Syndrome grippal

Résumé sur le syndrome grippal

virus grippeLe syndrome grippal (parfois appelé refroidissement ou tiré de l’américain refroidissement commun) est souvent confondu avec la grippe, pourtant le syndrome grippal présente en général des symptômes moins forts que la grippe de saison et les causes de ce syndrome peuvent être provoquées par plus de 200 types de virus.
Le syndrome grippal est une infection du tractus respiratoire supérieur. On estime qu’un adulte dans l’hémisphère nord a environ 4 épisodes de syndrome grippal par an, les enfants peuvent avoir jusqu’à 8 à 10 refroidissements chaque année.

Publicité

Un syndrome grippal s’améliore en général en une semaine (8 à 10 jours pour être précis).

Voici un résumé des principaux symptômes du syndrome grippal et de leurs apparitions.

grippe symptomes

Le traitement du syndrome grippal est symptomatique et repose sur la prise de certains médicaments en vente sans ordonnance comme le paracétamol. En cas de surinfection bactérienne (risque de pneumonie), il faudra consulter un médecin.

Définition

virus syndrome grippalLe syndrome grippal, aussi appelé infection grippale (ou refroidissement), est une maladie infectieuse souvent attrapée en automne ou en hiver lorsque le temps est plus froid et plus humide, c’est une maladie ou infection très fréquente mais en général sans conséquences graves.

Le syndrome grippal se transmet facilement, c’est-à-dire d’une personne à l’autre par des minuscules goutelettes projetées dans l’air en éternuant ou en toussant. Cela en fait une infection très contagieuse.

Relevons que la grippe (de saison) présente souvent les mêmes caractéristiques que le syndrome grippal mais les symptômes sont plus prononcés pour la grippe.

Publicité

Causes

virus à l'origine de la grippeUn syndrome grippal peut être causé par  plus de 200  virus répertoriés. De ce fait mettre au point est vaccin est très compliqué, car il faudrait un vaccin efficace contre plus de 200 virus, cela est très peu probable.

Nous pouvons constater que le syndrome grippal est provoqué par des virus et ne peut donc pas se soigner par des antibiotiques (les antibiotiques étant seulement efficace contre les bactéries), évidemment mise à part lors d’une surinfection bactérienne (pneumonie, sinusite,…), dans ce cas on ne parle plus de syndrome grippal mais de complications liées à ce syndrome. Prière donc de consulter votre médecin si les symptômes du refroidissement durent trop longtemps ou si vous avez une fièvre élevée (environ 39°C et plus).

Symptômes syndrome grippal

grippe symptôme

Au début du syndrome grippal on observe une sensation de malaise, de fatigue, de frissons : caractéristique de la fièvre qui commence à monter, il est alors conseillé de prendre directement un médicament à base de paracétamol pour faire baisser la fièvre.

Ensuite il peut apparaître des maux de gorge (souvent au début du refroidissement), une angine ou pharyngite, un rhume, de la fièvre, parfois de légères courbatures, des maux de tête (douleurs) et en général après quelques jours (parfois jusqu’ à 7 jours) une toux sèche (aussi appelée toux irritante) qui se transformera généralement à la fin des symptômes du refroidissement en une toux grasse.

Un syndrome grippal sérieux peut amener une personne à rester au lit pendant quelques jours.

Il faut aussi relever que les symptômes du syndrome grippal peuvent fortement varier d’un individu à l’autre.

La durée d’un syndrome grippal est en général de 4 à 5 jours pour une phase aïgue (fièvre, douleur, fatigue,…) et de 7 à 10 jours pour les symptômes associés (rhume, toux,…). On estime en général qu’un syndrome grippal se résorbe en l’espace de 8 à 10 jours.

Traitements

Les traitements classiques (médicamenteux) permettent de soigner les symptômes du syndrome grippal: comme la douleur (mal de tête, nausée,…), la fièvre, le rhume, la toux ou le mal de gorge mais ne peuvent pas soigner la cause (virale) du refroidissement.

