Publicité

Nager pour perdre du ventre : c’est possible

La course à pied, le vélo, le saut à la corde ou le squash font partie des activités privilégiées lorsqu’il s’agit de perdre du poids ou du ventre. La natation figure bien évidemment dans la liste, mais reste à la traîne avec près de 680 kcal brûlé par heure. Pourtant, des études montrent qu’il est possible de perdre du ventre grâce à ce sport. Il serait même particulièrement indiqué pour mincir et tonifier le corps grâce à une forte mobilisation des bras, des jambes et des muscles du dos.

Plus d’efforts musculaires

Comme toutes les autres activités physiques, la natation permet de brûler les calories et favorise ainsi la perte de poids. Cependant, comparée à la course à pied ou à la marche, elle présente un avantage supplémentaire. En effet, le fait de devoir vous déplacer dans l’eau ajoute une résistance supplémentaire qui sollicite davantage vos muscles. Elle offre également une activité complète puisque c’est l’ensemble du corps qui est mobilisé, des épaules aux abdominaux en passant par les bras, la poitrine, le dos et les jambes.

Des résultats en seulement 12 semaines

Selon les chercheurs, pas besoin d’attendre longtemps pour récolter les premiers fruits de votre travail si vous persévérez dans cette activité. Une étude publiée en 2015 dans le Journal of Exercise Rehabilitation (DOI : 10.12965/jer.150242) a révèlé que des femmes d’âge moyen qui nageaient pendant 60 minutes, 3 fois par semaine, ont perdu une quantité importante de graisse corporelle en seulement 12 semaines. Elles ont également augmenté leur endurance, amélioré leur souplesse et même abaissé leur taux de cholestérol. Cette même étude montre que ces femmes ont perdu plus de graisse à la taille et aux hanches comparées à des femmes qui pratiquent la marche 3 fois par semaine.

Moins de risque de déchirure

Grâce à son faible impact sur les articulations, la natation, tout comme les autres activités réalisées dans l’eau, permet de faire des exercices cardiovasculaires tout en développant les muscles, et ce, en évitant l’usure et la déchirure pouvant être plus fréquent pour les activités au sol. Vous pouvez ainsi la pratiquer tous les jours sans risque de vous blesser d’autant plus que la pratique d’une activité aquatique apaise les douleurs liées à l’arthrite et à l’arthrose.

Nager pour perdre du ventre : c’est possible

Combien de calories peut-on perdre grâce à la natation ?

La natation permet de perdre en moyenne 680 à 800 kcal par heure selon l’intensité de l’entraînement. Si pour perdre 500 g, il faut brûler autour de 3500 calories, il est ainsi nécessaire de s’entraîner 3 à 4 fois par semaine. Le rythme peut cependant être plus modéré, à raison de 30 minutes par séance, soit environ 250 à 300 calories brûlées. Vous perdrez moins de kilos en un mois, mais les résultats restent les mêmes.

Concrètement 

Pratiquer 2 x 45 minutes de natation (à 3 ou 4 jours d’intervalle) est un bon moyen pour perdre du poids de façon durable, si possible prenez des cours en groupe avec un professeur d’éducation physique afin de maintenir la motivation. Il est difficile de nager seul de façon régulière (ex. 2 fois par semaine) en suivant son propre programme.

Certaines différences

Il faut cependant faire attention à ne pas généraliser, une étude publiée en septembre 2018 dans le American Journal of Physiology (10.1152/ajpregu.00071.2018) montre que la perte de poids dépend de la réaction de chaque organisme. Il existe des personnes qui perdent plus facilement du poids par rapport à d’autres, même en réalisant les mêmes activités à un même rythme et durée. L’idéal est de demander conseil à un coach si vous souhaitez perdre du ventre avec la natation afin qu’il vous oriente sur les efforts progressifs à mettre en œuvre. Il faut aussi savoir qu’ avec un programme de natation intense une partie de la graisse perdue peut être transformée en muscle, avec pour conséquence une diminution peu marquée du poids.

Lire aussi : Comment perdre de la graisse au ventre ?

Le 29 mars 2019. Par la rédaction de Creapharma.ch. Crédits photos : © 2019 Pixabay. Sources études (lire dans l’article).

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 29.03.2019