nausées et vomissements, les saignements, les thromboses veineuses et les pertes vaginales.
D’autres effets secondaires possibles sont : perte de cheveux, troubles visuels, troubles dans la formule sanguine, embolie pulmonaire.
Pour la liste complète des effets secondaires, veuillez lire la notice d’emballage.

Contre-indications :
Grossesse, allergie (hypersensibilité), enfants et adolescents.
Pour la liste complète des contre-indications, veuillez lire la notice d’emballage.

Interactions :
Le tamoxifène est un substrat de plusieurs cytochromes : CYP2C9, CYP2D6 et CYP3A4. Le tamoxifène peut mener à des interactions avec plusieurs antidépresseurs inhibant le CYP2D6, il s’en suit une diminution de l’efficacité du tamoxifène. Par conséquent, il faudrait éviter la prise de nombreux antidépresseurs avec le tamoxifène.
Le tamoxifène peut augmenter l’action des antagonistes de la vitamine K, probablement par inhibition du tamoxifène du cytochrome CYP2C9.
Grossesse, allergie (hypersensibilité), enfants et adolescents.
Pour la liste complète des interactions, veuillez lire la notice d’emballage.

Forme galénique :
En comprimé de 10 mg ou 20 mg de tamoxifène.

Posologie :
La posologie habituelle lors de cancer du sein (thérapie ou prévention) est de 20 mg par 24h. Dans certains cas la dose peut être augmentée à 40 mg par 24h, mais seulement après 4 semaines de traitement, si la dose de 20 mg n’est pas suffisante et lors de cancer du sein formant des métastases.
Les comprimés sont pris une fois par jour au même moment de la journée et indépendamment des repas.

Remarques :
– En Suisse, le tamoxifène (nom de marque Nolvadex®, il existe désormais des génériques) a été mis sur le marché pour la première fois en 1976. 
– Chez des femmes qui ont une réduction de l’activité du cytochrome CYP2D6 (lire aussi ci-dessus) – on parle de “slow metabolizers” – la concentration du métabolite actif endoxifène est plus faible. Il s’en suit logiquement une efficacité moindre. Dans ce cas des alternatives (lire ci-dessous) devront être considérées par le médecin.

Alternatives :
– Des inhibiteurs de l’aromatase (ex. l’anastrozole) peuvent être une alternative efficace comme adjuvant lors de thérapie hormonale après une chirurgie lors de cancer du sein avec présence prouvée de récepteurs aux œstrogènes (RO), mais à la différence du tamoxifène, les inhibiteurs de l’aromatase ne sont pas indiqués chez les femmes avant la ménopause.
– Lors d’un cancer du sein en phase avancée, le fulvestrant (un antagoniste des RO) ou le palbociclib peuvent être pris en considération.

Doping
Le tamoxifène (tout comme l’anastrozole) peut être utilisé à mauvais escient comme agent dopant. Il est actuellement interdit pendant et en dehors des compétitions sportives3.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch.
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
03.11.2020

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020)
  2. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020)
  3. Pharmawiki.ch, site accédé le 7 septembre 2020, le lien marchaint à cette date
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 03.11.2020

Publicité