Médicaments pour soigner le syndrome grippal (médicaments contre les refroidissements)

Pour soigner les symptômes du syndrome grippal:

A. Contre les douleurs, par exemple les maux de tête

paracétamol (au dosage de 500 mg à prendre chaque 4 heures)

– acide acétylsalicilique (pour la posologie demandez conseil à votre spécialiste, interdit au moins de 15 ans)

– ibuprofène (pour la posologie demandez conseil à votre spécialiste)

B. Contre la fièvre

paracétamol dosage de 500 mg chaque 4 heures

– acide acétylsalicilique, pour le dosage demandez conseil à votre spécialiste

– ibuprofène, pour le dosage demandez conseil à votre spécialiste

C. Contre le rhume 

– vasoconstricteurs locaux en spraylorsque le nez est bouché (ne pas utiliser plus de 10 jourssans avis médical)

– antihistaminiques lorsque le nez coule, cela caractérise toutefois plus souvent les rhumes allergiques que les refroidissements

– solutions salines en lavage nasal

– médicaments à utiliser en ihnalation et en cas de sinusite importante ou rhume “bien bouché”

– vasoconstricteurs en prise orale (ou vasoconstricteurs systémiques) à base de pseudoephedrine par exemple, attention en cas d’hypertension, parlez-en à votre médecin ou pharmacien car un risque d’effets secondaires existe.

D. Contre la toux

– médicaments à base de dextrométorphane ou de codéine pour soigner une toux sèche, généralement présente dans la première phase d’un refroidissement, médicaments à base de N-acétylcystéinelors d’une toux grasse (production également de glaires jaunâtres) généralement présente dans la deuxième phase d’un refroidissement.

Remarquons qu’il existe en vente en pharmacie des médicaments dits composés, c’est-à-dire que ces médicaments intègrent plusieurs molécules (dextrométorphane, paracétamol, pseudoephedrine,…) agissant sur l’ensemble des symptômes du refroidissement.

Demandez conseil à votre pharmacien ou médecin pour davantage d’informations sur ces remèdes spécialement conçus contre les refroidissements.

Phytothérapie

Plantes médicinales ayant un effet favorable contre le syndrome grippal:

– L’échinacée, à prendre sous forme de comprimé par exemple

– L’églantier, une plante riche en vitamine C, à utiliser sous forme de tisane.

– L’ail, pourrait aider contre le syndrome grippal.

– Le sureau, à utiliser sous forme de tisane ou de sirop.

– Le thym, à utiliser principalement sous forme de tisane, d’huile essentielle par exemple pour en faire des inhalations, grâce au fort effet désinfectant du thym.

Bons conseils

– La prise de vitamine C augmenterait les défenses immunitaires en améliorant l’activité des cellules immunitaires.

Nous vous conseillons donc de manger davantage de légumes ou de fruits riches en vitamine C, ou alors prendre des comprimés simples ou composés à base de vitamine C.

N’hésitez pas à prendre jusqu’à 1 gr par jour de vitamine C pendant votre syndrome grippal, surtout si vous êtes fumeur!

– De la même manière, la prise de zinc et/ou sélénium peut s’avérer très efficace pour racourcir la durée des symptômes du syndrome grippal. Une prise de 12.5 à 15 mg de zinc chaque 2 à 3 heures pendant toute la durée du syndrome grippal et cela directement dès les premiers symptômes a diminué selon une étude clinique de 3 jours la durée des symptômes.  La thérapie à base de zinc ne devrait toutefois pas excéder 4 jours.

– Sachez quand ne pas traiter les symptômes. En effet il n’est pas toujours conseillé de traiter. Premièrement la fièvre, fatiguante, douloureuse; celle-ci ne mérite toutefois pas toujours d’être traitée. Une fièvre inférieure à 38,5°C, si elle reste bien supportée, peut contribuer à tuer plus rapidement les agresseurs (bactéries,…) on pense que le sang circule plus rapidement et efficacement dans le corps et détruit les bactéries. La toux ne mérite également pas toujours qu’on la soigne notamment une toux grasse car cela fait sortir le mucus et par conséquent les bactéries.

–  Habillez-vous chaudement et reposez-vous. Portez des habits chauds et reposez-vous, en effet lors d’un syndrome grippal le corps utilise beaucoup d’énérgie pour lutter contre les aggressions. En s’habillant chaudement on conserve cette énérgie qui peut alors être utilisée par le corps pour se défendre. Ainsi rester couché sous une couverture n’est que bénéfique pour vos défenses immunitaires.

– Mangez des aliments qui combattent les infections.

Voilà des idées et des recommandations d’alimentation lors de syndrome grippal et autres maladies courantes de l’hiver:

> kiwi, orange, citron, … : à consommer en grande quantité, car ces fruits sont riches en vitamine C

Vitamine contre syndrome grippal

> carottes : beaucoup de béta-carotènes, fortifie les défenses.

banane syndrome grippal

> bananes : calme des estomacs irrités

Eau de riz en cas de diarrhée

> riz : soulage en cas de diarrhées.

oignon en cas d'infection

> oignon : aurait des produits phytochimiques qui soulageraient les bronchites et lutte contre les infections.

thé noir antibactérien

> thé noir et vert : ces thés contiennent des catéchines, leurs effets sont antibactériens.

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 15.12.2017