Publicité

Otite du baigneur

Dernière mise à jour : 19.02.2024
Révision médicale : Xavier Gruffat, pharmacien

Publicité

Définition

L’otite du baigneur est une otite externe. Il s’agit d’une inflammation du conduit auditif externe, c’est-à-dire du passage entre le pavillon de l’oreille et le tympan (oreille interne). L’otite du baigneur peut être une infection bactérienne ou une infection fongique1. L’otite du baigneur n’est pas une affection grave, mais il s’agit d’une infection qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner des problèmes médicaux graves.

Définiton de l'otite externe

Autres noms
L’otite du baigneur est également appelée otite du plongeur ou otite du nageur (en anglais : swimmer’s ear).

Lire aussi notre dossier complet sur l’otite, qui mentionne d’autres causes de l’otite externe que la baignade

Causes

L’otite du baigneur est provoquée surtout par des bactéries2 mais aussi des virus et des champignons microscopiques présents dans l’eau (ex. eau de mer, piscine). Les bactéries provoquant une otite du baigneur sont la plupart du temps P. aeruginosa et S. aureus.

Favorisation de l’entrée bactérienne :
L’entrée des bactéries et autre agents infectieux est souvent due à une augmentation de la porosité de la peau entourant le conduit auditif externe. Cette porosité élevée est en partie provoquée par une diminution de la couche de cérumen sur le conduit auditif externe. Des éraflures ou des abrasions dans le conduit auditif augmentent le risque de développer une otite externe. Mettre les doigts, des cotons-tiges ou d’autres objets dans les oreilles, comme des écouteurs ou des appareils auditifs, peut également entraîner cette infection en endommageant la fine couche de peau qui tapisse le conduit auditif.

Personnes touchées :
– L’otite du nageur peut toucher des personnes de tout âge. En plus des nageurs elle peut affecter ceux qui ne passent pas de temps dans l’eau puisqu’elle se produit à cause de bactéries qui envahissent la peau à l’intérieur du canal auditif. L’excès d’humidité dans l’oreille dû à une forte transpiration ou à un temps humide prolongé peut également être à l’origine de cette forme d’otite.
– De plus, les affections cutanées comme le psoriasis ou l’eczéma augmentent le risque d’otite du baigneur.

Symptômes

Les symptômes de l’otite du baigneur sont notamment :
– Une douleur vive au niveau de l’oreille externe. La personne touchée peut avoir mal à l’oreille ou ressentir une douleur à l’oreille lorsqu’on tire sur l’oreille (au niveau du pavillon). La douleur s’aggrave souvent si l’infection sous-jacente n’est pas traitée. Parfois, la douleur peut s’étendre de l’oreille au côté du visage ;
– Une douleur augmentée par la mastication ;
– Une oreille bouchée (avec l’impression que quelque chose se trouve dans l’oreille ou qu’elle est pleine) : 
– Des démangeaisons dans le conduit auditif externe ou à l’intérieur de l’oreille en général ;
– Une légère rougeur à l’intérieur de l’oreille ;
– Un gonflement de l’oreille externe ;
– Un écoulement de liquide clair et inodore. Il peut s’agir de pus malodorant ou de pus jaune ou jaune/vert qui suinte dans l’oreille ;
– Une perte temporaire d’audition ou diminution de l’audition ;
– Une légère fièvre ;
– Des gonflements des ganglions lymphatiques autour de l’oreille ou dans la partie supérieure du cou.

Diagnostic

Un médecin ou autre professionnel de la santé examine les oreilles pour vérifier qu’elles ne présentent pas de rougeur, de gonflement ou d’autres signes de lésions. L’objectif est notamment d’évaluer l’état du tympan par une otoscopie. Si les oreilles ont des écoulements, le professionnel de la santé peut prélever un échantillon de l’écoulement pour déterminer la cause de l’infection. Il faut savoir que les infections bactériennes et les infections fongiques nécessitent un traitement différent.

Traitements (médicaments)

Le médecin ou autre professionnel de la santé prescrira en général des gouttes antibiotiques ainsi que parfois des gouttes corticoïdes avec des propriétés anti-inflammatoires. Si l’otite du baigneur n’est pas provoquée par des bactéries, des gouttes spécifiques à l’infection peuvent être utilisées (ex. antifongiques). Parmi les antibiotiques, une molécule souvent utilisée en usage externe est le sulfate de polymyxine B (ex. en Suisse dans Panotile, à base aussi d’autres molécules comme la néomycine – un autre antibiotique, la fludrocortisone et la lidocaïne). Des antibiotiques en prise orale sont aussi parfois prescrits comme la clarithromycine.
Le médecin ORL, spécialiste de l’otite, peut aussi nettoyer les oreilles et notamment le conduit auditif externe. 

Publicité

Douleur générale :
Pour calmer la douleur provoquée par l’otite du baigneur, il est possible de prendre des anti-douleurs en usage interne (ex. comprimé) comme le paracétamol surtout en cas de fièvre. Certaines sources conseillent d’éviter les AINS comme l’ibuprofène lors d’otite externe, car ces médicaments peuvent masquer une infection plus sérieuse et empêcher un bon diagnostic. Mais en Suisse, une habitude est de prescrire pour les adultes des comprimés de 600 mg d’ibuprofène 3 fois par jour pendant la durée de l’otite externe (otite du baigneur) pour lutter contre la douleur3.
En Suisse Audispray Dolo, en gouttes auriculaires, peut agir contre les douleurs au niveau du conduit. Audispray Dolo contient de la glycérine, qui permet d’absorber l’eau retenue dans les tissus enflés et diminue ainsi la douleur4, et de la lidocaïne (un anesthésique).

