Vitamine D : les vitamines D2 et D3 n’ont pas la même valeur nutritionnelle

LONDRESLes autorités sanitaires mondiales devraient repenser les directives officielles concernant la vitamine D suite à la publication d’une étude importante de l’Université de Surrey, qui dissipe le mythe selon lequel la vitamine D2 et D3 ont la même valeur nutritionnelle. La vitamine D peut provenir de plusieurs sources comme le soleil, l’alimentation y compris les aliments enrichis et les compléments alimentaires.


vitamine D comment obtenir

Etude

Dans la première étude de ce type, en utilisant de faibles doses de vitamine D enrichis dans les aliments, des chercheurs de l’Université de Surrey au Royaume-Uni ont étudié laquelle des 2 formes de vitamine D, la D2 ou la D3, était plus efficace pour augmenter le niveau de ce nutriment vital dans le corps. La vitamine D3 (cholécalciférol) est d’origine animale et la vitamine D2 (ergostérol) d’origine végétale.

vitamine D synthèse

5 groupes

Les chercheurs ont examiné le niveau ou taux de vitamine D de 335 femmes d’Asie du sud et d’Européennes blanches pendant 2 périodes hivernales à la suite, une période de l’année pendant laquelle ce nutriment est connu pour manquer dans le corps. Les femmes ont été séparées en 5 groupes, chaque groupe recevait soit un placebo, un jus contenant de la vitamine D2 ou D3 ou un biscuit avec de la vitamine D2 ou D3.

Les scientifiques anglais ont découvert que la vitamine D3, celle d’origine animale, était 2 fois plus efficace pour augmenter le niveau de cette vitamine dans le corps en comparaison avec la vitamine D2. Le taux de vitamine D chez les femmes qui ont reçu de la vitamine D3 sous forme de jus ou de biscuit a augmenté respectivement de 75% et 74%. Chez celles qui ont reçu de la vitamine D2, l’augmentation du niveau de vitamine D dans le corps était de 33% (jus) et 34% (biscuits) à la fin des 12 semaines de l’étude.

Les chercheurs ont pu également constater que les biscuits et jus avaient la même efficacité pour augmenter le niveau de vitamine D dans le corps.

Chez les participantes qui ont reçu le placebo le niveau de vitamine D a diminué de 25% pendant la durée de l’étude.


Problèmes avec les recommandations actuelles

Les recommandations concernant la vitamine D données notamment par les autorités gouvernementales, incluant par exemple le National Institute of Health américain, relèvent que les 2 formes de vitamine D sont équivalentes et peuvent être utilisées pour mener au même effet.

vitamine K - osteoporoseLes derniers chiffres de l’institution Public Health England ont révélé que plus d’une personne sur 5 au Royaume-Uni ont de faibles niveaux de vitamine D. L’institution anglaise recommande de consommer 400 UI par jour (10 µg/j) de vitamine D pendant toute l’année chez toutes les personnes âgées de 4 ans et plus. La consommation quotidienne de produits contenant de la vitamine D3 et non de la vitamine D2 peut aider la population à atteindre cet objectif de 400 UI par jour. Un niveau correct de vitamine D dans le corps permet notamment de lutter contre l’ostéoporose. Cette maladie peut notamment mener à des fractures comme celles de la hanche chez les personnes âgées.

Ces résultats n’ont pas seulement des conséquences pour le secteur de la santé mais aussi pour la vente de détails (alimentation). Ces dernières années plusieurs détaillants ont rajouté de la vitamine D2 à leurs produits en pensant que cela aidera les consommateurs à obtenir la quantité quotidienne de vitamine D. Toutefois, cette étude a montré que la vitamine D3 était la plus efficace pour augmenter le niveau de vitamine D dans le corps.

Le manque de soleil anglais

Dr Laura Tripkovic de l’Université de Surrey qui a mené cette recherche explique : « L’importance de la vitamine D dans le corps ne doit pas être sous-estimé, mais en vivant au Royaume-Uni il est très difficile d’avoir une quantité suffisante de cette vitamine de la source naturelles qu’est le soleil, c’est pourquoi nous savons que certains aliments enrichis doivent être consommés. »

Certains aliments à privilégier

La chercheuse anglaise poursuit : « Néanmoins, nos résultats montrent que la vitamine D3 est 2 fois plus efficace que la vitamine D2 pour augmenter le niveau de vitamine D dans le corps, ce qui remet en question les connaissances que l’on a de ces 2 formes de vitamines. Les personnes qui consomment de la vitamine D3 à travers les poissons, les œufs ou d’autres compléments alimentaires contenant de la vitamine D3 ont 2 fois plus de chance d’augmenter leur taux de vitamine D que deux consommant de la vitamine D2 qu’on trouve notamment dans les champignons, dans du pain enrichi en vitamine D2 ou dans des compléments alimentaires à base de vitamine D2, améliorant leur santé à long terme. »

Cette étude devrait aider les consommateurs et patients à mieux choisir les aliments et complément alimentaires riches en vitamine D2 ou D3.

Cette étude a été publiée le 28 mars 2017 dans le journal scientifique Proceedings of the Nutrition Society mais le communiqué de presse incitant à changer les recommandations gouvernementales sur la vitamine D pour privilégier la vitamine D3 date de juillet 2017.

Le 7 juillet 2017. Par Xavier Gruffat (Pharmacien). Source : communiqué de presse en anglais. Crédits photos : Creapharma.ch (infographies) et Fotolia.com

En savoir plus sur la vitamine D, participez aussi à notre quiz

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 07.07.2017

Thèmes

Lire aussi :