Publicité

Accueil » Nutrition » Vitamine C

Vitamine C

Noms de la vitamine

Nom français : vitamine C
Nom scientifique : acide ascorbique

Publicité

Dans quels nutriments peut-on le trouver ?

– Fruits : citrons, bananes, oranges (voir sondage ci-dessous), kiwis (dans 100 gr on trouve 80 mg de vitamine C), fraises (dans 100 gr on trouve 60 mg de vitamine C), argousier (dans 100 gr on peut trouver jusqu’à 600 mg de vitamine C), acérola, fruit de la passion.

Vitamine C - Légumes– Légumes : brocolis, choux, pommes de terre, tomates, courge, etc.

Vitamine C - CynorhodonPlantes médicinales : églantier (cynorhodon), argousier (dans 100 gr on peut trouver jusqu’à 600 mg de vitamine C), acérola.

Dose journalière recommandée

Dose journalière recommandée, nommé aussi AQR pour apport quotidien recommandé :
– Environ 100 mg par jour pour un adulte sain jusqu’à 200 mg par jour pour un fumeur ou une personne malade.
Certains scientifiques recommandent un dosage encore plus haut (0.5 à 1 gr par jour), par exemple en période de refroidissement notamment de manière préventive.
– La Société allemande de nutrition (Deutsche Gesellschaft für Ernährung) considère que 110 mg par jour de vitamine C sont suffisants pour les hommes et 95 mg pour les femmes. Cela correspond à un demi-poivron rouge ou à une orange.

Indications

Refroidissements, rhume, sinusite, maux de gorge, scorbut, herpès labial, cystite, aphtes, rhume des foins, psoriasis, fatigue, effet préventif contre certains cancers, prévention de certaines maladies cardiovasculaires.

Effets – mode d’action

– Anti-oxydant, divers effets métaboliques, responsable de la synthèse du collagène et de certaines hormones

Problèmes en cas de carence

Scorbut (symptômes comme saignement des gencives, gingivite et inflammations articulaires), douleurs articulaires, diminution des défenses immunitaires (plus sensible aux refroidissements), fatigue.

Scorbut
Le scorbut est souvent connu comme la maladie des marins en raison du manque de nourriture fraîche à bord des bateaux. Cette maladie mortelle du 18e siècle refait surface à cause de la malnutrition.
Cas intéressant en Suisse (2022)1 :
Le scorbut, une maladie mortelle devenue très rare en Suisse causée par un manque de vitamine C, a été diagnostiqué chez un garçon de cinq ans aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Ce cas surprenant a été décrit début août 2022 dans la revue Frontiers in Endocrinology (DOI : 10.3389/fendo.2022.968015). L’enfant a consulté pour des douleurs articulaires dans les membres inférieurs et au dos qui duraient depuis huit mois. Les médecins ont exclu une infection et une maladie génétique. Les douleurs ont empiré, devant invalidantes. Une déformation au niveau des genoux est apparue. De nombreux examens ont été réalisés sans pouvoir mettre de nom sur la maladie, ni pouvoir proposer de traitement. Après différentes analyses, les médecins ont finalement suivi la piste d’un déficit vitaminique ou d’une intoxication par le plomb. Ils ont alors interrogé les parents sur le régime alimentaire de leur enfant. Et il est apparu que le garçon avait un régime alimentaire uniquement composé de fromage et de glucides. Il ne mangeait ni fruit, ni légume. Selon la description du cas, le garçon venait d’une famille aisée qui avait pourtant la possibilité d’acheter des aliments adéquats. Les parents ont alors expliqué que l’enfant refusait de manger des fruits et des légumes depuis tout petit. Le diagnostic de scorbut infantile a alors pu être posé. L’enfant a pu être soigné par un apport oral en vitamine C et en folate. Suite à ce traitement, les douleurs ont disparu, l’enfant a pu remarcher normalement. Toute la famille a été sensibilisée à l’importance d’avoir une alimentation équilibrée.

Problèmes en cas d’excès

– A un dosage de 1 gr par jour : possibles risques de diarrhée, calcus rénaux (lire aussi sous remarques).
Peu de risque d’intoxication, car la vitamine C est hydrosoluble, elle est donc en général bien éliminée par les urines.

Remarques

– Attention, la vitamine C est sensible à la chaleur, la lumière et autres réactions chimiques, à conserver donc dans des conditions optimales (à l’abri de la chaleur) par exemple dans des flacons bien fermés.

Publicité

– Lors de refroidissement, l’association de zinc et de vitamine C peut raccourcir la durée des symptômes.

– Une étude publiée en 2017 par le Dr. Harri Hemilä de l’Université d’Helsinki a montré que la prise de 8 gr (huit grammes) par jour de vitamine C diminuait de 19% la durée des symptômes du refroidissement (en anglais common cold) par rapport à la prise d’un placebo. Lors d’une prise quotidienne de 4 gr de vitamine C la durée des refroidissements diminuait d’environ 10%. Les participants à cette étude finlandaise ont consommé les 8 gr ou 4 gr de vitamine C seulement le premier jour du refroidissement. Cette étude a été publiée dans la revue scientifique Nutrients le 29 mars 2017.

– Attention la vitamine C n’a pas d’effet cumulatif, cela signifie que comme la vitamine C est hydrosoluble cette vitamine est éliminée chaque jour par l’organisme, il est donc important d’avoir une prise quotidienne de vitamine C afin d’avoir quotidiennement une dose suffisante.

– La consommation d’1 gr ou plus de vitamine C par jour peut provoquer des calculs rénaux, notamment des calculs à base d’oxalate de calcium. Il faut savoir que la vitamine C est métabolisée en partie en oxalate de calcium, ce qui peut aboutir à la formation de calculs au niveau rénal et des voies urinaires.

Références & Sources :
Hemilä, H. Vitamin C and Infections. Nutrients 2017, 9, 339, ATS (SDA), Healthline.com.

Rédaction de cette fiche : 
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma)

Crédits photos :
Adobe Stock, Creapharma.ch

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Dernière mise à jour :
10.10.2022

Notes de bas de page et références :

  1. Agence de presse suisse Keystone-ATS, avec notre partenaire Pharmapro.ch qui est client de l’agence. Le 7 octobre 2022

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 10.10.2022
Publicité