Cataracte

Résumé sur la cataracte

cataracte introductionLa cataracte, la dégénérescence maculaire et le glaucome sont les 3 principales affections de l’œil, survenant avec le vieillissement et pouvant provoquer la cécité.
La cataracte est décrite depuis l’Antiquité déjà. La vision floue due à la cataracte fait penser à la vision que l’aurait si l’on regardait à travers une chute d’eau- «cataracte» signifiant en latin «chute d’eau».

La cataracte touche le cristallin. Tout comme une lentille optique, le cristallin permet l’adaptation de la vision, une mise au point de l’image en changeant de forme (allongement, contraction). C’est exactement le même principe physique utilisé dans les appareils photographiques ou les télescopes, par exemple.


Avec le vieillissement, le cristallin, d’abord transparent, s’opacifie et la vision se trouble. C’est une maladie dégénérative, mais progressive – c’est la cataracte sénile (due à l’âge). D’autres causes de cataracte existent, comme la cataracte traumatique (due à un accident) ou encore la cataracte secondaire (due à la prise de certains médicaments).

cataracte résumé shema

Bien que le mécanisme de vieillissement du cristallin, entraînant la cataracte ne soit pas bien connu, il semblerait que cela soit dû à l’attaque de radicaux libres. Pour contrer cela, une alimentation riche en antioxydants serait bienvenue, raison pour laquelle, il est conseillé de consommer des fruits et légumes régulièrement.

Le traitement principal de la cataracte est la chirurgie.

Définition

La cataracte vient du latin «cataracta» signifiant «chute d’eau». La cataracte est une affection de l’œil, caractérisée par une vision de plus en plus trouble, comme si l’on regardait à travers une chute d’eau.

Il existe plusieurs types de cataracte, dépendant de la cause de la maladie: la cataracte sénile, la cataracte traumatique et la cataracte secondaire.

La cataracte sénile
– Majoritairement, la cataracte survient avec l’âge, par opacification, durcissement du cristallin. Le cristallin est une lentille placée derrière l’iris et faisant office de lentille optique, utilisée dans la mise au point de l’image, en changeant de forme. Avec le vieillissement, le cristallin est moins souple. Ne pouvant plus changer aussi facilement sa forme, sa fonction de lentille optique est alors altérée, la vision est ainsi troublée. Le mécanisme de vieillissement du cristallin n’est pas encore bien connu, mais il semblerait que cela soit dû à des attaques de radicaux libres, représentant un vieillissement normal du corps humain. Cela est progressif. La cataracte sénile devient gênante après l’âge de 70 ans, en général.
– Il existe des formes de cataracte juvénile, mais cela est plutôt rare. Des enfants peuvent naître avec la cataracte, mais cela est plutôt une cataracte secondaire à des maladies contractées durant la grossesse, comme la rubéole, la syphilis, l’herpès génital ou la toxoplasmose. Notons encore un facteur génétique de la cataracte. Cette dernière peut en effet apparaître chez les enfants trisomiques.

La cataracte traumatique
La cataracte traumatique apparaît plus fréquemment chez les personnes dont l’œil a été affecté par un traumatisme, blessé, au point où le cristallin a été touché. C’est le cas notamment des chirurgies à l’œil, des blessures à l’œil, des coups à l’œil, des brûlures physiques ou chimiques, par exemple.

La cataracte secondaire
La cataracte secondaire est provoquée par l’utilisation de certains médicaments comme la cortisone. Elle peut être également secondaire à des maladies, comme un diabète mal contrôlé, la myopie, le glaucome, un décollement de la rétine ou une uvéite.

Epidémiologie

– Dans le monde, environ 20 millions de personnes sont touchées par la cataracte (estimation  de l’OMS en 2010).

– En France, on estime à 600’000 le nombre d’opérations de la cataracte par an. Ce trouble affecte plus de 20% de la population de plus de 65 ans.

– Aux Etats-Unis, environ 4 millions d’Américains ont subi une opération de la cataracte en 2017, selon le média de référence CBSNews.

– Environ 1 nouveau-né sur 250 souffre de cataracte congénitale.

– Les femmes sont plus touchées par la cataracte, selon l’institution américaine National Eye Institute.  Il est possible que la diminution du taux d’oestrogène à la ménopause soit en partie responsable pour l’augmentation du risque de cataracte chez la femme.

