Mélilot

Résumé

Plante médicinale utilisée contre les troubles veineux (jambes lourdes), se présente souvent sous forme de gélule ou de tisane.

Publicité
Mélilot - Melilotus officinalis
Noms

Noms français : mélilot, mélilot officinal, “herbe aux mouches”
Nom scientifique : Melilotus officinalis (L.) Lam., 1779
Le terme Melilotus signifie  « Lotus à miel » (du grec meli, miel et lotus pour lotier)
Nom anglais : sweet clover
Nom allemand : Honigklee, echter Honigklee
Nom italien : meliloto

Famille

Fabaceae (Fabacées)

Constituants

– Coumarine (dans la plante en mélitoside, transformé par hydrolyse en coumarine)
– Flavonoïdes

Parties utilisées

– Feuilles et tiges

Effets

– Antiphlogistique, antioedémateux, diurétique, anticoagulant, somnifère (à cause de la coumarine)

Indications

Jambes lourdes, insuffisance veineuse, hémorroïdes, contusions, varices.
Indiqué parfois en cas de rhumatismes (en tisane ou compresse).
– Troubles du sommeil (effet somnifère à cause de la coumarine)

Effets secondaires

Rare : mal de tête.

Contre-indication

Aucune connue

Interactions

Demandez conseil à votre pharmacien

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Gélule de mélilot

Publicité

– Tisane de mélilot (infusion de mélilot)

– En compresse (comptez 50 g de plante séchée pour 500 ml d’eau, appliquez la compresse le plus chaud possible sur la zone douloureuse)

– En homéopathie

Mélilot - Plante Médicinale

Où pousse le mélilot ?

Le mélilot pousse en Europe et en Asie. On l’a trouve notamment sur les chemins. Il s’agit d’une plante bisannuelle. Elle peut atteindre une hauteur comprise entre 30 et 100 cm. La floraison a lieu en Europe de juin à octobre (certaines sources parlent de septembre). On peut la trouver jusqu’à 2000 m d’altitude dans les Alpes.
Les parties aériennes en entier sont cueillies en pleine floraison, comme le relève sans son livre paru en 2018 le spécialiste suisse Claude Roggen (voir référence ci-dessous).

Remarques

– Il s’agit d’une plante médicinale intéressante, à utiliser lors d’insuffisance veineuse chronique ou de jambes lourdes, de préférence sous forme de tisane ou en infusion veinotonique.

– Le mélilot est à l’origine de la découverte des anticoagulants (coumarine et de dérivés comme le dicoumarol).

Autre plante avec de la coumarine : aspérule odorante et fève tonka.

Mélilot - Melilotus officinalisMélilot

Sources & Références :
Les secrets du Druide 2 (de Claude Roggen), éditions bois carré 2018.

Rédaction du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Creapharma.ch, Fotolia.com/Adobe Stock

Dernière mise à jour du dossier : 
30.04.2019

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 30.04.2019