Publicité

Rooibos

Résumé

Le rooibos est une plante originaire et poussant seulement en Afrique du Sud. Le rooibos, consommé notamment sous forme de thé (infusion), a une action calmante et antioxydante. On utilise le rooibos par exemple contre les troubles du sommeil.

Publicité
Rooibos - Aspalathus linearis

Noms

Noms français : rooibos, rooïbos, “thé rouge” (lire aussi sous remarques), aspalathus
Nom scientifique : Aspalathus linearis (Burm.f.) R. Dahlgren, 1963
Nom anglais : Rooibos, Rooibos Tea Plant
Nom allemand : Rooibos, Rotbusch
Nom italien : rooibos
Nom portugais : rooibos
Nom espagnol : rooibos

Famille

Fabaceae (Fabacées)

Constituants (principes actifs)

– Tanins (petite quantité)
– Polyphénols (ex. quercétine, orientine, aspalathine, nothofagine ou isorientine, il s’agit de flavonoïdes)
Remarque : l’aspalathine, qu’on retrouve surtout dans le thé “vert” de rooibos, c’est-à-dire non fermenté ou “rouge”.
– Acides phénoliques
– Huile essentielle
– Polysaccharides
Vitamine C
– Fer (quantité relativement importante dans cette plante)
– Acides aminés
– Oligo-éléments (magnésium, calcium, fer, manganèse, zinc, potassium et sodium)
Remarque : il n’y a pas de caféine.

Parties utilisées

– Feuilles et tiges (en latin : Aspalathi linearis herba)

Effets

– Calmant, antioxydant, antispasmodique, antiallergique, anti-inflammatoire

Indications

Insomnie, allergie (de la peau surtout), troubles digestifs (y compris comme “détox” pour “nettoyer” le foie et lors de spasmes digestifs), prévention possible de certains cancers, contre le vieillissement de la peau, hypertension, taux de cholestérol (LDL) élevé.
Lire également sous Remarques ci-dessous pour plus d’informations sur l’efficacité de cette plante.

Effets secondaires

Le rooibos semble en général bien toléré.

Contre-indications

Aucune connue.

Interactions

Prudence lors de chimiothérapie anti-cancéreuse.

Rooibos - Plante médicinale

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Tisane (infusion).
Le rooibos peut être vert (non fermenté) ou rouge (fermenté). De plus en plus, on préfère le thé “vert” de rooibos au “rouge”, car il contient plus de principes actifs antioxydants. Toutefois, le thé “vert” de rooibos est cher et peu étudié jusqu’ici1.

– Gélules, capsules ou tablettes de rooibos (plus rare)

Où pousse le rooibos ?

Le rooibos pousse seulement en Afrique du sud (d’où elle est originaire), dans la région des montagnes de Cederberg, au nord de la ville du Cap. Il semble que le rooibos ait été cultivé dans d’autres régions que l’Afrique du sud mais sans succès. Le rooibos peut atteindre une hauteur de 2 m.

Quand récolter le rooibos ?

On récolte les feuilles et tiges de rooibos pendant l’été austral (en Afrique du Sud), soit entre décembre et février.
On met ensuite les feuilles et tiges de rooibos, après les avoir finement coupées, fermenter un certain temps. C’est à ce moment qu’apparaît la couleur rouge et son goût typique.

Remarques

– On parle parfois de “thé rouge” pour qualifier le rooibos, ce terme n’est en fait pas très bien choisi. Car les thés noirs, verts et blancs proviennent de la même espèce de plante, le Camellia sinensis de la famille des théacées riche en caféine (théine) mais le “thé rouge” ou rooibos provient d’une autre espèce (Aspalathus linearis) et d’une autre famille (Fabaceae) et ne contient pas de caféine.

– Selon nos informations, peu d’études ont montré scientifiquement l’efficacité du rooibos par exemple contre l’insomnie ou en cas de troubles digestifs. Sa teneur en antioxydants semble prouvée mais pour cet effet protecteur à cause des radicaux libres (contre le cancer, contre les maladies dégénératives) on privilégiera davantage le thé vert avec une concentration supérieure.

– Le terme Rooibos provient de l’afrikaans et signifie “buisson rouge”.

– En Afrique du sud, la première marque de (thé) de rooibos qui existe toujours s’appelle “11 o’clock”.

Sources & Références : 
Littérature sur les plantes médicinales (phytothérapie), Pharmawiki.ch.

Ecriture du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Dernière mise à jour : 
27.06.2023

Crédits photo :
Adobe Stock

Rooibos - Aspalathus linearis

Références scientifiques et bibliographie :

  1. DR. KURT HOSTETTMANN, Des plantes pour la prévention des affections cardiovasculaires, Saint-Maurice, Editions Pillet, 2023

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 11.08.2023
Publicité