Quand la drogue frappe l’Amérique, plus de 64’000 morts par overdose sur 12 mois

Le prix très élevé d'un nouveau médicament choque une partie de l'AmériqueNEW YORKAux Etats-Unis les opioïdes sont désormais responsables pour la grande majorité des morts provoqués par la drogue. Le nombre de morts par overdose d’opioïdes aux Etats-Unis était d’un peu moins de 17’000 pendant l’année 1999 contre 52’000 en 2015 et 53’000 en 2016 (lire la période exacte ci-dessous), soit une augmentation en un peu moins de 20 ans de plus de 200%. Le sommet de l’état américain est concerné par cette véritable épidémie. Le 26 octobre 2017, le Président américain Donald Trump a affirmé : “Nous sommes en train de faire face à la plus grande crise de drogues de l’histoire des Etats-Unis”. Le nombre de morts à cause des opioïdes est supérieur au nombre de décès par armes à feu ou encore d’accidents de la route, si pris séparément. Comme le relève le Wall Street Journal du 27 octobre 2017, des mafias notamment mexicaines seraient impliquées dans le trafic d’opioïdes illégaux chimiques (ex. fentanyl), qui sont moins chers et sont plus faciles à produire que l’héroïne qui doit être extraite du pavot. Les opioïdes chimiques peuvent être préparés par synthèse relativement facilement. La production de ces opioïdes chimiques comme le fentanyl proviendrait principalement de Chine, mais Pékin a nié cette information. Les drogues synthétiques sont aussi coupées avec de l’héroïne et vendues sous forme de poudre ou gélules. Le jeudi 9 novembre 2017, le Ministère de la Justice américain basé à Washington D.C. a annoncé une interdiction de tous les médicaments contenant du fentanyl et ses dérivés. 


Opiacés, de quoi parle-t-on ?

Parmi les opiacés, on compte notamment le fentanyl et ses dérivés qui sont pour certains légaux (en tout cas jusqu’au 9 novembre 2017) et d’autres en majorité illégaux (représentent environ 20’100 morts en 2016, pour être précis selon The Wall Street Journal du 27 octobre 2017, la période prise en compte est de début février 2016 au 31 janvier 2017), l’héroïne qui est illégale (15’400 morts de février 2016 à janvier 2017), les opioïdes semi-synthétiques légaux comme l’oxycodone (14’400 morts de février 2016 à janvier 2017) et la méthadone (3’280 morts de février 2016 à janvier 2017). La cocaïne (10’600 morts de février 2016 à janvier 2017) et la méthamphétamine (7’660 morts de février 2016 à janvier 2017), deux drogues illégales, ne sont pas considérées comme des opioïdes. Notez que le nombre de morts mentionnés dans les 2 phrases précédentes représentent des données considérées encore comme provisoires provenant des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Elles pourraient s’avérer incomplètes selon les CDC. La morphine est aussi un opiacé.
Les blancs sont plus touchés que les noirs avec un taux de mortalité pour les blancs en 2015 de 21,1 morts pour 100’000 habitants et pour les noirs de 12,2 morts pour 100’000 habitants avec une moyenne pour toutes les ethnies américaines de 16,3 morts pour 100’000 habitants.

Le lien fentanyl et héroïne

Le fentanyl, vendu sur ordonnance aux Etats-Unis par exemple pour lutter contre certaines douleurs très fortes comme lors de cancer en phase terminale est particulièrement mortel car sa puissance est bien supérieure à l’héroïne (de 50 à 100 fois plus selon les CDC). C’est-à-dire qu’il peut être un excellent antidouleur mais être aussi très addictif en menant notamment à de l’euphorie. Il y a de nombreux cas de patients qui se sont faits prescrire du fentanyl pour une douleur puis par la suite sont devenus totalement dépendants et ont commencé à s’approvisionner sur le marché noir pour se procurer du fentanyl, de l’héroïne (pour compenser le manque) ou un mélange de ces 2 substances. Selon des officiels américains, comme le relève le Wall Street Journal, la plupart du fentanyl qui tue les Américains ne provient pas de médicaments prescrits par un médecin mais du marché noir.