Causes 

Il existe plusieurs causes à l’apparition de la cataracte: la vieillesse, les maladies, les médicaments et les traumatismes.

La vieillesse
– La cataracte est majoritairement due à la vieillesse – elle est appelée cataracte sénile. Avec le vieillissement, le cristallin se durcit, s’opacifie.
– Manquant de souplesse, le cristallin n’arrive plus à jouer son rôle de lentille optique en se déformant, afin de «faire la mise au point» de l’image perçue.
En effet, le cristallin est une petite lentille transparente, souple, transmettant les rayons lumineux au fond de l’œil où l’information lumineuse est transformée en influx nerveux, puis transmise au cerveau par le nerf optique. Cet influx nerveux est «décodé» par le cerveau et donne l’image. Avec le durcissement et l’opacification du cristallin, l’image perçue, devient année après année de plus en plus floue, jusqu’à provoquer la cécité si la cataracte n’est pas soignée.
Le mécanisme rendant le cristallin plus dur et opaque n’est pas encore bien connu. Il semblerait qu’avec l’action de radicaux libres, présents dans le vieillissement du corps humain, les protéines du cristallin sont modifiées. Ces mêmes protéines sont également modifiées lorsque l’œil est exposé à la lumière UV, notamment les UVB.

Les maladies
– Les maladies pouvant causer la cataracte sont le diabète, lorsque ce dernier est mal contrôlé, des affections de l’œil comme l’uvéite, la myopie, le glaucome, un décollement de la rétine.
Certaines maladies contractées durant la grossesse par une femme enceinte et transmise au fœtus peuvent également provoquer une cataracte chez le nouveau-né. Ces maladies sont la toxoplasmose, la rubéole, la syphilis et l’herpès génital.
La cataracte peut aussi avoir une origine congénitale, provoquant la survenue d’une cataracte chez le jeune enfant. C’est le cas notamment de la trisomie 21.

Les médicaments
Les médicaments pouvant entraîner la survenue d’une cataracte sont les corticoïdes pris à long terme par voie orale ou par voie cutanée (pommade, crème). Tout dépend de la quantité absorbée.

Les traumatismes
Tout traumatisme touchant l’œil et le cristallin peut rendre le risque de survenue de cataracte plus grand. Ainsi, les blessures, coupures, coups à l’œil peuvent entraîner la cataracte. D’autres traumatismes comme les brûlures chimiques ou physiques peuvent également être la cause d’apparition d’une cataracte.

Personnes à risque

La cataracte est majoritairement une maladie due à l’âge, à un vieillissement naturel du cristallin. Ainsi, toutes les personnes sont à risque de cataracte. La cataracte débute en général chez les personnes dès l’âge de 65 ans. Comme c’est une maladie progressive, évoluant lentement, la vision n’est pas encore troublée, car le cristallin n’est pas entièrement opaque. Ce n’est que vers l’âge de 75 ans que les personnes se sentiront réellement gênée par la cataracte, que la vision est troublée.

Même si le vieillissement est le facteur principal du risque de survenue d’une cataracte, il existe des facteurs aggravant. En effet, des maladies comme le diabète, le glaucome, l’uvéite peuvent rendre le risque de cataracte plus grand. Des médicaments comme la cortisone augmentent également la survenue de cataracte. L’exposition aux UV, notamment les UVB solaires rend plus grand le risque de cataracte. Ainsi, les personnes habitant vers la ligne équatoriale sont plus exposées au risque de cataracte. Enfin, toutes les personnes ayant eu des chocs, des traumatismes à l’œil sont plus à même de développer rapidement des cataractes.

Chez les enfants, le risque de cataracte est nettement plus faible. Mais il existe et ce risque est augmenté chez les enfants trisomiques, ainsi que chez les bébés dont la mère a contracté des maladies telles que la rubéole, la syphilis, l’herpès génital ou la toxoplasmose lors de la grossesse.


Comme on l’a vu sous Epidémiologie ci-dessus, les femmes sont plus touchées que les hommes par la cataracte.