Importance du traitement
L’otite du baigneur n’est généralement pas grave si elle est traitée rapidement, mais des complications peuvent survenir (progression de l’infection). En l’absence de traitement, l’otite du baigneur peut affecter l’audition, voire provoquer une perte auditive. La plupart du temps, le traitement résout les problèmes d’audition causés par l’otite du baigneur5

Durée du traitement
La plupart des personnes souffrant d’une otite du baigneur légère se sentent mieux dans les 7 à 10 jours suivant le début du traitement. Lors d’otite du baigneur grave, il faudra plus de temps pour que les médicaments éliminent l’infection.

Prévention
Instillez des gouttes auriculaires acides (en vente en pharmacie), elles peuvent limiter le nombre d’otite du baigneur. En Suisse Audispray Dry, un spray auriculaire à base de plusieurs substances (éthanol, acide borique et glycérine), peut aider à prévenir les otites au niveau du conduit auditif externe. La glycérine permet notamment de protéger la peau.
Découvrez aussi un remède naturel à base de vinaigre

Traitements naturels

Huile d’olive :
Instillez quelques gouttes d’huile d’olive (la même qu’utilisée en cuisine). D’un point de vue pratique vous pouvez tremper un coton-tige dans un peu d’huile d’olive tiède ou à température ambiante, puis faites couler l’huile dans l’oreille. L’huile d’olive permet de ramollir le cérumen, ce qui peut aussi améliorer l’audition.

Vinaigre :
Découvrez un remède naturel à base de vinaigre, qui agit en prévention des otites du baigneur.

Bons conseils & Prévention

Séchez vos oreilles. Pour sécher vos oreilles après une baignade, utilisez une serviette (linge) sèche. On sait que les bactéries à l’origine de l’otite du baigneur prolifèrent souvent dans des serviettes humides.

– Si possible séchez vos oreilles au sèche-cheveux (réglage le plus bas), le but étant de supprimer l’humidité au niveau de l’oreille externe.

– Au début de la saison de la baignade, demandez à votre médecin ou ORL de nettoyer vos oreilles.

– Si vous avez souvent des otites du baigneur et que vous vous rendez dans un pays lointain, n’oubliez pas de prendre avec vous des gouttes auriculaires antibiotiques (prescrites dans votre pays par votre médecin).

– En cas d’otite externe douloureuse, appliquez sur l’oreille une compresse chaude, efficace contre la douleur et l’inflammation.

– Évitez de mettre des corps étrangers dans l’oreille. Par exemple les cotons-tiges peuvent irriter la peau fine à l’intérieur de l’oreille. Si vous essayez de nettoyer l’oreille et d’enlever le cérumen, faites-le sans utiliser de coton-tige ou d’autres instruments. Et évitez de mettre les doigts et objets dans ses oreilles.

– Pour les nageurs, l’idéal est de porter des bouchons d’oreille (en anglais : earplugs) lors de la baignade.

– L’otite du baigneur est une infection du conduit auditif qui ne disparaît pas naturellement si elle n’est pas traitée. En l’absence de traitement, une otite du baigneur peut se propager à la base du crâne, au cerveau ou aux nerfs crâniens6.

Publicité

Noms en d’autres langues:
Anglais: Swimmer’s ear (Otitis Externa) – Portugais: Otite do nadador

Crédits photos :
Adobe Stock, Pharmanetis Sàrl (pour l’infographie)

Historique de la révision médicale du dossier, auteurs et correcteurs :
– 19.02.2024 (par Xavier Gruffat, pharmacien)
– 08.09.2023 (par Xavier Gruffat, pharmacien – révision médicale complète du dossier)

Références scientifiques et bibliographie :

  1. Article de la Cleveland Clinic (Health Library), Swimmer’s Ear (Otitis Externa), datant du 15 novembre 2022, site accédé par Creapharma.ch le 13 mai 2023 et le lien marchait à cette date
  2. Article de la Mayo Clinic datant du 28 septembre 2021, site accédé par Creapharma.ch le 29 septembre 2021
  3. Interview réalisée par Xavier Gruffat (pharmacien) en mai 2023 avec un pharmacien et une médecin travaillant en Suisse, noms connus de la rédaction
  4. PHARMA – INFO©, journal mensuel édité par l’Association des pharmaciens d’Argovie en Suisse (Aargauischer Apothekerverband), édition en français de juin 2022
  5. Article de la Cleveland Clinic (Health Library), Swimmer’s Ear (Otitis Externa), datant du 15 novembre 2022, site accédé par Creapharma.ch le 13 mai 2023 et le lien marchait à cette date
  6. Article de la Cleveland Clinic (Health Library), Swimmer’s Ear (Otitis Externa), datant du 15 novembre 2022, site accédé par Creapharma.ch le 13 mai 2023 et le lien marchait à cette date

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 19.02.2024
Publicité