Mise en perspective, plus de 100’000 morts par an

Le nombre total de morts par overdose aux Etats-Unis entre début février 2016 et fin janvier 2017 était de 64’070, en hausse comparé aux 52’898 morts une année avant.
Un autre chiffre intéressant venant du Brésil est que dans ce pays de 207 millions d’habitants considéré comme très violent, on compte en moyenne par année environ 55’000 homicides. De façon macabre, on peut dire que le grand pays du nord du continent américain est ravagé par les overdoses et le grand pays du sud par les homicides qui sont en très grande majorité liés également à la drogue (trafic de drogue).  On pourrait encore parler du Mexique qui est le 3ème pays le plus peuplé du continent et qui est aussi très touché par la violence de la drogue (des dizaines de milliers de morts par an) et on arrive clairement à plus de 100’000 morts par année sur tout le continent américain lié à la drogue (une partie légale mais surtout en grande partie illégale).

Et l’Europe ?

En Europe, le nombre d’opiacés prescrits par les médecins aux patients qui souffrent de douleur est beaucoup plus faible et souvent très bien régulé (ordonnances spéciales par exemple en Suisse). N’oublions pas que le marché américain est gigantesque pour l’industrie pharmaceutique globalisée (parfois appelée par les médias de Big Pharma) avec certains laboratoires qui font plus de 40% de leur chiffre d’affaires dans ce seul pays. La conséquence est un marché américain très compétitif laissant parfois la porte ouverte vers des irrégularités et méthodes douteuses de marketing (il y a des procès en cours actuellement) et qui autorisent aussi la publicité pour des médicaments vendus sur ordonnance au grand public. L’Europe a une juridiction beaucoup plus restrictive en matière de publicité pour les médicaments sur ordonnance (Rx), interdite selon nos informations dans presque tous les pays du continent.


Canada

La situation au Canada ressemble davantage à celle des Etats-Unis, par exemple en Colombie-Britannique (ouest du pays) le nombre de morts par overdose s’est élevé à plus de 1100 depuis janvier 2017 contre 607 morts en 2016.

Analyse, lien avec l’alcool 

Mais attention, la grande force des Etats-Unis est son excellence à produire de nombreuses statistiques fiables. Malheureusement dans beaucoup de pays du monde, parfois à cause de leur petite taille (ex. Suisse, Belgique, voire Canada), du manque de perfectionnisme ou de volonté politique (ex. en France on ne connaît pas de chiffres précis à ce sujet, selon nos informations) les statistiques manquent. Il est probable que cette consommation excessive d’opioïdes soit moins importante en Europe que de l’autre côté de l’Atlantique mais ce n’est pas pour autant qu’il n’existe pas de problème sur le Vieux Continent. Bref, la prochaine fois que votre médecin vous prescrira un médicament contre la douleur à base d’opioïdes comme la morphine ou ses dérivées, essayez si possible de trouver des alternatives. Malheureusement, selon nos informations, il n’est pas possible de savoir à l’avance si une personne va restée dépendante ou non aux opioïdes. Un peu comme l’alcool, on sait qu’environ 20% des personnes qui vont expérimenter l’alcool vont devenir alcooliques. Donald Trump dans un discours récent a par ailleurs parlé de son frère mort il y a de nombreuses années à un relativement jeune âge des suites de l’alcoolisme. Malgré toutes les critiques apportées à ce politicien (à tort ou à raison), il semble avoir sur cette problématique une certaine empathie envers les familles détruites par la drogue ou l’alcool.

Article mis à jour le 11 novembre 2017. Par Xavier Gruffat (Pharmacien Dipl. EPF Zurich – Dipl. MBA, propriétaire et fondateur de Creapharma.ch). Sources : CBS, The Wall Street Journal, CDC, The New York Times, NCHS, Folha de S.Paulo (statistiques sur nombre d’homicides au Brésil, population Brésil), ATS (agence de presse suisse). Correction du texte : Christine Gruffat.
Crédits photos : Fotolia.com

Avez-vous remarqué une faute, une remarque à faire, une critique ? Laissez votre message ci-dessous.

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 11.11.2017

Thèmes

Lire aussi :