Symptômes

La cataracte est une maladie indolore, mais qui peut, avec le temps devenir très incommodante. En premier lieu, la cataracte provoque une baisse de l’acuité visuelle, pouvant entraîner par la suite, la perte de la vision. Au début de la cataracte, aucun symptôme n’est décelable par le malade, puis, avec le temps, la vision se trouble et à la longue, survient la cécité.

cataracte résumé shema

Les symptômes suivants sont caractéristiques de la cataracte :

– Sensation d’un voile devant les yeux, sensation de regarder à travers une chute d’eau, à travers un voile.

– Vision troublée, embrouillée.

– Vision doublée (dans un oeil notamment).

– Vision obscurcie (les rayons lumineux parviennent difficilement au nerf optique, le cristallin est déjà bien atteint).

– Conduite nocturne difficile ( à cause d’une vision nocturne plus difficile).

– Perception des couleurs amoindrie. Ces dernières sont fades, moins vives.

– Eblouissement, notamment en présence de lumière vive, photophobie (ce symptôme est déjà plus rare).

– Myopie accentuée plus rapidement, accélérée. Changement plus fréquent de lunettes, de lentilles. Ainsi, logiquement, pour les hypermétropes, leur vision est provisoirement améliorée, mais la cataracte se renforçant, leur vision commencera également à se troubler.

– La vision lointaine est la première à se troubler.

– La vision est plus trouble d’un côté que de l’autre. La cataracte touche souvent un œil plus que l’autre. Bien que bilatérale, la cataracte est plus prononcée sur un œil. C’est une affection asymétrique.

Remarque :
Les symptômes de la cataracte apparaissent de façon progressive, avec des symptômes légers au début puis toujours plus intenses avec le développement de la maladie.

Diagnostic

Vu que la cataracte est une maladie non douloureuse, il est rare que l’on aille consulter pour cela. Ainsi, la cataracte est plutôt détectée lors d’un examen routinier chez l’oculiste. Il serait important pour toute personne souffrant de baisse de l’acuité visuelle, d’aller consulter son oculiste, afin de détecter rapidement la maladie. La cataracte n’est pas réversible, mais elle peut être traitée par des moyens sûrs.

L’oculiste suspectera une cataracte en identifiant les symptômes caractéristiques de la cataracte. C’est donc essentiellement un diagnostic clinique.


Dans une consultation ophtalmologique de routine, l’oculiste aura de plus, recours à une lampe à fente. C’est un microscope à l’aide duquel le médecin pourra éclairer l’œil et en inspecter chaque partie, afin de déceler les maladies des yeux. En ce qui concerne la cataracte, l’oculiste s’intéressera tout particulièrement au cristallin, en identifiant sa taille, sa forme et sa couleur (sa transparence, son reflet).

Afin de faire une analyse quantitative de la baisse de l’acuité visuelle, l’oculiste aura recours à des échelles de Monoyer et de Parinaud.

Remarquons qu’en cas de cataracte avancée, l’opacification du cristallin est visible à l’œil nu. En effet, la pupille n’a plus sa couleur noire, mais au contraire, elle semblera grise, voir blanchâtre. Lorsque le cristallin n’est pas encore totalement opacifié et donc blanchâtre, l’oculiste aura recours à des solutions oculaires pour dilater la pupille et voir l’aspect, l’atteinte du cristallin.

Complications

La cataracte est une maladie qui ne fait pas mal, par contre, en s’aggravant, la cataracte provoque une baisse significative de l’acuité visuelle. Cette baisse peut même entraîner la cécité, rendre aveugles les malades.

Bien qu’indolore, il est important de détecter et de traiter rapidement les cas de cataracte, car dans les pays en voie de développement, la cataracte serait responsable de plus d’un tiers des cas de cécité. Cela est notamment explicable par la malnutrition, l’exposition excessive aux rayons lumineux de type UVB. Sur les millions de personnes aveugles de par le monde, en traitant la cataracte, on pourrait prévenir plusieurs cas de cécité.

Les pays développés ne sont pas en reste. Les personnes âgées étant de plus en plus nombreuses, les cas de cataracte sont très fréquents. Les moyens médicaux étant plus accessibles, les malades sont plus rapidement soignés.

