Publicité

Pandémie : repousser les visites chez le médecin est problématique (études)

NEW YORKAprès plus d’un an de pandémie de Covid-19 qui a fait plus de 3 millions de morts dans le monde, un autre problème concerne la médecine préventive. En effet, selon plusieurs études, beaucoup de personnes ont repoussé certains examens de prévention notamment en ce qui concerne le cancer. Or, on sait que plus le cancer est traité tôt et plus les chances de succès sont hautes. Par exemple un cancer de la prostate traité à temps aboutit aux États-Unis à un incroyable taux de survie à 5 ans de 98%.

Aux États-Unis, beaucoup d’Américains ont repoussé ces derniers 12 à 14 mois (mars 2020 à avril 2021) des visites médicales de première importance comme une mammographie ou une coloscopie, selon un article du Wall Street Journal. Une étude des CDC américains publiée en 2020 avait montré qu’en juin 2020, en raison des inquiétudes suscitées par la Covid-19, 41% des adultes américains avaient retardé ou évité des soins médicaux, y compris des soins d’urgence (12%) et des soins de routine (32%)1.

Milliers de morts

Aux États-Unis, le fait de repousser pendant cette année de pandémie des examens pour le dépistage du cancer du sein ou du cancer colorectal pourrait mener à environ 10’000 morts en plus de ces deux cancers pendant la prochaine décennie, selon une analyse exclusive de données du Wall Street Journal.

Autres maladies

Toutefois, il n’y a pas que le cancer qui doit être contrôlé ou diagnostiqué régulièrement. De nombreuses maladies nécessitent un contrôle régulier chez le médecin comme l’hypertension, l’hypercholestérolémie ou le diabète. Un contrôle dentaire ou de la vision (ex. dépistage du glaucome) s’avère aussi très important.

Sauf exceptions médicales, il est conseillé de ne pas repousser les visites chez le médecin ou à l’hôpital. En général, les médecins et le personnel médical portent un masque et suivent des protocoles sanitaires stricts contre la Covid-19. Avec toujours plus de personnes vaccinées contre la maladie, ce problème devrait naturellement être résolu . En plus des 3 millions de morts provenant directement de la Covid-19, on devra encore malheureusement compter ces prochaines années des milliers de morts (cancer par ex.) indirectement provoqués par ce virus.

Le 5 mai 2021. Par Xavier Gruffat. Source principale : The Wall Street Journal. Source secondaire : CDC (Centers for Disease Control and Prevention). Crédits photos : Adobe Stock – Fotolia

Notes de bas de page et références :

  1. Delay or Avoidance of Medical Care Because of COVID-19–Related Concerns — United States, June 2020
Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.05.2021

Publicité