Publicité

Accueil » Plantes médicinales » Pâquerette

Pâquerette

Résumé

Plante médicinale parfois utilisée en usage externe sous forme de compresses lors de plaies, mais la pâquerette est très peu utilisée de nos jours en phytothérapie, davantage en homéopathie.

Publicité

Noms

Noms français : pâquerette, pâquerette vivace
Nom scientifique : Bellis perennis L.
Nom anglais : common daisy, lawn daisy, English daisy
Nom allemand : Massliebchen, “Arnica der Geburt”
Nom italien : pratolina comune
Nom portugais : margarida, margarita, margarida-vulgar, margarida-menor
Nom espagnol : chiribita, margarita común, pascueta

Famille

Asteracées

Constituants (principes actifs)

– Principes amers
– Flavonoïdes
– Huile essentielle
– Saponines
– Tanins
– Résines
– Mucilages
– Inuline

Parties utilisées

–  Feuilles (et parties vertes), fleurs

Effets

– Anti-inflammatoire

Indications

Usage interne : 
– Troubles du métabolisme

Usage externe : 
– Plaies, hématomes, contusions

Effets secondaires

Contre-indication

Interactions

Préparations – Sous quelle forme ?

– Tisane (à base des fleurs fraîches, comptez 1 cuillère à soupe de fleurs fraîches de pâquerette pour 1 l d’eau. Dans son livre – voir référence en bas du dossier – le spécialiste suisse des plantes Claude Roggen recommande de boire la moitié de cette tisane à petite gorgée et d’employer l’autre moitié pour nettoyer la peau).

– Macération (à base des parties vertes de la plante, dans 1 l d’eau, pour nettoyer la peau) pour préparer notamment des compresses

– Teinture mère

– Pommade

Où pousse la pâquerette ?

La pâquerette pousse dans de nombreuses régions d’Europe. On la trouve dans de nombreux parcs ou jardins.
La pâquerette est une petite plante qui atteint une hauteur comprise entre 5 et 10 cm. Il s’agit d’une plante vivace, c’est-à-dire qu’elle peut vivre plusieurs années.

Quand récolter les fleurs de pâquerette ?

On peut récolter les fleurs de pâquerette toute l’année en Europe sauf en décembre et janvier (absence de fleurs). C’est surtout à la période de Pâques (avril) que les fleurs sont les plus nombreuses. Les fleurs sont en général de couleurs blanches à roses.

Remarques

– Comme le relèvent plusieurs livres sur la phytothérapie, la pâquerette n’est plus utilisée en phytothérapie de nos jours, elle est tout simplement tombée dans l’oubli. Pour les plaies et hématomes, l’arnica est de nos jours préférée en phytothérapie à la pâquerette. En homéopathie, elle reste utilisée.

Sources & Références : 
“Les secrets du druide 2”, Claude Roggen, 2018, éditions bois-carré

Ecriture du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)

Dernière mise à jour : 
16.04.2019

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.03.2021
Publicité