Etant donné que l’acuité visuelle baisse, sans parler de la cécité encore, la qualité de vie des malades s’en trouve bien atteinte. On peut penser aux activités quotidiennes toutes simples, comme la lecture, la conduite automobile.

Un signe caractéristique d’une cataracte avancée est la coloration de la pupille. En effet, cette dernière n’est plus noire. La pupille apparaîtra blanchâtre, voire grise. On arrive ainsi à voir, à l’œil nu, l’opacification du cristallin, qui transparent, devient blanc.

Traitements (chirurgie)

cataracte traitementIl n’existe aucun traitement médicamenteux contre la cataracte, que ce soit sous forme de gouttes oculaires ou de comprimés à avaler. Le seul traitement contre la cataracte est la chirurgie.
La chirurgie est pratiquée chez les patients dont la vision est si altérée qu’elle empêche un mode de vie normal: lecture, conduite automobile, etc. En effet, lorsque la cataracte n’est pas encore trop prononcée et que les activités quotidiennes peuvent encore être effectuées sans trop de difficultés, il existe des mesures simples pour améliorer la vue:

– L’ophtalmologue pourra prescrire des lunettes ou des lentilles de contact adéquates, à réadapter régulièrement.

– Préférer les verres à lunettes anti-reflets, à cause de l’éblouissement que peut occasionner la cataracte.

– Un éclairage adapté à la maison est nécessaire: la cataracte peut provoquer un obscurcissement de la vision.

cataracte carotte– Manger assez de légumes et de fruits, afin d’avoir suffisamment d’antioxydants et de contrer ainsi les radicaux libres responsables du vieillissement du cristallin. Par antioxydants, on entend la vitamine C, la vitamine E, le bétacarotène et la lutéine.

Chirurgie de la cataracte

Lorsque la cataracte est déjà très avancée, il ne reste plus comme solution que la chirurgie. Cette dernière consiste en l’extraction du noyau du cristallin sous anesthésie. Le chirurgien maintient en place l’enveloppe du cristallin (appelée capsule), enlève le noyau pulvérisé par ultrasons (plus facile à retirer) et le remplace par une lentille qui fonctionnera à la place du cristallin vieilli et opaque.

Il existe deux sortes de lentilles. Les lentilles rigides et les lentilles souples. Les lentilles rigides obligent à pratiquer une excision de la cornée plus grande (5,5 mm). Ces lentilles sont utilisées depuis longtemps. Les lentilles souples, en revanche, permettent une excision beaucoup plus fine, car la lentille est pliée, puis introduite dans l’enveloppe du cristallin. Le type de lentille utilisé est fonction du patient et de ses antécédents. En effet, les lentilles permettent également de corriger la vue, si la personne est myope, hypermétrope, astigmate ou presbyte.

Cette opération est indolore et pratiquée très rapidement en général en anesthésie locale. Il n’y a pas besoin d’hospitalisation. Par contre, pour des raisons de sécurité, l’opération s’effectue sur chaque œil séparément. Le chirurgien commence par un œil et quelques semaines plus tard, opérera l’autre œil. La vision revient très rapidement, nette au bout de quelques jours voir quelques semaines (3 semaines en général). Le traitement chirurgical est bien connu et maîtrisé de nos jours.

La principale complication réside dans le fait, que l’enveloppe laissée en place, peut elle aussi s’épaissir et provoquer une cataracte. Cette dernière ne sera cependant jamais aussi forte que la première. De plus, une simple correction au laser permet de retrouver une bonne vision.

Pour certains patients qui souffrent d’autres problèmes des yeux, il n’est pas possible de remplacer le cristallin par une lentille artificielle. Après avoir retiré le cristallin, les patients devront notamment porter des lunettes spéciales ou des lentilles de contact.

Augmentation de l’espérance de vie chez les femmes après l’opération
Les femmes âgées opérées de la cataracte vivent plus longtemps que celles n’ayant pas été opérées et qui souffrent aussi de la maladie, selon une étude parue en 2017.  Dans le détail, cette étude qui a pris en compte plus de 74’000 femmes âgées de 65 ans ou plus souffrant de la cataracte a montré que cette opération ophtalmologique était associée à une diminution du risque de mortalité par toutes les causes de 60%.  Les chercheurs ignorent toutefois encore les causes exactes se cachant derrière cette espérance de vie supérieure. Une hypothèse est une amélioration de la qualité de vie de ces femmes, grâce à une meilleure vision, découlant de l’opération. Cette étude a été publiée online le 26 octobre 2017 dans le journal scientifique JAMA Ophthalmology (DOI : 10.1001/jamaophthalmol.2017.4512).

Bons conseils

– L’opération de la cataracte et le remplacement du cristallin par une lentille est un procédé fréquemment utilisé, bien connu et maîtrisé. Il est important que les personnes traitées se rendent compte que la guérison ne sera complète qu’au bout d’un mois en général. Il est donc déconseillé de conduire durant ce laps de temps.

– Des symptômes désagréables peuvent être ressentis, comme «une explosion de couleurs» suite à l’opération. Mais elle diminue avec le temps. Cette sensation est due au fait que le cerveau s’est adapté à une vision amoindrie lors de cataracte et amplifie les signaux. C’est une compensation du cerveau.


Une fois le cristallin remplacé, la vision redevient normale, mais les signaux sont encore amplifiés, d’où cette sensation désagréable de voir des couleurs très vives. Cela peut être même douloureux, parfois. Cette sensation va s’atténuer avec le temps et correspond au temps nécessaire à l’adaptation à la nouvelle lentille.

– Même si le noyau du cristallin a été remplacé par une lentille neuve, le chirurgien laisse la plupart du temps l’enveloppe (appelée aussi capsule) en place. Cette enveloppe, avec le temps pourra aussi s’opacifier, entraînant une deuxième cataracte. Cette dernière est cependant facile à traiter par laser.

– Bien que l’opération de la cataracte soit connue et bien maîtrisée, il est indispensable que le patient respecte l’application des différentes gouttes oculaires que son ophtalmologue lui aura prescrites avant et après l’opération. Cela facilitera non seulement l’opération en elle-même, mais de plus, évitera les infections suite à l’opération.

Prévention

– La cataracte est majoritairement la conséquence du vieillissement naturel du cristallin. Les modifications même du cristallin ne sont pas encore bien connues. Il semblerait pourtant que les protéines du cristallin soient modifiées par l’action de radicaux libres, ainsi que par le rayonnement UV, surtout les UVB. Ainsi, quelques mesures préventives peuvent aider à retarder le vieillissement du cristallin. Les mesures sont les suivantes:

– Consommation d’antioxydants: vitamine C, vitamine E, lutéine, bétacarotène. Ce sont des substances nutritionnelles importantes que l’on retrouve dans les fruits et les légumes.

– Eviter l’exposition aux UVB, protéger ses yeux par des lunettes de soleil avec indice de protection adéquate.

– La cataracte est une maladie «silencieuse» et indolore. Dès que les symptômes sont apparus, la maladie a en réalité débuté il y a plusieurs années déjà. Ainsi, il ne faut pas attendre que sa vision soit altérée pour commencer la prévention, ni d’avoir l’âge critique pour la cataracte (65-70 ans). Les mesures préventives sont à commencer le plus tôt possible.

– Un diabète mal contrôlé pouvant engendrer la cataracte, il est important de bien se traiter et de contrôler régulièrement l’évolution de son diabète.

– D’autres maladies peuvent faire augmenter le risque de survenue de la cataracte, comme les maladies contractées durant la grossesse (rubéole, herpès génital, syphilis, toxoplasmose). Il est donc essentiel que la femme enceinte soit bien suivie par son gynécologue et que ce dernier traite toutes ces maladies si elles surviennent durant la grossesse, afin que la mère ne contamine pas l’enfant en son sein.

– Des mesures préventives dans les lieux de travail sont importants afin d’éviter toute blessure physique ou chimique aux yeux. Il est donc important de porter des lunettes de protection suivant son lieu et son type de travail (exemple du chimiste).

Sources  et Références :
Mayo Clinic, CBSNews, JAMA Ophthalmology (DOI : 10.1001/jamaophthalmol.2017.4512).
Crédits photos : Fotolia.com

Comment traduit-on cataracte dans d’autres langues ?
  • Anglais : cataract
  • Allemand : Katarakt
  • Italien : cataratta
  • Portugais : catarata
  • Espagnol : catarata
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 09.01.2018